Raison et sentiments, Jane Austen

Résumé:

Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l’hypocrisie feutrée.
L’aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s’éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de coeur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu’au jour où Willoughby disparaît…

Un ptit mot sur le livre

J’ai lu ce roman dans le cadre de tu veux lire avec moi organisé par Mamzell Potter. Je l’ai lu en parallèle de mes autres lectures. Quelques chapitres par ci par là et hop le roman était terminé. Je n’avais encore jamais lu Raison et Sentiments même si j’adore les romans de Jane  Austen. Un classique de la littérature anglaise et lire et à relire pour la belle leçon de vie qu’il apporte.

Raison et Sentiments c’est l’histoire de la famille Dashwood, la mère et ses trois filles Elinor, Marianne et Margaret. Mr Dashwood vient de mourir. Ses biens reviennent entièrement à son fils, John, issu d’une première union. Laissant sa belle-mère et ses demi-sœurs dans une situation financière précaire. Elles sont obligées de quitter Norland Park. Un cousin éloigné de Mrs Dashwood, Sir John Middleton, lui propose un petit cottage dans le Devonshire. Sans dot, Elinor et Marianne ont bien peu de chances de trouver à se marier. Pourtant, l’amour va vite s’inviter dans leurs vies.

Elles vont vite s’intégrer dans la vie locale et tisser des relations plus ou moins heureuses qui vont leur permettre d’évoluer. Et de faire l’apprentissage de leurs propres sentiments.
Et la Raison c’est Elinor la fille aînée. Cérébrale qui essaye de ménager ou d’éclairer sa sœur Marianne, exaltée, qui représente les Sentiments. De plus, jeune et passionnée, elle va faire l’expérience amère de la déception amoureuse tandis qu’Elinor va passer par tous les stades du renoncement pour enfin connaître un amour raisonné.

Raison et Sentiments est découpé en tranches de vie tour à tour dramatiques, ou tendres. Le roman s’articule surtout sur nos deux héroïnes principales, Marianne, la jeune idéaliste passionnée, qui vibre à chaque seconde et sur tous les tons, et Elinor, douce, discrète et plus modérée. Mais deux sœurs, aussi différentes l’une de l’autre, qu’unies par une même volonté d’aimer et d’être aimées en retour.

Jane Austen nous régale avec cette histoire romantique et dramatique, qui cache de nombreuses scènes humoristiques parmi ses pages. Car tout ne tourne pas autour de la romance des deux demoiselles Dashwood. Et le texte se concentre aussi sur les personnages secondaires. Son roman se lit comme une éducation sentimentale. Ses personnages sont pleins de réalisme, de vraisemblance, à une époque où les jeunes femmes ne pouvaient envisager un mariage impécunieux.  De plus, elle peint avec brio les difficultés d’existence des femmes qui, ne pouvant pas travailler, n’avaient d’autres choix que de se marier pour s’assurer un avenir plus ou moins confortable.

Et pour conclure

J’ai adoré Raison et Sentiments. L’histoire de ces deux sœurs si différentes mais si proches malgré tout. Et l’intrigue est finement ciselée avec ses péripéties qui s’imbriquent les unes dans les autres faisant s’enchaîner harmonieusement. Les retournements de situations qui s’accumulent au fil des pages. Fidèle à elle-même, Jane Austen nous livre une oeuvre baignée d’amour, de dialogues savoureux. Et de personnages féminins tellement riches et une histoire vraiment bien ficelée. Le cœur a ses raisons que la raison ignore et ce roman de Jane Austen en est une belle illustration 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

2 Comments

  1. Contente que tu ais apprécié ce classique de Jane Austen et je suis d’accrod sur ta façon de voir ce roman car une sorte d’éducation sentimentale, c’est assez cela. Pour moi Marianne incarne la jeunesse que tout le monde connait, avec son premier amour et sa sœur, l’âge plus mature . On peut vraiment lire ce roman et s’identifier aux deux.

  2. Je l’ai lu une première fois à 16 ans, juste après Orgueil et Préjugés et j’ai été un peu déçue mais depuis j’ai appris à l’aimer et chaque nouvelle lecture m’apporte un peu plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge