Libérées, Titiou Lecoq

Résumé

« Un jour, je me suis demandée  : pourquoi est-ce moi qui ramasse les affaires qui traînent  ? Je n’ai trouvé qu’une seule réponse. Parce que je suis une femme qui vit avec un homme et deux enfants et que, conséquemment, les corvées, c’est pour ma gueule.
Être une femme, ce n’est pas seulement l’idéal de minceur et de cheveux qui brillent. C’est le souci permanent des autres et du foyer, c’est être sans cesse ramenée à la saleté, aux taches, à la morve.  L’égalité serait déjà là, mais les femmes conservent la conviction intérieure qu’elles doivent s’occuper de tout et tout le monde, et d’elles en dernier, s’il reste cinq minutes à la fin de leur triple journée.

Cette féminisation de la sphère privée implique une autre conséquence  : l’espace public est toujours masculin. Peut-on se dire égaux quand la moitié de la population adapte ses vêtements en fonction des transports et fait attention à ne pas être seule la nuit dans la rue  ? Et si le combat féministe devait encore et toujours se jouer dans la vie quotidienne de chacune et chacun, chez soi, dans sa propre maison, devant le panier de linge sale  ? 

Un ptit mot sur le livre

Tout d’abord je remercie Alexandrine des éditions Fayard pour l »envoi du livre Libérées. J’avais découvert a plume de Titiou avec chroniques de la débrouille. Et lorsque j’ai vu ce livre, il me fallait le lire. Elle se pose la question du féminisme de tous les jours, au sein du couple, de la famille et au milieu des chaussettes sales.

Libérées est un essai féministe que l’auteur a décidé d’écrire après avoir une énième chaussette des on mari trouvé dans l’appartement. L’auteure nous explique que pendant longtemps elle a été « je. » Mais avec le mariage, l’arrivée des enfants, elle est devenue « elle« . Dans Libérées, Titiou se demande pourquoi les hommes ne voient pas ou ne se soucient pas autant que les femmes de ce genre de chose. Comme faire le ménagé, faire la lessive etc…

Il y a énormément d’humour, c’est bien écrit, facile à lire, et très bien documenté ! On apprend pas mal de choses grâce à cet essai. Ce livre est une révélation, sur ces petits riens qui exaspèrent. Et qui disent beaucoup de notre conditionnement. Héritier d’une tradition pas si vieille: les arts ménagers enseignés à l’école jusque dans les années 80. Dans Libérées, des tas de sujets différents : l’espace public, le harcèlement de rue, la charge mentale, l’inégalité salariale… L’auteur se basant sur des sources et des statistiques. Elle nous explique en quoi la mauvaise répartition des tâches ménagères influence et renforce le sexisme. De nombreuses statistiques récentes témoignent qu’aujourd’hui encore les femmes passent beaucoup plus de temps à s’occuper des tâches ménagères que les homme. Même si la femme travaille autant professionnellement que l’homme. Et cela ne fait qu’empirer avec l’arrivée d’enfants dans le foyer…

Libérées est un essai féministe, écrit par une féministe qui pourrait être bon nombre d’entre nous. Un essai essentiel sur la vie des femmes, qui délivre des messages forts mais n’en reste pas moins bourré d’humour. C’est frais, pétillant et tellement drôle que je n’ai pas vu les pages défilés. Un texte à faire lire d’urgence à toutes les femmes, mais aussi (et peut-être surtout) à tous les hommes! Cette lecture met le doigt là où ça fait mal. Sur les schémas et les idées que nous répétons finalement de génération en génération. Et qui nuisent à l’évolution des mentalités en répétant des injustices envers les uns et les autres.

Et pour conclure:

Lisez ce livre. Cela vous fera relativiser pas mal de choses, et devrait ouvrir des échanges constructifs avec l’Autre. Lisez ce livre, et faites le lire. Libérées est un ouvrage  concerne tout le monde. Parce qu’il est nécessaire. Et si vous avez peur d’un sujet rébarbatif, n’ayez crainte car en plus d’être intelligent, c’est drôle.  Elle nous invite ainsi à prendre conscience de la place des femmes dans la société. Et du nécessaire combat à mener pour l’égalité hommes / femmes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “Libérées, Titiou Lecoq

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge