Une saison au bord de l’eau, Jenny Colgan

Résumé

Sur l’île sauvage de Mure, au nord de l’Écosse, Flora dispose d’un été pour chasser les fantômes du passé et donner un nouveau sens à sa vie. Assistante juridique dans un cabinet d’avocats à Londres, Flora McKenzie était loin d’imaginer qu’il lui faudrait, pour son travail, retourner à Mure, l’île sur laquelle elle a grandi. Une île qu’elle a quittée avec perte et fracas après le décès brutal de sa mère, quelques années plus tôt.

Quand elle arrive à Mure pour s’installer dans la ferme familiale, la jeune femme sent très vite qu’elle n’est pas la bienvenue. Les non-dits et les rancoeurs du passé empoisonnent ses relations avec son père, ses frères, mais aussi avec la plupart des habitants du village. Jusqu’au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de recettes de sa mère. En se plongeant dans ce carnet, elle se découvre une nouvelle passion pour la cuisine qui pourrait bien l’aider à se réconcilier avec sa famille et son île natale. Emportée par son élan gourmand, Flora décide de rénover une boutique sur le port dans l’espoir d’y ouvrir un restaurant éphémère..

Un ptit mot sur une saison au bord de l’eau 

Tout d’abord je remercie Fanny des éditions Prisma pour l’envoi de une saison au bord de l’eau. Et dès l’instant où Jenny Colgan publie un roman, il me le faut dans ma bibliothèque. Le dernier était rendez-vous au cupcake café, un roman doudou comme je les adore. C’est donc installée au coin du feu que j’ai une nouvelle fois dévoré une saison au bord de l’eau. J’ai encore passé un super bon moment. Car même si certains thèmes sont difficiles, ils sont toujours traités avec beaucoup de bonne humeur.  Et une ambiance générale pétillante.

Une saison au bord de l’eau, c’est l’histoire de Flora Mackenzie. Elle est assistante juridique à Londres, et elle en pince sévèrement pour son patron. Mais un jour elle est appelée dans son bureau. Un client très important souhaiterait qu’elle joue les RP . Il vient de restaurer une immense maison sur une île paumée écossaise, où tous les habitants lui sont hostiles. De futures éoliennes menacent sa nouvelle vue sur mer si chèrement acquise … . Flora vient de cette île paumée, et n’a pas du tout l’intention d’y remettre les pieds mais… c’est vraiment un client très important pour le cabinet…

Flora ne s’attendait pas à devoir, pour son travail et sur le coup de tête d’un riche client américain, retourner dans son île. Celle qu’elle avait quitté douloureusement mais définitivement pensait-elle. Flora avait décidé de partir de son île écossaise pour Londres. Et ce, suite du décès de sa mère. Laissant son père, ses trois frères et son ancienne vie derrière elle, elle espère tourner la page et s’inventer une nouvelle vie.

De retour sur l’île, elle s’installe donc chez son père, au milieu d’une famille très masculine, malgré la présence d’une très jeune petite nièce.
Tous les souvenirs, douloureux ou tendres, ressortent peu à peu. Et tout en faisant mieux connaissance avec ses frères dont elle n’a jamais été proche, elle doit malgré tout assumer le travail pour lequel on l’a envoyée là. Et ce n’est pas de tout repos. Comme par magie, les scones, les cakes, les confitures, les tourtes à la viande apaisent les estomacs, réchauffent les esprits et les cœurs brisant ainsi la glace qui s’était cristallisée entre eux.

Ses prouesses culinaires vont sortir de la cuisine de la ferme familiale pour arriver jusqu’aux oreilles de ce riche client. Il va utiliser ses compétences en lui proposant un nouveau défi. Ouvrir une boutique éphémère prenant la forme d’un petit café vendant exclusivement des produits locaux. Flora se lance et mène comme une chef cette boutique baptisée le Summer Seaside Kitchen…

Les descriptions de paysages et de modes de vie donnent très envie de partir à l’aventure vers ces îles nordiques. Une saison au bord de l’eau se déroule sur une île écossaise. Quoique fictive, l’île de Mure nous plonge en plein cœur de ces territoires du « Grand Nord » écossais. Malgré le caractère isolée de cette île, on est plongé dans 1 lecture pétillante. Comme d’habitude, des recettes sont insérée à la fin du roman. Et ce dernier  est composé lui aussi de tous les ingrédients nécessaires à une lecture feel-good. Des personnages sont attachants et au caractère bien marqué, les émotions sont fortes.

Et pour conclure

Oui, les romans de Jenny Colgan se suivent et se ressemblent. Et c’est une recette qui fonctionne bien … C’est ce que l’on retrouve dans une saison au bord de l’eau: romantisme, dépaysement & gourmandise. Un très bon roman feel-good pour passer un très bon moment lecture. Sur une île imaginaire perdue au nord, une histoire sentimentale néanmoins réaliste. Et comme toujours avec cet auteur, des plaisirs culinaires. Une tendresse pour les animaux et des relations décortiquées avec bienveillance. Une petite pause de douceur  dans un monde de brutes…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “Une saison au bord de l’eau, Jenny Colgan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge