Et en mai qu’est ce qu’on lit?

Hello Hello

Et en mai qu’est ce qu’on lit? sera un nouveau rendez-vous mensuel. Bon vous l’aurez compris je changerais le mois hihihi. Chaque mois, je vous montrerai une partie de ma PAL que je voudrais lire sur le mois. Je vais bien évidement essayer de m’y tenir. C’est pas gagné mais on peut tenter! Je rajouterai certainement quelques titres, notamment pour le travail. Et je vais ajouter un ou deux livres de ma PAL perso parce que pour le coup sur cette photo, il n’y a que des services presse.

Pour chaque roman, je vais vous mettre le résumé. N’hésitez pas à me dire si vous en avez lu certains, si certains sont dans votre PAL et si vous voulez faire une lecture commune! Ce sera avec plaisir. Je sens que je vais passer de très bons moments lectures! J’ai déjà hâte de découvrir tous ces romans.

Et en mai qu’est ce qu’on lit en photo

Les gratitudes, Delphine de Vigan JC Lattès

Je suis orthophoniste et je travaille avec les mots et avec le silence. Les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets, avec l’absence, les souvenirs disparus, et ceux qui resurgissent, au détour d’un prénom, d’une image, d’un mot. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences. 
Et la peur de mourir. 
Cela fait partie de mon métier.
Mais ce qui continue de m’étonner, ce qui me sidère même, ce qui encore aujourd’hui, après plus de dix ans de pratique, me coupe parfois littéralement le souffle, c’est la pérennité des douleurs d’enfance. Une empreinte ardente, incandescente, malgré les années. Qui ne s’efface pas. »
Michka est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole. Autour d’elles, deux personnes se retrouvent : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé de la suivre. 

Le roi sans pitié, Meghan March Hugo &Cie

Keira Kilgore a récupéré la direction de la distillerie de whisky Seven Sinners fondée par son arrière-grandpère à La Nouvelle-Orléans. Son mari meurt dans un accident, alors qu’elle vient tout juste de découvrir qu’il la trompait depuis toujours.

Quand Lachlan Mount lui annonce que son mari a envers lui une dette de 1 million de dollars et que, pour se rembourser, il la veut, elle, elle ne décolère pas.

Magnolia, sa meilleure amie, avertit Keira qu’elle doit se protéger et lui fait clairement comprendre qu’il n’y a pas d’autre issue à une dette envers Lachlan Mount que le paiement, sauf à risquer que sa famille et ses amis soient tués. Désespérée, Keira accepte le deal pour sauver la distillerie familiale, bien décidée à résister le plus possible à Lachlan

7 raisons de rester célibataire ou pas, Cécile Chomin

Elles sont sept, sept filles qui se connaissent depuis la fac et qui partent en Italie pour enterrer la vie de jeune fille de l’une d’entre elles, Juliette. Après quelques couacs dans l’organisation du voyage, elles posent enfin leurs valises dans un hôtel au bord du lac de Côme. Alors que le séjour débute sous les meilleurs auspices, Juliette disparaît.
Coup de tête, coup de foudre ? Elles ne seront pas trop de six pour élucider le mystère !

Entre road movie déjanté et roman initiatique, Cécile Chomin nous offre une comédie jubilatoire, un hymne à l’amitié plein de finesse et de bienveillance.

49 jours, CS Quill Hugo & Cie

Quand l’amour se vit en 49 jours…

1… 2… 3…

Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.

15… 16… 17…

Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son coeur ne cesse jamais de compter.

47… 48… 49…

Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son coeur ?

Le bruit des pages, Livia Meinzolt

2016, Paris : La jeune Éva hérite d’une vieille librairie dans le quartier de la Butte aux Cailles. Les seules exigences du propriétaire avec lequel elle s’était liée d’amitié quelques mois plus tôt ? Que la librairie ne soit jamais revendue et qu’Eva y conserve un exemplaire d’un vieux roman russe et un tableau représentant une jeune femme, penchée sur un carnet aux pieds d’un acacia majestueux. Bientôt, Eva se prend à imaginer la vie de la jeune femme du tableau, une jeune aristocrate russe, pleine de rêves et d’idéaux au cœur de l’été 1916, qu’elle baptise Apollinariya Ivanovna Lubiova…

Mais tandis que les mois passent, fiction et réalité semblent se confondre. Et si la librairie renfermait des mystères insoupçonnés ? Le voyage d’Eva à Saint-Pétersbourg pourrait-il lui révéler d’autres secrets ?

L’odeur de la colle en pot, Adèle Bréau JCLattès

Septembre 1991. Caroline a treize ans et intègre son nouveau collège. Avec ses parents et sa sœur Charlotte, ils ont quitté la banlieue pour s’installer à Paris, dans un appartement trop grand où les liens se distendent chaque jour.  
S’il voulait se rapprocher de ce travail qui le dévore, le père est pourtant de plus en plus absent. Quand il est là, c’est vêtu de ce blouson qu’il ne quitte plus, et de cet air qui semble dire son désir de partir loin.
Autour de l’unique téléphone fixe de la maison se chuchotent les secrets d’une famille en plein chaos : le chagrin de la mère, la fuite du père et les tourments adolescents de l’héroïne, qui déroule le fil de cette année si particulière où l’enfance s’éloigne.

Caroline restitue le portrait d’une génération désenchantée, les professeurs, les premiers flirts, les cafés où l’on fume encore, les cabines téléphoniques, les vidéoclubs, la musique triste dans son walkman, les cahiers Clairefontaine, les Guignols de l’Info, le bruit des craies et c’est toute une époque qui ressurgit comme lorsqu’on plonge son nez dans ces petits pots de colle à l’odeur d’amande.

Alex peut être, Jenn Bennett Hugo New Way

Fan absolue de cinéma, Bailey Ridell a passé son année de lycée à discuter en ligne ave Alex, un geek également passionné des salles obscures. Et peut-être aussi à craquer un peu pour lui… Mais alors qu’elle s’apprête à le rencontrer, elle commence à paniquer. Et si c’était un pervers qui se cachait derrière son écran ? Ou tout simplement une déception dans la vraie vie ? Dans le petit musée local où elle s’est dégoté un boulot pour l’été, elle se rapproche de Porter, un mystérieux surfer un brin impertinent. Mais avant de décider avec qui elle pourrait partager une belle histoire, Bailey veut découvrir qui est Alex. Elle va donc remonter sa piste pour le retrouver. Tandis que la vérité se dévoile, Bailey devra assumer celle qu’elle est vraiment et faire un choix. Alex, peut-être ?

Wild Men, Jay Crownover Hugo & Cie

Léo se remet difficilement d’un échec sentimental qui la conduit à se replier sur elle-même et s’éloigner des autres. Inquiète, sa meilleure amie Emerys arrive à la convaincre de partir avec elle en randonnée équestre dans le Wyoming, loin de tout. C’est là-bas qu’elles font la connaissance des frères Warner. Léo est tout de suite troublé par Cyrus, ombrageux et mystérieux, qui semble aussi peu sociable qu’elle. D’abord réticente à ce voyage, Léo se laisse gagner par l’aventure et le charme de ce  » presque cow-boy « .

Mais cette excursion d’une semaine prend rapidement un tour inattendu. Les huit randonneurs ne sont pas aussi isolés qu’ils le pensaient, les membres du groupe ne sont tous ceux qu’ils prétendaient être et la randonnée devient alors menaçante…

À travers cette aventure au grand air, Léo apprendra à croire à nouveau en elle-même et à faire face à ses peurs. Dont certaines seront plus réelles que d’autres. Et ce voyage pourrait bien tout changer dans sa vie.

Tu ne m’oublieras pas deux fois, Maihri McFarlane Collection &H 

 J’aime ton rire. » Voilà ce qu’a écrit Lucas McCarthy à Georgina il y a douze ans. Un petit mot griffonné au temps du lycée mais qu’elle n’a jamais oublié. Ce qu’elle aimerait oublier, là, tout de suite, c’est qu’elle vient de se faire virer du restaurant – minable – dans lequel elle était passée pro en cassage d’assiettes et qu’elle a découvert son petit ami – minable, lui aussi – au lit avec une autre fille. Heureusement, le destin ayant à cœur une répartition annuelle des sales coups, Georgina retrouve rapidement un emploi. Et, quand elle découvre que son nouveau chef n’est autre que Lucas McCarthy, son amour de toujours, elle commence presque à croire qu’elle n’est pas maudite sur six générations. Le seul problème ? Lucas ne se souvient pas du tout de qui elle est. Pas. Du. Tout. 

Et voilà pour Et en mai qu’est ce qu’on lit? Certains vont très certainement se rajouter. nous verrons tout cela avec le bilan début juin. En tout cas j’aime bien ce rendez-vous de Et en mai qu’est ce qu’on lit? Et vous, vous avez prévu une PAL pour le mois? Quels titres vous fait envie?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

4 Comments

  1. Je te souhaite d’excellentes lectures ! J’ai adoré Les gratitudes ❤️ et j’espère trouvé le temps de lire L’odeur de la colle en pot ce mois-ci, il me fait trop envie ☺️

    1. J’en entend tellement du bien de les gratitudes! Et puis elle sera à la fête du livre la semaine prochaine à Hyères 😍

      1. Aaaah chanceuse 😍 tu vas t’éclater !

  2. […] Et en juin qu’est ce qu’on lit? sera un nouveau rendez-vous mensuel. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge