La lanceuse de couteaux, Eve Borelli

Résumé:

Cette histoire, c’est l’histoire de Siloé, qui ne voit plus la magie du cirque dans lequel elle a grandi et le quitte pour de mauvaises raisons mais qui, en chemin, apprendra à faire ses propres choix et à définir ses envies personnelles. C’est l’histoire d’une indépendance progressive, piquée d’embûches, d’amitié et d’amour. Siloé est orpheline de mère et vit dans le cirque familial, entourée par toute une galerie de personnages atypiques. Mais la jeune fille rêve d’être lanceuse de couteaux, ce que son père lui refuse obstinément. La voilà donc qui décide de rallier un cirque concurrent pour ? enfin ? essayer de faire ses preuves… Mais elle est loin d’imaginer les épreuves qui l’attendent.

Un ptit mot sur le livre

Tout d’abord je remercie Mathieu des éditions Charleston de m’avoir envoyé ce roman en avant première. Aussitôt reçu, je me suis lancée dans la lecture de la lanceuse de couteaux. Et ce fut un véritable coup de cœur. Un livre impossible à lâcher une fois commencer. Je crois que c’est la première fois que je lis une histoire qui tourne autour d’un cirque. Et je ne vous cache pas que je trouve cette idée plutôt originale. Les gens du cirque ont une façon bien particulière de vivre. Ils vivent en communauté, ils voyagent très souvent et surtout ils vivent pour le cirque, pour leur art. Et là l’histoire se déroule dans cet univers et c’est juste parfait. C’est très réussit.

Dès les premières lignes j’ai su que la lanceuse de couteaux serait un coup de cœur. J’ai adoré être plongée dans le monde du cirque. L’histoire est vraiment très bien construite. On ne se doute pas une seule seconde de ce qui va se passer. Presque sans s’en rendre compte, tout comme Siloé d’ailleurs, le roman prend une toute autre tournure. Mais croyez moi ce revirement m’a totalement chamboulée. Eve Borelli signe avec La lanceuse de couteaux un roman sur la quête d’identité, le passage à l’âge adulte, mais aussi des thèmes bien plus durs que je ne dévoilerai pour ne pas vous gâcher la lecture. Je sais que celui-ci parlera encore plus à d’autres femmes qui ont peut-être vécu des choses comme Siloé mais pour ma part il m’a déjà bien chamboulée.

La lanceuse de couteaux c’est l’histoire de Siloé. Elle a grandit dans un cirque mais elle n’a pas encore trouvé sa place. Elle ne peut pas faire ce qu’elle aime. Depuis la mort de sa maman, son père ne l’a laisse pas faire ce qu’elle souhaite. Il l’a surprotège. Elle rêve de faire quelque chose de spectaculaire comme le trapèze ou encore le lancer de couteaux… Ce désaccord entre eux les éloignent un peu plus. Elle a besoin de plus que de rester en coulisses. Elle veut vibrer, vivre le cirque. Seul Bowie son meilleur ami est une raison pour elle de rester. Mais un jour, un cirque concurrent s’installe juste à côté. Elle fait la rencontre du mystérieux Rafaël… Siloé ne réfléchit pas très longtemps à le suivre. Mais tout ne va pas se passer comme elle l’avait prévu…

J’ai adoré le personnage de Siloé. Plus d’une fois elle m’ a émue aux larmes, m’a touché par ce qu’elle vit et sa difficulté à trouvé sa place dans le cirque. Au départ,elle ne sait pas trop où elle va. Un brin naïve, insouciante. Elle se laisse porter par les autres. On l’a voit grandir et évoluer au fil du roman. J’ai admiré sa volonté de rester et de penser que ça allait s’arranger. Peu à peu,elle devient femme, s’affirme, se révolte. Mais surtout elle prend son envol et accepte enfin de s’écouter et de prendre le temps de se découvrir et de décider ce qu’elle veut faire de sa vie. Bon je ne vous cache pas que j’avais envie de rentrer dans l’histoire et l’a sortir de là.

Il y a aussi Bowie, le meilleur ami de Siloé. Je l’ai beaucoup aimé aussi. Toujours là pour elle. Il aimerait une autre relation avec Siloé. Un personnage haut en couleur. L’amitié entre ces deux là est vraiment belle et forte. Il sera toujours là dans les bons comme les mauvais moments. Et puis comment ne pas parler de Rafaël. Cet homme si mystérieux mais qui dès le départ il propose à Siloé de vivre ses rêves avec lui et leur cirque. Cet homme aux deux facettes… Il a côté sombre qui apparaît petit à petit aux yeux de Siloé.

La lanceuse de couteaux est un roman fort et plein d’émotions. J’ai adoré les personnages qui gravitent autour de Siloé et cette famille à part qu’est le monde du cirque. La lanceuse de couteaux met en scène une héroïne qui tombe tout droit en enfer, mais en revient plus belle, plus forte et plus grande que jamais. Au fil des pages, on se rend ainsi compte que la jeune femme s’affirme et ose plus. On la voit qui réfléchit, s’insurge, comprend que certaines choses ne sont pas normales. Le récit est poignant, bouleversant et Siloé, tout comme le lecteur, n’en ressortent pas indemnes. J’ai été bouleversé par ma lecture. Et plusieurs jours après j’y pensais encore.

Et pour conclure

J’ai été ravie de retrouver la plume de Eve avec la lanceuse de couteaux. Elle m’a embarqué  au cœur de son univers, au cœur du cirque, de l’histoire tortueuse de Siloé, mais aussi au cœur d’une histoire aussi sombre par moments qu’elle est lumineuse à d’autres. Il y a des livres qui vous marquent et celui ci en fait parti. Et petite surprise, ce roman est à gagner par ici 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “La lanceuse de couteaux, Eve Borelli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge