Baby Random #1 , Gaïa Alexia

Résumé

Il est 10 h 30 quand son patron arrive au café dans lequel travaille Célia. Il lui fait un sourire et l’invite une fois de plus à dîner. Mais Max est Français, et la réputation des Français pour briser les cœurs n’est plus à faire… Quelle excuse va-t-elle pouvoir trouver pour l’éviter ? Et si elle mettait ses préjugés de côté, Célia ne serait-elle pas surprise ? Il est 11 h 05. Célia est debout derrière sa caisse. Il va arriver, elle le sait. Il vient tous les jours depuis un an, toujours à la même heure. Ne dit pas bonjour, ne sourit pas, ne la regarde pas et commande toujours la même chose. Célia se maudit de n’être qu’une petite serveuse dans le décor de cet homme d’affaires. Pourquoi aurait-il envie de la regarder, après tout ?

Et si le sort décidait de se mêler de la vie amoureuse de Célia Fowell et de tout renverser sur son passage telle une tornade dans un magasin de porcelaine ?

Un ptit mot sur Baby Random #1

Tout d’abord je remercie Célia et Hugo Poche Roman pour l’envoi de Baby Random #1. J’avais découvert la plume de Gaïa Alexia avec Adopted Love que j’avais littéralement adoré! C’est donc tout en confiance que je me suis plongée dans Baby Random #1. Et ce que je peux dire c’est que c’est très addictif, les pages se tournent toutes seules. Un premier tome que j’ai bien aimé! Il me tarde de connaître la suite des aventures de Célia et Baby Random.

Baby Random #1, c’est l’histoire de Célia, jeune femme de 22 ans. Elle a été mise à la porte de chez elle par sa mère, vivant seule dans un quartier paumé de Chicago. Et ayant pour voisine Mona qui lui donne du baume au cœur. Celia a un passé compliqué et ne fait pas confiance aux hommes. Elle est serveuse dans un café où son patron Max lui fait du gringue et depuis un an elle fantasme sur un mystérieux client de 11h05 qui commande toujours la même chose et qu’avec elle. Pas très transcendant comme vie jusqu’au jour où Mona lui confie une mission et va engendrer un imprévu de taille…

Dès les premières pages j’ai accroché avec l’histoire même si je trouve que ça été un peu long à se mettre en place. Je me suis parfois demandé où l’auteur voulait nous emmener. Au départ je ne suis pas une grande fan des histoires avec un triangle amoureux. Mais là je ne sais pas, il y a ce petit truc qui fait que j’ai clairement envie de continuer cette série.

Célia, l’héroïne du roman.  Enchaînant les problèmes, les erreurs et les désillusions, elle se plaît à être seule pour ne plus souffrir ni être déçue. Elle se dévalorise sans cesse et a un manque de confiance en elle énorme, ne se voyant pas comme elle le devrait. C’est une jeune femme forte qui inspire sympathie, compassion, amour et hilarité. Héroïne qui ne mâche pas ses mots, au caractère fort mais aussi à sa sensibilité et sa bravoure face à tout ce qu’elle va devoir endurer.

J’ai eu un ptit coup de cœur pour Mona. La grand-mère que tout le monde voudrait avoir. Célia  se confie à elle pour tout et s’en occupe comme un membre de sa famille, même si Mona n’est pas officiellement sa grand mère. C’est une femme charmante avec un grand sens de l’humour, le genre de personnage auquel on s’attache très vite. Elle ne mâche pas ses mots avec Célia et n’hésite pas à la remettre dans le droit chemin.

Concernant Roman, j’ai adoré les mystères qui gravitent autour de lui et quand l’auteure décide de le faire intervenir, on en reste scotchée tellement que cela ne correspond pas au portrait brossé par Célia. Roman est un homme qui a grandi avec un vide dans le cœur qu’il n’a jamais pu combler. Un père démissionnaire, des employés de maison ou de bureau présents mais qui ne font pas le poids face à sa trop grande peine. Il mène sa vie comme il l’entend. Sa seule certitude en grandissant, vu l’exemple qu’on lui a donné, c’est que l’argent achète tout, l’argent est la solution ultime qui peut tout faire, tout régler.

Et puis nous avons Max, son patron. Un homme charmant et prévenant bien que grognon. Et qui ne cesse de lui tourner autour. Il va venir prendre une part importante dans le quotidien compliqué de la jeune femme. Parfois il m’a énervé avec son comportement de con mais en même temps on peut comprendre certaines de ses réactions.

Une rencontre journalière entre inconnus.
Une soirée mondaine qui tourne au désastre.
Une amie commune inattendue.
Célia et Roman s’attirent pour mieux se repousser. Entre deux vies familiales désastreuses, ils n’ont plus confiance en personne, même pas en eux-mêmes, et ne sont pas prêts à s’investir dans une quelconque relation.
Mais une surprise de taille va révéler les caractères de chacun…

Ce livre est bourré d’humanité dans ce qu’elle fait de plus beau à travers les personnages de Célia ou Mona et de ce qui est laid en Max ou Roman. Ces hommes sont beaux, pourtant pas foncièrement méchants. Et pourtant leur côté « connard » est bien affirmé, mais ne se manifeste pas de la même manière … Je suis vraiment curieuse de voir comment Gaïa va les faire évoluer!

Ma lecture de Baby Random #1 a été bouleversante, énervante, drôle, poignante, douloureuse, émouvante. J’ai pas mal pleuré lors de cette lecture, je ne m’attendais pas à ressentir autant d’émotions et à vivre ce qui allait se passer de manière aussi violente. Les personnages secondaires ont une place importante dans ce roman. Autant de qualificatifs insuffisants pour décrire cette histoire qui m’a retourné les tripes autant que le cœur. Bien que je préfère les romances belle et simple en temps général, Alexia m’a totalement convaincu avec ce livre ! J’ai adoré et je me suis pris d’affection à l’héroïne. J’ai vraiment hâte de me plonger dans le tome 2.

Et pour conclure Baby Random #1

Avec Baby Random #1 l’auteure nous démontre que ce triangle amoureux est loin d’être aussi simple et évident. Les apparences sont trompeuse… J’ai hâte de voir comment elle va se dépêtrer de son imprévu sachant qu’elle n’a pas toutes les cartes en mains… Baby Random #1 est une lecture dans laquelle le lecteur passera par tout un tas d’émotion. L’auteure à su jouer avec les mots. Elle a su rendre l’histoire forte et poignante avec un réalisme qui fait peur. Ses personnages sont attachants, quels qu’ils soient, malgré leurs défauts, on se prends d’affections pour eux à cause de leur certaine fragilité.

Et pour le commander

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “Baby Random #1 , Gaïa Alexia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge