Une carte postale du bonheur,Cristina De Amorim

Résumé

Juliette vit depuis neuf ans avec un mari qui ne la fait plus rêver. Amoureuse de l’amour, elle le vit désormais par procuration en lisant Jane Austen et en élevant son petit garçon de cinq ans. Mais, à quinze jours de fêter son trentième anniversaire, Juliette suffoque et ne parvient plus à faire semblant. Elle décide de demander le divorce. Quand son mari quitte le domicile familial, Juliette se retrouve plongée dans un état de fragilité et de confusion totale. Thomas débarque alors dans sa vie sans crier gare. Par ses attentions, ses cadeaux et sa présence parfois oppressante, il se rend rapidement indispensable.

C’est le début d’une histoire d’amour qui ne va pas tarder à se transformer en une véritable descente aux enfers. En l’espace de quelques mois, Juliette se métamorphose pour devenir une personne qu’elle n’a jamais été : soumise, dépendante, à la recherche d’un physique qui n’est pas le sien. Thomas surveille non seulement son poids, mais aussi ses tenues, ses mails et le moindre de ses mouvements. Ses amis ont beau l’exhorter à fuir cet homme qu’ils qualifient de pervers narcissique, Juliette ne veut rien entendre. Elle veut croire au bonheur et revient même sur sa décision de ne pas avoir d’autre enfant. À la naissance de son deuxième garçon, il lui faudra pourtant puiser dans ses dernières ressources pour ne pas sombrer définitivement et entamer un combat qui laissera des traces, indélébiles. 

Un ptit mot sur une carte postale du bonheur

Tout d’abord je remercie Cristina et la maison d’édition Seramis pour l’envoi e ce roman. Une carte postale du bonheur je l’ai commencé jeudi soir puis mis en pause pour le weekend. Je l’ai repris dimanche soir et je l’ai terminé hier! Bien que ce soit un ptit pavé (479 pages) il se lit très super bien. Le livre délivre un très beau message : on peut toujours s’en sortir même quand on y croit plus et qu’on tombe au fond de l’abîme et qu’il faut toujours y croire.

Une carte postale du bonheur c’est l’histoire de Juliette. A 30 ans quand elle quitte son mari parce-que leur vie de couple routinière ne lui plaît plus. Elle s’ennuie et ne veut plus perdre de temps. Juliette se retrouve alors plongée dans un état fragile, de manque de confiance en elle, et d’une faible estime de soi. Elle n’a pas le temps de se remettre de ses émotions et de cette séparation que son chemin croise celui de Thomas. Grand séducteur, il sortira le grand jeu pour capter son attention. Il finira par y parvenir. Mais Juliette tombe sur un pervers narcissique et nous raconte avec sensibilité et humour sa terrible histoire…

Thomas est jaloux possessif, et ne supporte pas de voir d’autres hommes tourner autour de Juliette, il l’éloigne de tous ses amies et fait le vide autour d’elle. Puis vient les remarques parfois très désobligeantes sur son poids, l’indifférence…. Il l’a charme puis l’ignore. Lui fait sans cesse des reproches, lui fait des scènes de jalousie et quand elle s’en offusque, lui reproche de faire ses scènes et des scandales pour rien… Il retourne toujours les situations pour la faire culpabiliser et finir par lui faire croire que c’est peut-être effectivement elle qui a un problème…

On ne tombe à aucun moment dans le coté larmoyant. Et l’auteure a su rendre l’histoire au plus proche du réel par des scènes de vie quotidienne, des événements… de charmeurs, ces hommes deviennent de véritables manipulateurs. Cristina, l’auteure, a très bien su raconter le calvaire de Juliette. Pourquoi elle réagit comme ça, pourquoi elle n’arrive pas à se défaire de l’emprise de Thomas, pourquoi elle ne voit rien contrairement à ses amis, sa famille… Elle livre avec justesse la descente de Juliette: descente physique, psychique, émotionnelle, relationnelle; mais aussi sa force qui la porte afin de pouvoir s’en sortir.

Une carte postale du bonheur est le premier livre de Cristna. J’ai aimé autant le fond que la forme. Il est vraiment bien écrit. L’histoire est très bien déroulée. Et illustre parfaitement le mécanisme destructeur qui s’enclenche lorsque l’on fréquente une personnalité de type « pervers narcissique ». La séduction à laquelle il est difficile de résister puis la descente aux enfers. Le sujet délicat de ce roman apporte de la profondeur. C’est à la fois sombre et brillant. Un sentiment accentué par l’utilisation de la première personne. Ce qui nous plonge davantage dans les émotions et les ressentis des différents personnages.

Écrit tour à tour avec tendresse, douceur et un ton mordant. Mais surtout avec beaucoup d’humour. Une carte postale du bonheur c’est un roman prenant, riche en émotions et qui ne peut laisser indifférent. C’est des personnages entiers auxquels on s’attache. Et à qui l’on souhaite le meilleur, pendant notre lecture et une fois le livre refermer. Un combat que beaucoup de femmes ont mené ou que d’autres auront envie de conduire après la lecture de ce livre. Une histoire vraie, une écriture authentique.

Et pour conclure

Une carte postale du bonheur est un superbe témoignage. Le combat d’une femme contre une relation abusive et toxique pour elle, mais dont elle ne se rend pas forcément compte. Ce livre qui nous pousse à porter un regard nouveau sur les relations amoureuses.  Malgré l’histoire très dramatique et triste, l’auteur réussit avec brio à mêler le drame à l’humour parfois cinglant mais jamais vulgaire.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “Une carte postale du bonheur,Cristina De Amorim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge