les filles d’Ennismore, Patricia Falvey

 

Résumé

Irlande, début du XXe siècle. À huit ans, Rosie croise le chemin de Victoria, la jeune héritière du domaine d’Ennismore. Celle-ci s’ennuie et voit en la fille d’un métayer, l’amie dont elle rêve tant. Au grand dam de sa mère, elle arrive à convaincre son père de partager ses heures de leçon avec Rosie. Au fil des années, leur amitié grandit. Mais à 17 ans, Victoria quitte Ennismore pour Dublin afin de faire son entrée dans le monde, laissant Rosie déchirée entre les aspirations de ces années d’éducation aristocrate et sa modeste position. Elle est bientôt contrainte d’accepter un poste de domestique au domaine. Servir une famille qu’elle a côtoyée pendant dix ans est d’autant plus douloureux que Rosie est amoureuse depuis toujours du frère de Victoria, Valentin.
Alors que l’Irlande s’embrase, le destin de Rosie et Victoria emprunte le chemin de la révolte

Un ptit mot sur les filles d’Ennismore

Tout d’abord je remercie Carine des éditions Belfond pour l’envoi de les filles d’Ennismore. Roman que j’ai lu dans le cadre des lectrices VIPle cercle Belfond. Le précédent était les sentiers de l’oubli. Une couverture juste sublime et un puis un récit qui se passe en Irlande je ne pouvais que aimer;-) J’ai passé un super moment lecture avec les filles d’Ennismore, roman que je vous conseille. Deux filles ne pourraient pas être plus socialement différentes et s’aimer davantage. 411 pages, et 17 ans de la vie de Rosie, Victoria, Valentin…..de 1900 à 1917, amitiés, lutte de classe, amour, insurrection dans l’Irlande du début du siècle dernier!

Nous sommes donc en Irlande au début du 20ème siècle. L’histoire commence lorsque la petite fille pauvre, Rosie, rencontre de la petite fille riche, Victoria. De là, Victoria supplie son père de permettre à Rosie d’être éduquée avec elle à Ennismore. Elle l’a considère comme son unique amie. Et c’est à ce moment que l’histoire commence. Leur amitié croît et décroît tout au long de l’histoire. A travers le destin de ces deux jeunes femmes (l’une aristocrate, l’autre domestique) nous découvrons une partie douloureuse de l’histoire de l’Irlande.

L’Histoire s’imbrique dans l’histoire. Nous découvrons la montée du nationalisme, mais aussi la Première Guerre mondiale et l’insurrection de Pâques. Les filles d’Ennismore nous parle de l’histoire de l’Irlande, de son évolution sociétale vers l’Indépendance. Le tout avec deux héroïnes aux personnalités différentes mais des héroïnes engagées. Le féminisme et la lutte des classes sont clairement abordés. Rosie est  l’image de cette révolte entre la classe populaire et les domestiques. C’est pleine d’ambition qu’elle va tenter d’échapper à sa condition. Quant à Victoria, elle n’est pas en reste. Elle tentera d’aller à l’encontre de ce que lui dicte la bonne société…

Le cœur de l’histoire, cependant, est l’amitié entre les deux femmes. Les luttes et l’adversité auxquelles elles sont confrontées. Un roman très intéressant dans lequel le coté historique se mêle parfaitement à la romance. L’histoire est belle, parfois cruelle, et quelle richesse historique. Les différences entre la noblesse et les domestiques sont très bien décrites et honnêtement cela nous permet d’en savoir un peu plus de comment ils vivaient à l’époque.

Et pour conclure

Les filles d’Ennismore c’est un condensé d’amitié,  de jalousie, de la lutte des classes, d’émancipation féminine, de drame amoureux! J’ai tellement aimé cette histoire. C’était comme si quelqu’un était assis à côté de moi près du feu et me racontait tout sur leur vie. C’est à la fois triste, doux, mystérieux et historique. Un roman à déguster avec un thé et des scones 😉 Ambiance Downtown Abbey assurée!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

2 Comments

  1. […] Les filles d’Ennismore, Patricia Falvey […]

  2. […] Tout d’abord je remercie les éditions Belfond pour l’envoi de ma vie en plus sexy. Un roman que j’ai lu dans le cadre des lectrices VIP du cercle. Je profite de mes vacances pour rattraper mon retard de chroniques. Parce que lire c’est bien mais j’avoue que j’ai pris un peu de retard dans la rédaction de mes avis. Je m’en excuse par avance. Je suis contente parce que je découvre des romans sur lesquels je ne me serais pas forcément arrêté en librairie. Le dernier était les filles d’Ennismore. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge