Petit Pays, Gaël Faye

Résumé:

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés.Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire.

Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais.Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

Un ptit mot sur le livre:

Tout d’abord je remercie le livre de poche et Anne( même si tu n’y es plus) pour l’envoi de ce  roman. Une petite insomnie plus tard et ce roman est lu. J’ai passé un très bon moment avec Petit Pays. Ce roman rend un émouvant hommage à l’enfance.Ce livre est bouleversant, l’auteur raconte la guerre dans son Petit Pays, le Burundi à travers les yeux d’un enfant, Gaby. Ce roman m’a fait pensé au livre de Corneille là où le soleil disparaît. 

Petit Pays c’est le Burundi vu par le regard d’un enfant de dix ans. Une plongée dans le quotidien paisible d’un jeune métis : mère rwandaise, père français au Burundi , ce Petit Pays . Un petit garçon à l’enfance heureuse et protégée, sans trop se préoccuper du drame qui se prépare de l’autre côté de la frontière, au Rwanda…Petit Pays c’est la guerre civile vécue de l’intérieur, avec les yeux d’un enfant. Un enfant que la guerre est venue chercher malgré lui. Pour l’impliquer lui aussi.

Au début du roman, il décrit la vie là-bas au début des années 1990. Un vrai paradis de nature, avec sa bande d’amis.
Avec eux, il se rend dans les villages où on parle un langage venu du fond des temps et empreint d’une grande poésie bien qu’il avoue ne pas tout comprendre.
Petit à petit, la situation se dégrade dans le couple. Avec la maman qui se sent menacée par les guerres au Rwanda. Les guerres au Burundi, les massacres entre Hutus et Tutsis vont faire basculer le livre dans un ton beaucoup plus grave.
C’est vers l’âge de treize ans que Gabriel arrivera en France. Il sera étonné par la paix qui y règne mais aussi par l’immense solitude des grandes villes.

Le début du récit est chargé de couleurs chatoyantes de ses souvenirs d’enfance. Le changement de décor et d’ambiance s’opère à mesure qu’il s’enfonce dans les ténèbres. On passe de l’insouciance de l’enfance au coup d’état et la prise de conscience brutale de l’intolérance, du racisme interethnique, de la peur, de l’horreur.. Le contraste entre la gravité des sujets et l’écriture dépouillée fonctionne avec un grand naturel. Gaël Faye nous raconte avec une intense passion et une langue magnifique. Ce moment de bascule, la fin de l’innocence, où un monde d’insouciance s’écroule dans un flot de sang sur les lames des machettes.

Par ailleurs, l’écriture de Gaël Faye est fluide, simple tout en étant de qualité. Il nous raconte, nous parle, nous emmène et on le suit.l’émotion palpable. J’ai partagé l’histoire de cet enfant et de sa famille mixte. J’ai aimé qu’il apprenne l’amour des livres grâce à une vieille résidente grecque restée là-bas malgré tout. Et il ne suffit pas de savoir écrire pour être un grand auteur, il faut aussi savoir transmettre. Une histoire poignante, racontée avec les yeux de l’enfance, incrédules…On y ressent toute l’affection que l’auteur porte à ce pays malgré la terreur qui y a régné

Et pour conclure:

Petit Pays c’est une partie de la vie de Gaël Faye racontée avec poésie, pudeur, nostalgie. Mais aussi une tendresse qui émeut et laisse pantois devant l’immense talent de ce jeune musicien. De plus, Petit Pays est un livre magnifique, poétique, nostalgique. Mais également pudique, tendre, qui conte l’exil, la tendresse, la guerre, le racisme, le déracinement, la lutte ethnique fratricide. Un livre sans détours, l’enfance perdue, le temps d’avant.
Un magnifique premier roman témoignage sur ce Petit Pays.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge