Une fille comme elle, Marc Lévy

Résumé

New York, sur la 5e Avenue, s’élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres…
Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l’ascenseur mécanique, une véritable antiquité.
Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l’escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu’il est à la tête d’une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l’habitante du dernier étage. 

Entrez au N°12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new-yorkaises !

Un ptit mot sur une fille comme elle

C’est toujours un réel plaisir de recevoir le roman de Marc Lévy. Je remercie Caroline des éditions Robert Laffont pour cet envoi de une fille comme elle. J’avais beaucoup aimé la dernière des Stanfield (que vous pouvez désormais retrouver en poche). Avec une fille comme elle Marc Lévy signe une jolie comédie romantique. Ce roman se laisse lire facilement. Il nous embarque à New York, aux côtés de Sanji, Deepak, Chloé et tous les autres personnages hauts en couleurs sortis de l’imagination de l’auteur.

New-York est donc le décor de ce nouveau roman. Oui, la grosse Pomme ! Mais pas n’importe quel quartier. Celui de la 5 ème Avenue et, plus précisément, du bâtiment situé au N°12 de cette avenue chic et populaire. On découvre cette fois-ci une histoire touchante d’un vieil immeuble new-yorkais où subsiste un antique ascenseur avec liftier. L’ascenseur de cet immeuble n’est pas automatique. Les habitants s’en remettent à Deepak, liftier de jour. Il est remplacé de nuit par Monsieur Rivera. Malheureusement, ce dernier chue dans les escaliers de l’immeuble. Qu’en sera-t-il alors de l’avenir de cet ascenseur ? des habitants, notamment Chloé, la jeune femme du 8ème étage ? de Deepak ?

Côté personnage on retrouve Deepak, le liftier, un vieil indien plein de principes qui se dévoue quasiment corps et âme au bien-être des habitants de la résidence. Mais aussi son neveu, Sanji, qui incarne le visage de l’Inde moderne. Quand il débarque de Bombay, c’est une jolie leçon de vie et surtout un état d’esprit que Deepak lui apprend. L’évolution de ce personnage, Sanji, est d’ailleurs très intéressante et bien menée dans le roman. C’est un homme d’affaires qui a réussi à mener une affaire florissante dans un pays encore régenté par les castes et qui cherche à s’ouvrir au marché américain. Et va se retrouver à mener deux combats de front, richissime homme d’affaires le jour et liftier la nuit…

Sans oublier Chloé, le personnage féminin principal. Cette jeune femme vit seule avec son père, il lui est arrivé un drame dans sa vie qui l’a bien changée. On sait rapidement en quoi elle a été changée mais pas comment cela lui est arrivé, nous l’apprendrons par bribes avec des chapitres qui reviennent sur son passé et n’en saurons le dernier mot qu’à la fin du roman. Elle est  pleine de bonne humeur et qui ne manque pas de répartie. Chloé est un personnage que j’ai beaucoup aimé, je me suis réellement attachée à elle.

J’ai aimé le côté désuet de cet immeuble new yorkais qui a ses habitudes et ne souhaite pas en changer. C’est plein de bons sentiments, parfois drôle, mais finalement prenant, avec des personnages attachants, chacun marqué par leur drame personnel. Ce roman est une vraie lecture légère, douce, facile, agréable. Vous passerez un bon moment à New York dans l’immeuble où vit Chloé. L’histoire se déroule pratiquement en huis clos et cela donne presque une impression de pièce de théâtre par moment ce qui ne me dérange pas du tout.

Une fille comme elle aborde finalement un tas de sujets tels que la différence et les préjugés avec au centre de tout ce petit monde un ascenseur rétro que j’adore et tout cela saupoudré d’une petite touche de suspens. Au-delà de la comédie romantique, l’auteur nous offre un roman multi face qui évoque les préjugés  et surtout qui montre que l’amour est plus fort que tous les préjugés, de classe, de culture et d’apparence physique.

Et pour conclure

Une fille comme elle est un roman, qui comme tous les romans de l’auteur que j’ai pu lire, se lit très vite. Laissez-vous envoûter par cette fresque, où la fête des voisins a lieu tous les jours dans cet immeuble newyorkais. C’est une comédie légère qui nous fait réfléchir sur nos relations avec les autres, qu’ils soient d’origine différentes ou handicapés. Un souffle d’espoir sur la tolérance.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “Une fille comme elle, Marc Lévy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge