Premières Lignes #44

Premières lignes

C’est un nouveau rendez-vous sur le blog le dimanche. C’est un principe me plait bien. Et je sais que c’est quelque chose que je vais continuer. Souvent dès les premières lignes on sait si on va être dans l’histoire ou non. La semaine dernière il n’y a pas eu de Premières Lignes suite à ma panne de lecture, je n’avais pas commencer de romans. Retrouvez celui de la semaine dernière ici.

Premières lignes c’est quoi?

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Et le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les Premières Lignes d’un roman. Pour se donner une idée du roman qu’on va lire ou que l’on est en train de lire.

Pour ce quarante deuxième rendez-vous de Premières Lignes, je vous parle de ma lecture en cours. Roman que j’ai commencé hier soir. Il s’agit de crois en moi de Elodie Solare sorti chez Hugo Poche roman.

Journaliste de guerre, Romane se retrouve au milieu d’un assaut alors qu’elle filme une ville en ruine. Durant des heures, elle reste prisonnière des décombres, plongée dans le noir. Son seul espoir est l’homme qui l’a sauvée de l’explosion et dont la voix tendre la maintient en vie. Blessée durant son extraction, Romane n’a de cesse dès son réveil de retrouver ce héros inoubliable. Se peut-il que le fiancé de sa meilleure amie soit son inconnu ? Romane a-t-elle toutes les clefs de cette énigme ?

 

 

Premières Lignes

«  Cet emplacement sera parfait pour la prise de vue programmée pour le journal télévisé de vingt heures. Nous avons traversé des dizaines de rues encombrées de débris et de carcasses de voitures pour trouver l’endroit idéal, mais je le tiens. Immeubles troués d’impacts de projectiles, et fenêtres soufflées par les explosions. C’est triste à dire, pourtant ce lieu ravagé est le théâtre adéquat pour ma vidéo. C’est décidé, aujourd’hui, mon moyen de captiver le public français passera par le pathos. Je visualise déjà la scène. Au premier plan, ma petite personne, les cheveux couverts d’un léger tissu pour respecter un minimum les coutumes locales. A l’arrière, nous apercevons de temps en temps des enfants. Ils courent d’un immeuble à l’autre, protégés par les recoins sombres. Et en toile de fond, les ruines de la ville, triste cité détruite par tant de mois de conflits. » 

Et vous, Premières Lignes, vous participez?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “Premières Lignes #44

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge