Le jour où le bus est reparti sans elle, Beka Marko Cosson

Résumé

Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours…

Un ptit mot sur le jour où le bus est reparti sans elle

Cette bande dessinée je l’avais acheté chez France Loisirs dans le cadre de mon achat du trimestre. Et puis elle est restée dans les rayons de ma bibliothèque… Et puis au travail, le jour où le bus est reparti sans elle est le coup de cœur des libraires. Je n’ai pas pu résister pour emprunter les 3 volumes! D’ailleurs pour Noël les 3 sont regroupées dans un très beau coffret! Avec le jour où le bus est reparti sans elle, Marko & Béka nous offre un bol d’air frais et d’optimisme dans cette bande-dessinée merveilleuse.

Le jour où le bus est reparti sans elle c’est l’histoire de Clémentine. C’est une jeune parisienne un peu malchanceuse et pas très heureuse dans sa vie. Pourtant, elle tente de faire le maximum pour trouver le bonheur en pratiquant la méditation, en partant en séminaire zen…  Elle est en pleine crise existentielle.
Elle part un week-end en groupe de méditation. Là, bien encadrée, ça devrait mieux marcher… Oui mais là une nouvelle fois la poisse lui colle à la peau. Le bus repart sans elle après une pause-pipi, et rien ne se passe comme prévu….

Elle se retrouve en pleine campagne avec Antoine, un commerçant pas comme les autres. Celui-ci va l’aider à changer son regard sur sa vie à être plus optimiste et à se donner une chance d’être elle-même. Quand elle repartira, la jeune femme ne sera plus la même… Grâce à Antoine, cet homme empreint de sagesse et de bon sens, elle va reprendre confiance en elle et se trouver, à travers les contes zen pleins d’enseignement qu’il lui raconte. J’ai aimé le côté rafraîchissant et bienfaisant de cette tranche de vie, le personnage de Clémentine est attachant, tout comme le malicieux et profond Antoine.

                      

Le jour où le bus est reparti sans elle est une gentille petite histoire. Pleine de conseils et de bon sens émergent, sans mièvrerie, par l’évocation de petits contes.
J’ai beaucoup aimé ces quelques pages emplies de sérénité, dans lesquelles je sais que je replongerai avec délice à l’occasion. Quand j’aurais à nouveau envie de douceur, de lenteur, de prendre mon temps et de simplement savourer les choses du quotidien.

En écoutant ses histoires et contes initiatiques, Clémentine va découvrir qu’il est possible d’accepter l’imprévu. Et que ce dernier peut être une chance, qu’elle est plus capable de réaliser des choses que ce qu’elle imagine. Qu’on peut méditer de différentes façons. Et qu’il faut persévérer et avancer dans le chemin de la vie, malgré les obstacles. Dépasser ses peurs, les conseils limitatifs des autres pour oser avancer dans sa propre voie, et que le bonheur dépend du point de vue que l’on adopte.

                            

Le personnage de Clémentine est très attachant et je pense que beaucoup se reconnaîtront en elle. Elle nous enseigne à positiver, à savourer le présent, à nous écouter et surtout à suivre nos désirs.
De plus les illustrations sont simples mais agréables et réussies. A travers de petites histoires zen et des paroles sensées et bienveillantes, les auteurs nous invitent à voir les belles choses que la vie nous offre même dans les situations difficiles. Parce qu’un mal peut entraîner un bien et inversement. C’est un livre de développement personnel très apaisant. Un coup de cœur pour moi.

Et pour conclure 

Le jour où le bus est reparti sans elle est une jolie surprise. J’ai vraiment aimé cette BD très positive et zen qui distille ses petits conseils de sérénité en douceur et pas sur le mode « T’as qu’à… Y a qu’à… »C’est une lecture dont on ressort amélioré, motivé et réconforté. Une belle BD aux magnifiques dessins et aux belles couleurs franches, qui met en avant Clémentine, en recherche de sens dans sa vie, ayant l’impression d’avoir perdu de vue ses rêves.

Et pour le commander

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires sur “Le jour où le bus est reparti sans elle, Beka Marko Cosson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge