Rêver n’est pas un vilain défaut, Carole Cerruti

Résumé

À bientôt trente ans, Elisabeth a des rêves plein la tête. Elle aimerait être écrivain, voudrait être un peu moins enrobée et ne plus être l’éternelle célibataire que l’on regarde avec pitié. Mais voilà, elle fait partie des femmes qui passent inaperçues.
Trop c’est trop ! Invitée à la soirée de gala des anciens étudiants (qu’elle n’a pas revu depuis dix ans), elle décide qu’elle n’ira pas toute seule pour ne pas subir les moqueries de ses anciennes camarades. Il lui faut un petit ami, et vite. La seule solution ? Engager un acteur !
Mauvaise idée… L’homme est bien trop séduisant, charismatique et arrogant pour que leur couple soit crédible. Pour une fois, le destin n’aurait-il pas pu lui donner un petit coup de pouce ? Mais Elisabeth doit faire avec. D’ailleurs, qu’est-ce qui pourrait bien déraper ?

Un ptit mot sur le livre

Tout d’abord je remercie Marilyne de City Editions pour l’envoi de rêver n’est pas un vilain défaut. Une jolie couverture aux allures de cocooning, un titre et un résumé accrocheur. Il ne m’en fallait pas plus pour craquer. Aussitôt fini, aussitôt chroniquer! J’ai vraiment aimé cette lecture.

« La vie c’est comme un roman. C’est à toi de remplir les pages blanches, jour après jour… »

Rêver n’est pas un vilain défaut, c’est l’histoire de Elisabeth Wood vit à New York depuis qu’elle a plaqué l’Angleterre et ses études de droit. Elle travaille pour la petite librairie d’Alice à Brooklyn et rêve d’être écrivain. En attendant, elle habite l’immense appartement de sa belle-mère dans Manhattan. Elle se retrouve un jour invitée à la soirée de gala des anciens d’étudiants de son lycée en Angleterre, qu’elle n’a pas revue depuis 10 ans, ne voulant pas y aller seule pour ne pas que ces anciens camarades de classe se moque d’elle, Liz décide d’engager un acteur pour qu’il se fasse passer pour son petit ami mais comme vous le savez, rien dans la vie ne se passe jamais comme on l’avait prévu et la vie peut nous réserver bien des surprises…

Comment ne pas craquer avec une telle mise en bouche. La plume de l’auteur est  fluide et entraînante. Les pages se tournent toutes seules, les chapitres sont courts. Rêver n’est pas un vilain défaut est un roman parfait pour un moment détente et se changer les idées. Carole Cerruti nous  offre des moments plutôt cocasses et très rigolos.

Rêver n’est pas un vilain défaut c’est ce personnage Elizabeth dit Liz. C’est une femme assez mal dans sa peau : quelques kilos en trop, qui a tendance à passer inaperçu. Elle manque cruellement de confiance en elle. Toujours rabaisser par sa belle mère et sa belle sœur (un petit côté Cendrillon des temps modernes). Une vie amoureuse quasi inexistante. Et pourtant on se prend rapidement d’affection pour elle. On a envie de la voir réaliser son rêve : devenir écrivain. Au fil de l’histoire on va la voit évoluer et prendre du caractère. Et que dire de sa grand-mère qui est d’une bienveillance et d’une gentillesse.

Et puis il y a Damon. Alors au premier abord il est plutôt insupportable mais au fil des pages on se rend très vite compte qu’il est attachant. C’est le bel acteur par excellence, connu et surtout très arrogant, il va accepter ce job parce qu’il a besoin d’argent mais il ne faut jamais se fier à ses premières impressions…

Je me suis beaucoup identifiée à Liz. C’est un personnage qui m’a vraiment touchée. On ressent à quel point elle est mal dans sa peau. Et j’avais une seule envie:  rentrer dans le roman pour lui prouver que non, elle n’est pas moche, laide et grosse. Mais surtout, lui montrer qu’il faut croire en ses rêves, qu’ils finissent toujours par se réaliser un jour ou l’autre. ​Ce roman nous parle de la confiance en soi et nous montre qu’il faut accepter que l’on est. Et puis surtout s’autoriser à rêver la vie que l’on souhaite et non celle que l’on voudrait nous imposer. Parce que une chose est sûr, rêver n’est pas un vilain défaut 😉

Rêver n’est pas un vilain défaut est  drôle et plein de rebondissements. L’auteur n’épargne pas son héroïne dont on rit parfois à ses dépends et lui en fait voir de toutes les couleurs mais il y a aussi beaucoup d’émotion. Ce qui fait le charme de cette romance c’est que tout n’est pas rose, et jusqu’à la fin, on se demande comment tout ça va se terminer. L’auteur réussit à chaque fois à remettre un ptit rebondissement dans l’intrigue pour nous donner l’envie de poursuivre.

Et pour conclure

Rêver n’est pas un vilain défaut est une agréable romance feel-good qui fait du bien avec  au programme amour et humour. Une jolie histoire avec de jolis rebondissements ainsi que de belles émotions. Une histoire qui n’est pas sans me rappeler l’histoire de Bridget Jones mais qui fait que j’ai adoré. Une héroïne loin d’être une reine de beauté mais qui est tellement attachante qu’on ne peut que lui souhaiter que la roue tourne pour qu’elle connaisse enfin le bonheur. Laissez-vous embarquer par cette petite douceur, attendrissante, à déguster sans modération.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “Rêver n’est pas un vilain défaut, Carole Cerruti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge