Tu peux toujours courir, Valérie Chevalier

tu-peux-toujours-courir-920584-264-432.jpg

Résumé:

Chanteuse dans un bistro, Alice commence à trouver sa vie un peu monotone quand on lui propose de faire partie d’un groupe se produisant dans des soirées privées.
Sur le plan affectif, le meilleur reste à venir. Pour l’instant, elle consomme les rendez-vous galants comme on mange du pop-corn devant un film. Jamais d’attachement, c’est plus simple comme ça.
Maud vit en colocation, travaille dans un gym et rêve de l’amour avec un grand A. Elle a du caractère et sait ce qu’elle veut. Côté cœur, cependant, elle se retrouve souvent prise au dépourvu, car elle a tendance à baisser la garde trop vite.Entre deux 5 à 7, nos héroïnes courent après le bonheur.
Une quête qui affecte leur rapport aux hommes, trame de fond de cette fenêtre ouverte sur leur quotidien tantôt rocambolesque, tantôt douloureux, mais jamais dénué d’humour et d’autodérision.

Un ptit mot sur le livre:

Tout d’abord je remercie Elise qui était chez les éditions Charleston. Il y a un moment que ce roman était dans ma PAL et je suis ravie de l’avoir sorti. C’est une  jolie surprise, je m’attendais à passer un bon moment mais ce roman a surpassé mes espérances.Petite mise en garde sur le fait que Valérie Chevalier est québécoise. Vous allez rencontrer tout au long de votre lecture des expressions purement québécoises et, même si cela est plutôt déstabilisant au début, c’est finalement la petite touche qui rend ce texte unique

On suit les aventures de Maud et Alice, deux meilleures amies très différentes. L’une cherche le grand amour, l’autre a des petites aventures sans s’attacher. Une lecture très drôle, divertissante qui m’a beaucoup plût et amusé. Je me suis complètement identifiée aux personnages, me retrouvant dans un peu des deux, des femmes fortes face aux échecs de l’amour et à ces hommes un peu coureur, un peu lâche. J’ai aimé leur amitié dans faille.Entre disputes, questionnements et mojitos, les deux femmes sont loin de deviner tout ce qui les attend.Pour chacune, c’est le chaos et les montagnes russes émotionnelles. L’auteur met en scène la vie de tous les jours, ce que peuvent expérimenter les femmes, leurs problèmes et leurs interrogations ainsi que leurs peurs et ça met du baume au cœur.

Les chapitres s’alternent entre le quotidien d’Alice et de Maud. J’avoue avoir eu une préférence pour les aventures d’Alice. J’ai trouvé son histoire plus travaillée et aboutit que celle de son amie. Mon moment préféré du roman étant la romance avec Alexis, j’ai eu un coup de cœur pour le personnage féminin d’Alice. Les deux intrigues qui ressortent dans le roman sont les relations amoureuses de Maud et Alice. Chacune prend le rôle de narratrice au gré des chapitres et nous raconte ses aventures. J’ai apprécié l’histoire entre Maud et Samuel qui a des hauts et beaucoup de bas. On ne sait pas si leur relation a de l’avenir et ce jusqu’à la fin. J’ai encore plus apprécié l’intrigue autour de la relation entre Alice et Alexis. Une sorte d’histoire d’amour impossible des temps modernes qui captive bien l’attention.

Et pour conclure:

J’ai adoré ce livre. Un petit roman canadien sympathique. de l’humour, de l’amour, de la légèreté, et toutes les expressions canadienne. Tu peux toujours courir nous offre une comédie romantique comme on les aime : légère et croustillante. On rigole, on râle, on se laisse transporter avec joie dans les péripéties d’Alice et de Maud sans difficulté et l’on ne voit pas le temps passer une fois que l’on plonge notre nez dans ce livre.Une lecture très « girly » que j’ai beaucoup appréciée ! L’histoire se passant au Canada, ce livre est truffé de délicieuses expressions québécoise : dépaysement assuré

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge