Les délices d’Eve, Emilie Collins

21106806_1751973888206135_50030783667127618_n

Résumé:

Ève ne vit que pour une chose  : sa passion pour la pâtisserie. Et la prestigieuse école dans laquelle elle étudie pourrait lui ouvrir les portes des établissements les plus prisés de Paris. C’était sans compter l’irruption du très charmant Zacharie Beauregard dans sa vie. Lorsqu’ils passent ensemble une nuit passionnée, elle ignore qu’il est non seulement un célèbre jeune talent de la pâtisserie, mais aussi son nouveau professeur? Entre carrière et sentiments, Ève devra opérer un subtil dosage. 

Un ptit mot sur le livre:

Tout d’abord je remercie Lucie la collection &Moi pour l’envoi de ce roman. Dès sa sortie, ce roman m’a fait de l’œil et j’ai été contente lorsque l’on m’a répondu que j’allais le recevoir. Je l’ai pour ainsi dire dévorer. Ce livre est une petite gourmandise que je vous conseille fortement. Une fois le livre refermé, on en redemande encore et encore.

Ève a une passion dans la vie, la pâtisserie. C’est pour cela qu’elle est inscrite dans une prestigieuse école, afin d’apprendre son métier auprès de grands noms. Suite à un concours de circonstance, Ève va faire la connaissance de Zach, sexy, charmant et mystérieux, elle va être attirée par le jeune homme comme une abeille par du miel… Mais quelle n’est pas sa surprise, après avoir passée une nuit torride avec lui, d’apprendre qu’il n’est autre que Zacharie Beauregard, étoile montante de la pâtisserie française et accessoirement son nouveau professeur… Faire un choix entre sa vie sentimentale et sa vie professionnelle, Ève arrivera t elle à couper la part en deux ?

Eve et Zaccharie nous immergent dans les coulisses d’une école prestigieuse de cuisine… un milieu dur et très masculin où les rivalités, les coups bas et les ambitions personnelles font rage. J’ai adoré le côté prof-élève de cette histoire. Cette relation interdite qui, finalement, renforce le lien de nos deux personnages, Zach et Ève. Ils vont se croiser lors des funérailles de l’ancien prof d’Ève. Elle ne sait pas qui il est, lui non plus. mais entre eux l’attirance est immédiate, un véritable coup de foudre. Une première nuit explosive au parfum d’interdit… Mais en arrivant en cours le lendemain matin, stupeur lorsqu’elle découvre qu’il n’est autre que son nouveau professeur. Ils vont devoir apprendre à gérer la situation, savoir doser leur relation et faire face aux jalousies et rumeurs. Heureusement Ève pourra compter sur l’amour inconditionnel de son frère, Sébastien, autre personnage que j’ai adoré.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Ève. C’est une femme de caractère, qui sait ce qui veut dans la vie, tout comme ce qu’elle ne veut pas… et qui n’a pas sa langue dans sa poche! Elle ne se démonte pas et sait qu’elle doit s’imposer bien plus que les garçons de sa formation. Elle n’hésite pas à monter au front et par moment on sent toute la fougue de sa passion dans ses réparties.  Elle se consacre corps et âme à sa passion. Je me suis un peu retrouvée en elle car comme Ève quand j’aime quelque chose, je me donne à fond. On s’attache très vite à elle. Le petit plus, son côté garçon manqué qui lui donne du charme. On passe dans ce roman par une multitude de sentiments. On rit des réparties d’Ève au départ. On souffre avec elle pour ce qu’elle doit subir, affronter tous les jours. On rêve, on aime avec elle . On souffre avec elle quand le travail lui prend toute son énergie. J’ai même versé quelques larmes. Quant à Zacharie, c’est l’homme un peu sombre, mystérieux autant au travail que dans la vie de tout les jours. On sait qu’il est autant passionné par la pâtisserie que Ève. Il a été élu Meilleur Ouvrier de France.  Notre homme va nous donner du fils à retord avec ses doutes et ses incertitudes. Il est tiraillé entre l’amour et le travail. Parfois morose, ou jovial, dur et doux.

L’histoire est pleine de rebondissements qui placent nos personnages dans de drôles de quiproquos et on n’a qu’une hâte, découvrir comment ils vont faire pour s’en sortir. Emilie Collins nous dresse un portrait très juste de cette profession. Elle fait ressortir le côté misogyne du métier (il y a peu de femmes pâtissières) ainsi que l’investissement personnel que cela implique, surtout lorsque l’on vise l’excellence. Le thème de la relation élève / professeur n’a pas été souvent exploité même si on peut faire un parallèle avec celle employé / patron, car on y retrouve les mêmes contraires, l’obligation de rester discret par crainte des jalousie etc. L’auteur joue sur plusieurs tableaux en exploitant tous les inconvénients de ce genre de liaison interdite et cela rajoute de la saveur à la préparation.

J’ai été happée par ce tourbillon de saveurs passionnelles. Le style d’écriture est léger comme une mousse au chocolat, frais comme un délicieux méli-mélo de fruits, aérien comme une touche de chantilly. Les personnages sont attachants, on ne lit pas cette histoire, on la vit avec eux. Ce roman est une histoire d’amour et de pâtisserie. Par contre je vous conseille d’avoir à proximité de votre lecture des petites gourmandises, parce que croyez moi vous allez avoir envie de sucreries.

Et pour conclure:

Entre gourmandises, rivalités, émotions et tension sexuelle, cette romance à tout d’une sucrerie à savourer sans modérations. Un univers différent de ce qu’on nous propose d’habitude et un tandem sœur-frère que j’ai adoré aussi. Car il y a certes la romance dans cette histoire mais aussi cette relation et l’amitié. Un bon cocktail pour ne pas tourner en rond.Une vraie pureté de fraîcheur et de gourmandise. En bref, cela a a été un délice de lire ce livre.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. […] Elise de la Collection &moi pour l’envoi de Cœur à Corps. J’avais beaucoup aimé les délices d’Eve, j’étais donc contente de retrouver la plume d’Emilie. Et ce fut le cas une nouvelle […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge