En voiture, Simone, Aurélie Valognes

Résumé

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et… trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’incruste. Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

Un ptit mot sur le livre

C’est un livre que j’ai acheté l’année dernière au salon du livre de Paris. Donc oui ça fait plus d’un an qu’il est dans ma PAL. Bon ok je vais me cacher je reviens! J’ai lu ce roman dans le cadre du Spring Flower Challenge. Et c’est là que je me rends compte qu’il rentre dans deux menus: sous un écrin de nature et ménage de printemps. C’est le deuxième roman de cette auteur que je lis. J’avais lu Minute Papillon. Les deux autres sont bien évidement dans ma PAL!

En voiture, Simone (connu aussi sous le nom de Nos adorables belles-filles) est une lecture que j’ai dévoré vendredi soir. C’est une histoire de famille et l’on s’y retrouve tous à un moment donné. De courts chapitres, une écriture fluide, un roman qui se lit d’un coup car on n’a pas envie de quitter la famille le Guennec. Un livre qui fait du bien au cœur et à l’âme.

« On ne choisit pas sa famille, mais on ne choisit pas non plus sa belle-famille. Juste son amoureux … »

En voiture, Simone c’est la famille le Guennec. Martine et Jacques, les parents affichent la soixantaine. Martine travaille toujours dans une librairie et Jacques doit tout doucement lâcher son travail d’architecte et c’est bien difficile de passer à d’autres valeurs que celles d’homme important dont on ne peut se passer.
Ils ont trois fils adultes, deux petits-fils et bientôt un troisième petit qui s’annonce et n’oublions pas, trois belles-filles qui doivent adopter les habitudes de la famille et s’adopter entre elles. La mère de Jacques, Antoinette, est toujours de la partie avec ses quatre-vingt-dix ans ans bien sonnés.
Comme les familles françaises séparées par les kilomètres, ils se voient souvent lors des vacances, des fêtes familiales et ce, pour plusieurs jours.
Cela va donc donner des situations cocasses, très tendues au début et beaucoup moins à la fin…

Les personnages de en voiture, Simone sont tous hauts en couleur, chacun avec sa particularité. Ils sont drôles, attachants et affectueux en un sens. Un père, Jacques, légèrement despotique.Une mère, Martine, en rébellion après plusieurs années de mariage. Leurs trois fils, Matthieu, Nicolas et Alexandre qui sont restés dans le fond de grands enfants. Trois belles-filles qui se révèlent difficilement supportables pour le patriarche. Et c’est sans oublier, Antoinette, la grand-mère pleine de sagesse et deux petits-enfants qui nous font sourire avec leur propre vision du monde. Dans ce récit l’auteure nous présente un bout de vie dans lequel chacun y trouvera son compte. Sur un sujet important qui est l’intégration au sein d’un nouveau groupe de personne. On s’amuse à rencontrer ces personnages qui se détestent, s’aiment, se taquinent, se fuient pour toujours se retrouver. En résumé des petits riens de la vie qui nous font apprécier notre situation.

La force des livres d’Aurélie Valognes c’est qu’on y trouve tous un peu de notre vécu, oui il n’est pas évident de faire cohabiter famille et belle-famille au repas ou en vacances. On découvre ici, une famille pas si différente que ça des familles habituelles que l’on peut croiser au fil du temps, dont la nôtre. Du coup, on peut facilement s’identifier aux personnages du roman. Avec en voiture, Simone, Aurélie apporte un regard optimiste sur les relations de famille. Nous fait déculpabiliser de ne pas avoir ce sentiment d’avoir une famille parfaite. Mais sincèrement, qui en a vraiment une ?!
Elle nous fait prendre conscience, ou du moins nous rappelle, que la famille, même si on ne la choisit pas, on ne voudrait pas en changer.

Et pour conclure

En voiture, Simone c’est drôle, attendrissant, rafraîchissant, et délicieusement belle que je vous recommande sans hésitation. La famille le Guennec nous fait tour à tour rire, sourire et presque pleurer d’émotion.Une belle tranche vie offerte sans chichis , à dévorer comme une belle tartine de rillettes (vous comprendrez quand vous lirez ce livre ;-))

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “En voiture, Simone, Aurélie Valognes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge