La mariée de Ceylan, Dinah Jefferies

Résumé

« Elle n’avait pas oublié ses yeux mordorés et, aujourd’hui comme au cours de leur première rencontre, ils pétillèrent quand il lui sourit. Elle chercha un qualificatif pour le décrire. Exotique, avait-elle pensé la première fois. Mais il y avait autre chose. Déconcertant ? »
 
À dix-neuf ans, Gwendolyn Hooper débarque à Ceylan pleine d’espoir et impatiente de rejoindre son nouvel époux, un riche planteur de thé. Mais l’homme qui l’accueille se révèle rapidement très différent de celui dont elle est tombée amoureuse à Londres. Sombre et distant, Laurence se consacre à son travail, laissant sa jeune épouse découvrir seule la plantation. Lorsqu’elle tombe enceinte, Gwen est folle de joie à l’idée d’avoir des jumeaux. Mais lors de l’accouchement, la jeune mère se retrouve face au plus terrible des dilemmes et doit faire un choix… Si un jour la vérité éclate, Laurence parviendra-t-il à comprendre et à lui pardonner ?
Un ptit mot sur le livre
Tout d’abord je remercie Stéphanie des éditions Milady pour l’envoi de la mariée de Ceylan. C’est un roman que j’ai dévoré dimanche malgré ses 560 pages. L’histoire est tellement bien racontée et décrite, on est transporté dans ces secrets de famille, cette histoire d’amour. J’avais découvert la plume de Dinah Jefferies avec la séparation, roman lu dans le cadre des Lectrice Charleston.
La mariée de Ceylan c’est l’histoire de Gwen, 19 ans, qui quitte son Angleterre natale. Elle va rejoindre son mari, Laurence, à Ceylan, au Sri Lanka, là où il gère une plantation de thé. Elle va tout quitter pour le retrouver mais ce changement de vie ne va pas se faire sans difficultés.  Ce dernier se révèle être très occupé par son travail. Et lors de son arrivée dans la propriété, c’est Naveena, la nourrice de Laurence  lorsqu’il était enfant, qui l’accueille et lui montre la maison. Un mari quelque peu absent, Gwen chasse l’ennui en allant découvrir son  nouveau cadre de vie. Mais très vite elle se rend compte que la vie dans la plantation est dure. Et d’autant plus dans un pays colonisé.
Ce n’est finalement pas ce qu’elle s’était imaginée…elle se rend compte que son mari est bien différent de celui qu’il était en Angleterre…
Dès les premières pages de la mariée de Ceylan, on est plongé dans cette histoire. Peu à peu, nous pénétrons dans les terres où les cultures des théiers ondulent suivant les courbes des vallons. L’auteure prend soin de communiquer tout un tas d’informations à nous lecteurs/lectrices. De l’ explosion de couleurs au senteurs en passant par les textures. Elle nous plonge vraiment dans cette histoire de femme au début du XXe siècle en faisant appel à tous nos sens.
Malgré son jeune âge, Gwen reste une jeune femme moderne. Elle n’est pas la jeune femme docile qui se laisse porter par les événements, elle n’aura de cesse de comprendre les choses et d’agir pour avoir la vie heureuse à laquelle elle aspire. Laurence est un homme occupé, ainsi Gwen doit se charger de la demeure de son époux et gérer les domestiques de la maisonnée. Laurence a hérité très tôt de la plantation familiale. Et il a également dû s’occuper de sa sœur qui était alors à cette époque qu’une enfant. Un drame entrainant un autre, il perdit sa première épouse et son enfant dans des conditions qui resteront longtemps un mystère pour Gwen et pour les lecteurs.
Elle a rencontré Laurence, 37 ans, veuf en Angleterre. La disparition de sa première épouse pèse toujours autant au sein de la maison… Laurence reste un homme amoureux et attaché à sa nouvelle épouse même s’il est très souvent absent.
Tout au long de sa grossesse, Gwen resplendit et Laurence est aux petits soins pour elle, plus attentif et protecteur que jamais. Gwendolyn attend avec impatiente l’arrivée de ses jumeaux… Sauf qu’à leur naissance, elle doit prendre une terrible décision qui changera à jamais sa vie…
Et puis il y a des personnages secondaires. Autour du couple gravitent Verity, la sœur plutôt bizarre de Laurence, Christina, une riche veuve qui semble être en permanence en train de séduire Laurence. Sans oublier Savi, un riche peintre cinghalais dont beaucoup de blancs se méfient, Fran l’adorable cousine de Gwen. Et Naveena, une domestique de la maison qui sera un soutien de poids pour Gwen.
On y voit combien les secrets et les non-dits peuvent briser une vie, voire même une famille… mais on constate également avec délice que l’amour est plus fort que tout. La mariée de Ceylan est un voyage dépaysant vers une contrée exotique à une époque tellement éloignée de notre société contemporaine. La mariée de Ceylan aborde habilement les problèmes politiques. Mais aussi des problèmes raciaux qui ont secoué le pays avant l’obtention de l’indépendance. Petit à petit l’ambiance du roman change. Au début plutôt joyeuse et légère. Elle s’alourdit, devient un peu plus grave à mesure que l’héroïne soit marquée par la vie et ce qu’elle traverse.
La Mariée du Ceylan est une belle histoire pleine de mystères, de suspense et de romance. Le tout dans la chaleur, la moiteur, la nature luxuriante, les couleurs et les notes épicées du Ceylan colonial des années 1920-1930. On se se retrouve plongé dans une plantation de thé au cœur du Ceylan dans l’actuel Sri Lanka, une plantation gérée depuis plusieurs générations par une famille d’origine anglaise, les Hooper.
Et pour conclure
Avec la mariée de Ceylan, Dinah a réussit à me transporter à Ceylan, au cœur de toutes ces senteurs. Elle réussit avec brio à nous plonger dans cette époque et à nous faire vraiment croire que nous y sommes. Ce roman m’a complètement embarquée dans le quotidien de Gwen et de la plantation Hooper.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “La mariée de Ceylan, Dinah Jefferies

  1. Il est dans ma PAL ! J’avais adoré La séparation, du coup quand j’ai vu que l’autrice avait sortie un nouveau Roman, je l’ai tout de Suite acheté. Il est de co´te parce que c’est un pavé, mais ce que tu en dis me Motive vraiment à le sortir de là ! Peut-être cet été tiens 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge