Le journal d’Anne Frank

Résumé:

Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre.
Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans « l’Annexe » de l’immeuble du 263, Prinsengracht, où Anne écrit son journal.
Le 4 août 1944, la famille est arrêtée vraisemblablement sur dénonciation.
Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot.

Un ptit mot sur le livre:

Le journal d’Anne Frank est un livre qui a marqué mon adolescence. Lorsque j’ai découvert son adaptation, sous forme de roman graphique, j’ai eu envie de voir comment Ari Folman et David Polonsky ont transposé ce journal.  Et je sais qu’un jour je le relirais. J’étais curieuse de voir comment les auteurs allaient condenser 360 pages écrites en 160 pages illustrées. Mais le pari a été relevé avec brio Cette semaine, une élève de la classe dont je m’occupe a emmené cette BD comme livre de chevet. C’est donc tout naturellement que je lui ai demandé si elle pouvait me l’a prêté. Comme c’est une bande dessinée, je ne vous cache pas qu’elle se lit très vite.

Nous sommes plongés en 1942, à Amsterdam. Issue d’une famille juive, Anne, sa sœur Margot et leurs parents, doivent déménager pour fuir les Allemands. Ils se réfugient dans « l’Annexe », une partie cachée et austère d’un immeuble. C’est de cette cachette qu’Anne commencera à écrire dans son journal. Elle y fera part de ses états d’âme, de ses questions face à cette guerre et ses horreurs, de ses incompréhensions et des petits moments anecdotiques qu’elle vivra dans ce refuge.

Cette version graphique reste fidèle au texte du journal et j’ai eu beaucoup de plaisir à le relire. La guerre et les événements terribles sont évoqués mais il est aussi beaucoup question de l’adolescence. Aimer, découvrir de nouvelles émotions, l’envie d’être indépendante, la rébellion face à la famille, Anne Frank malgré ces mois de réclusion restera à jamais une adolescente aux rêves et envies communs à tous les jeunes de cet âge. Vivre sa puberté dans ce contexte parlera aux jeunes.

Les pages les plus réussies sont celles où les auteurs s’octroient le plus de liberté avec des échappées visuelles très fortes, notamment pour retranscrire les périodes de désespoir et de dépression d’Anne grâce à des scènes fantastiques ou oniriques. Nous ne pourrons pas connaître et comprendre cette guerre autant que ceux qu’ils l’ont vécu. Autant que ceux qui en ont souffert. Mais par ce roman graphique, nous pouvons essayer. Par l’ironie qui se dégage du personnage d’Anne, nous pouvons mesurer les souffrances physiques et psychologiques que ces habitants de « l’Annexe » ont subies.

Le père d’Anne Frank, seul survivant de la famille, a toujours affirmé avoir été abasourdi en découvrant et lisant ce journal, tant il témoignait de sa méconnaissance profonde de sa fille. Ce format est idéal pour des enfants à qui on souhaite transmettre cette partie malheureuse de l’histoire.
Les images rendent la lecture ludique sans amoindrir l’importance des faits et la magie de l’écriture d’Anne Frank.

Et pour conclure:

Le journal d’Anne Frank en version graphique est une vraie réussite. Si je le conseille, bien sûr que oui. Je suis très sensible sur cette terrible période et intéressée par les romans, essais, anecdotes y faisant référence. J’ai trouvé cette nouvelle adaptation de Le journal d’Anne Frank vraiment très précise et aboutie. J’ai beaucoup aimé cette adaptation qui encore une fois a su me toucher. Son histoire est délivrée en images avec beaucoup de justesse et on ne peut évidemment pas rester indifférent.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. […] Pour ce Throwback Thursday Livresque instantanés de vie, je ne savais pas trop au départ vers quel roman m’orienter. Et puis en allant lire le Throwback Thursday Livresque instantanés de vie de Bettie, et la définition qu’elle fait sur le thème j’ai eu plusieurs idées de romans. Je me suis dis, est ce que je parle d’un roman récent, un roman coup de cœur, un roman jeunesse. Bref tout un tas de romans dont j’ai envie de vous parler. Mais bon j’a du faire un choix et je vais vous parler d’un livre qui a fait parti de mes premiers « gros »livres lus quand j’ai commencé la lecture. Et puis je l’avais lu en allemand pour mes études. Et récemment je l’ai lu en bande dessinée. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge