Revanche , Cat Clarke

Résumé

Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l’homme idéal s’il ne préférait les garçons… À la fin d’une soirée d’ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C’est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d’un garçon qu’il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d’e-mails agressifs qu’il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n’avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide…

À la suite à ce drame, Jem prend alors trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu’elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d’approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?

Un ptit mot sur le livre

Tout d’abord je remercie Caroline de la Collection R pour l’envoi de ce roman. J’avais lu Girlhood du même auteur que j’avais beaucoup aimé. Alors au départ je pensais que c’était une suite mais pas du tout! Mais par contre j’adore les couvertures. Concernant Revanche, il s’agit d’n roman fort qui file tout le long le thème du suicide et évoque avec clarté l’attirance de certains jeunes pour cette terrible porte de sortie. L’auteure tente à sa façon de trouver un sens à ce qui n’en a pas.

Revanche, suit Jem, adolescente de 16 ans amoureuse depuis toujours de son meilleur ami, Kai, qui est gay. Bien qu’elle en soit un peu triste au fond d’elle, elle s’est faite à l’idée et tient énormément à leur amitié. Mais, un jour, une vidéo de Kai avec un garçon est postée sur le net, forçant brutalement son coming-out qu’il ne comptait pas faire de suite. Il ne le supporte pas et se suicide, ce qui plonge Jem dans la souffrance. Elle est bien décidée à trouver les responsables et à leur faire payer à tous…

Revanche est écrit en deux parties. La première partie nous présente Jem après la mort de Kai. Elle se remémore son meilleur ami, leur rencontre, leur amitié, etc. Il lui manque terriblement, et ça ne fait qu’un mois qu’il est mort. Cela laisse présager sa souffrance future. Dans la seconde partie, plus conséquente que la première, Jem s’infiltre dans le Groupe populaire. C’est à partir de là que l’on apprend à mieux connaitre ce groupe. Jem change beaucoup, tant physiquement que moralement, des changements qu’elle finit par ne plus supporter. C’est pour son Plan qu’elle fait ça, qu’elle devient une manipulatrice dans l’ombre…

J’ai beaucoup aimé sa façon d’aborder le thème à travers la meilleure amie de l’ado exposé. Cette demoiselle, Jem, effacée au départ va se métamorphoser petit à petit pour accéder à son but. Elle est têtue et déterminée, rien ne l’arrêtera. Les jeunes de cet âge sont capables du pire comme du meilleur.Mais, avant de partir, Kai a pris soin de mettre au point un système de lettres à ouvrir une fois par mois pendant un an. Je dois dire que le moyen mit en place m’a fait penser à « PS I Love you de Cécilia Ahern. Mais, l’histoire étant très différente, la similitude en reste là.

Tout au long de l’histoire, nous suivons l’avancement d’un plan de vengeance mis en place par la jeune fille. Mais la particularité de celui-ci, c’est que nous ne le connaissons que lorsqu’elle agit. Cat Clarke nous emmène encore une fois à la suite d’adolescents en souffrance, et toujours avec ce même succès ! On passe par toutes les émotions de Jem, la douleur, la solitude, la détermination, la perdition, le regret…On se retrouve comme elle, souvent on ferait les mêmes choix.
Comme à son habitude, l’auteur nous propose une fin qui nous laisse sans voix, bien que parfaite. Elle ne se sent pas obligée de faire un conte de fées, c’est réaliste et c’est ce qui marque.

Dans Revanche, l’auteur aborde des sujets difficiles comme l’homophobie et le suicide tout en restant crédible et ancré dans la réalité. Son style correspond tout à fait au langage des adolescents, tout comme leur mode de vie et leur relations. Elle a parfaitement cernée leurs caractères, à tel point que ces personnages pourraient être réels. Étrangement, on soutient Jem dans son plan de vengeance. Même si la morale de ce roman nous dit que la vengeance fait encore de plus mal et crée plus de problèmes qu’elle n’en résout.

On découvre la vie de lycée, avec ses points positifs (amitié, jeux, amour) et ses points négatifs (mensonge, humiliation, trahison). Nous la connaissons (ou l’avons connue). C’est peut-être aussi pour cela que l’on se met aisément à la place de Jem, que l’on ressent aussi facilement sa détresse…L’auteure sait très bien nous tenir en haleine du début à la fin, en imposant un rythme riche en rebondissements tout eu long du récit, mais qui reste adapté au genre du livre. Il y a une sorte d’additivité presque malsaine, qui nous pousse à vouloir savoir la conclusion de cette histoire, et l’évolution de Jem. Au-delà de la souffrance et du suicide de Kai, je trouve que le personnage de Jem est lui aussi porteur d’une idée forte : la haine n’est pas la réponse à la haine.

Et pour conclure

Revanche m’a tellement bouleversée, fait douter, terrifiée, attendrie, et dévastée … Et bien sûr, je ne vous parle même pas de la fin qui m’a laissée bouche-bée! C’un roman fort, qui traite de thèmes forts. Comme l’homosexualité, le harcèlement scolaire, la solitude, le manque, les conséquences d’un suicide pour ceux qui restent, les conséquences de nos choix, de la colère, et de l’aveuglement, mais aussi bien plus encore. C’est pourquoi je le recommande sans hésiter.Une lecture incontournable et émouvante, et comme pour tout roman de Cat Clake vous ne sortirez pas indemne de votre lecture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge