Mon panier lecture #6

Je suis de retour avec mon panier lecture. Je vais vous parler de 3 romans que j’ai lu il y a quelques semaines. Mais que je n’avais pas chroniquer. Dans les semaines à venir vous allez souvent avoir rendez-vous avec mon panier lecture. J’ai pas mal de retard à rattraper et je ferais donc des chroniques sous cette forme.

Dans mon panier lecture du jour, je vous parle de deux romans de Noël. Mais aussi un roman qui m’a sorti une nouvelle fois de ma zone de confort.  Je remercie Mélanie des éditions Harlequin et Caroline des éditons Robert Laffont pour les romans. Retrouvez mon précédent panier lecture ici.

La vie est belle après tout, Carmel Harrington

Cette année, Noël est annulé.Pour la première fois de sa vie, Belle n’a ni le cœur ni la force de célébrer sa fête préférée.
 
A l’approche des fêtes de fin d’année, Belle accumule les mauvaises nouvelles. Après avoir perdu la garde de la petite Lauren, une enfant qu’on lui avait confiée en tant que parent d’accueil et à qui elle s’était beaucoup attachée, voilà que son mari, Jim, son âme sœur, est victime d’un accident de voiture dont personne ne peut dire s’il en réchappera. Belle se sent alors si abattue qu’elle en vient à faire le vœu de ne jamais avoir existé. 
Mais il faut être prudent, avec les vœux. Car, en cette période de Noël, il y a parfois des anges pour vous entendre et vous exaucer…

Un ptit mot sur le livre:

Nous découvrons Belle pendant l’enfance, quand elle arrive chez Tess, sa nouvelle famille d’accueil. Elle va y rencontrer Jim, les années passent. Ils grandissent et pour connaitre la suite le mieux est de lire le livre 😉 hihihi. Très vite, on plonge dans leur passé, dans leur enfance. t l’on découvre comment ils se sont connus et ce lien si spécial qui les lie…On suivra Belle dans sa vie de femme et d’épouse, mais la vie est parfois cruelle avec elle, elle va endurer des épreuves.

La vie est belle après tout est un roman dont l’ histoire est celle d’une vie où l’amour de la famille a une grande place. L’histoire est donc bien plus approfondie que ce que l’on peut croire. J’ai eu le plaisir de voyager à travers ce roman chargé en émotion et en positivité. L’écriture est fluide et la période de Noël comme fil conducteur est choix judicieux pour ma part. Ce roman est une jolie fable morale, sociale et humaine, qui prouve que le bonheur n’est qu’une question de choix.

C’est le cœur qui lâche en dernier, Margaret Atwood

Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre.

À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’œuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas :  » Je suis affamée de toi. « 

Un ptit mot sur le livre

Après avoir lu la servante écarlate, j’avais hâte de lire ce roman. Une nouvelle fois avec ce roman j’ai été sorti de ma zone de confort. Il est question ici de deux jeunes  américains totalement fauchés.  Alors qu’ils vivent dans leur voiture, Stan et Charmaine, ceux-ci tombent par hasard sur ce qui peut-être une porte de sortie à leur galère… Ainsi, lorsque la publicité pour Consilience défile sous leurs yeux, ils signent sans hésiter, sans prendre le temps de réfléchir à ce que cette nouvelle façon de vivre engage.

Une histoire très prenante. Un roman captivant, aux personnages attachants, qui nous permet de réfléchir sur les dérives de la société actuelle. Et sur ce que l’on pourra se voir proposer dans le futur. Une bonne histoire d’anticipation. Margaret Atwood n’a plus rien à prouver à personne sur sa capacité à écrire ce genre d’histoire. Située dans un futur très proche, cette dystopie possède une rare caractéristique pour ce genre de texte: elle est très drôle.

Le cadeau de l’hiver, Jennifer Green

Merry a tenu sa promesse : sans hésiter un seul instant, elle a recueilli Charlène, la fillette de son meilleur ami, désormais orpheline.Mais elle se heurte tout de suite au silence de Charlène. Bouleversée à l’idée qu’on lui retire la garde si elle ne parvient pas à se faire accepter de la petite fille, Merry sollicite l’aide de Jack McCullough, son nouveau voisin. Grâce à la complicité qui s’instaure rapidement entre elle et lui, Merry espère rendre sa joie de vivre à Charlène. Réussira-t-elle à gagner la confiance de la petite fille et osera-t-elle tenter ce qui pourrait être, pour elle aussi, un nouveau départ dans la vie ? 

Un ptit mot sur le livre

C’est l’histoire de Merry qui abandonne tout. Elle déménage pour s’occuper d’une gamine de 11 ans qu’elle n’a jamais vu. Charlène qui a perdu son père, et dont Merry avait des années auparavant fait la promesse de s’occuper de l’enfant si ça s’avérait nécessaire. L’histoire tourne autour de cette nouvelle relation avec Charlène, ainsi qu’avec le charmant nouveau voisin Jack.

Les personnages sont attachants.  Ils se le disent sans se le dire vraiment, hésitent, se cachent tout en gérant les enfants autour d’eux et une situation familiale particulière pour Merry. J’ai été complètement séduite par cette histoire qui m’a touchée. La détresse de cette petite fille qui a perdu son père mais pour qui la vie continue néanmoins. La romance est au second plan. Et cela n’est pas plus mal car l’histoire telle qu’elle est narrée est touchante, émouvante, brillante. Les personnages sont très différents. Mais ils semblent avoir tous connu un jour l’abandon d’une personne aimée; Que ce soit par le deuil ou le départ volontaire sans retour en arrière. A travers toute cette légèreté, l’auteure insuffle à son roman de beaux messages d’espoir. Mais aussi de tolérance et de pardon qui m’ont beaucoup émue et ont su résonner en moi comme il le fallait.

Et voilà pour mon panier lecture. J’espère que cela vous donnera envie de découvrir ces romans.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “Mon panier lecture #6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge