Le jour où elle a pris son envol, Beka Marko Cosson

Résumé

Depuis sa rencontre avec Antoine, le sage-épicier, Clémentine a changé pas mal de choses dans sa vie. Mais elle n’a toujours pas trouvé ce qu’elle cherchait : le bonheur et l’apaisement. Quand elle retourne à l’épicerie, Antoine n’est plus là. Simon, un physicien apiculteur a pris sa place. Grâce à lui, Clémentine va entrevoir tous les chemins de vie possibles qui s’offrent à elle. Mais comment faire pour trouver le bon ? Pour le savoir une seule solution… Essayer !

Un ptit mot sur le jour où elle a pris son envol

Après avoir adoré le jour où le bus est reparti sans elle, j’avais hâte de découvrir la suite des aventures de Clémentine. C’est le genre de bande dessinée qui se lit en un rien de temps. En ce qui concerne le jour où elle a prit son envol, je reste un peu plus mitigé. Non pas que je n’ai pas aimé cette lecture. Je reconnais qu’il n’est pas donné à tout le monde de tout plaquer (même si je l’ai fait il y a 3 semaines mais je n’avais pas contraintes). Suivre son instinct ou vouloir poursuivre ses rêves quand on a conjoint, enfants, maisons… n’est pas facile.

Dans le jour où elle a pris son envol, Clémentine a pris sa vie en main, ne se laisse plus marcher sur les pieds mais elle ne se sent toujours pas heureuse et épanouie. Alors elle retourne à l’épicerie dans la forêt afin d’y puiser de bons conseils. Dans ce tome Clémentine va tout plaquer pour voyager et rencontrer des personnes qui ont suivis leur chemin incroyable et qui ont atteint la paix intérieure.

Le jour où elle a pris son envol est  une bande dessinée toute mignonne. Dans le sens où elle donne des pistes pour ne pas subir sa vie comme une contrainte et pour la rendre plus douce au quotidien. Comme dans le tome précédent c’est mignon et bourré de bonnes intentions. De phrases toutes faites et de récits zens. Mais bon le genre de conseils que l’on peut rarement mettre en pratique. Et qui agace parfois pour leur manque de réalisme. Mais bon ne boudons pas notre plaisir tout de même, les auteurs nous font voir un monde bisounours où tout réussi à celui qui ose réaliser ses rêves. Je suis bien placée pour le savoir!

On retrouve dans le jour où elle  a pris son envol la même volonté que dans la 1ère. Celle de représenter une jeune femme qui « se cherche » sur tous les plans et qui petit à petit, va découvrir ce qui compte vraiment pour elle. Bien sûr, l’idée est que nous, lecteurs, nous nous identifions au personnage pour réfléchir au sens de nos vies. Cette série remonte le moral et amène un vent de positivisme agréable et serein. Toujours dans la même veine du développement personnel, toujours des dessins et des couleurs doux. Très sympa et facile à lire. Mais j’ai un peu moins accroché que le premier où j’avais apprécié que le simple fait de manquer son bus pouvait ouvrir les yeux et avoir des impacts sur ses vies, intérieure et extérieur.

Et pour conclure

Le jour où elle a pris son envol est un chouilla en dessous du premier volet. Mais cette bande dessinée est une très jolie réflexion sur notre vie et qui donne envie de vivre plus simplement. Alors oui cela peut sembler un peu trop simpliste pour certain et loin de leur réalité. Mais c’est une bande dessinée. Elle a pour vocation : nous divertir, nous faire un peu réfléchir, nous faire sourire… Et c’est le cas! Même si tout n’est pas réalisable, cela nous fait passer un bon moment lecture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge