Quand nos souvenirs viendront danser, Virginie Grimaldi

Résumé

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six: Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos souvenirs, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre . Tous les coups sont permis: nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline livre une magnifique histoire d’amour. Les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

Un ptit mot sur quand nos souvenirs viendront danser

Chaque année, j’attends avec impatience le nouveau roman de Virginie Grimaldi. La poste ayant fait des siennes, je l’ai emprunté au travail pour le lire. Alors bien sûr ma PAL est énorme mais je ne pouvais pas attendre avant de le lire. C’est une des rares auteures que je lis dès que le roman arrive! J’avais dévoré il est grand temps de rallumer les étoiles. Je tiens à remercier Valentine des éditions Fayard pour l’envoi parce que je sais que mon livre est arrivé Chez mes parents ;-). Je ne vous cache pas que une fois commencé, il est difficile voir impossible de le poser tant on s’attache à cette impasse des Colibris et ses habitants.

Quand nos souvenirs viendront danser c’est l’histoire de Marceline, Anatole, Gustave, Joséphine, Marius et Rosalie. Cela fait plus de soixante qu’ils vivent impasse des Colibris. Et le maire a décidé de les déloger. Il veut raser cette impasse et construire une école. Ils décident de faire bloc pour forcer le maire à abandonner son projet de complexe scolaire.
Marcelline, la narratrice, nous raconte leurs péripéties d’aujourd’hui. Mais elle revient également sur les 60 ans passés, depuis leur emménagement jusqu’à nos jours. J’ai adoré plongé dans des souvenirs.

J’ai ri, beaucoup, j’ai pleuré beaucoup aussi. J’ai passé un merveilleux moment. Entre passé et présent, Virginie Grimaldi nous embarque dans l’ Impasse des Colibris et nous livre avec délicatesse et justesse la vie de ses habitants depuis leurs rencontres jusqu’à aujourd’hui. Grâce à sa plume, sous nos yeux ce quartier prend vie. Et cette impression de vivre nous aussi dans cette impasse des Colibris. On retrouve tout ce qui fait la vie d’un quartier: découverte des nouveaux voisins, amitiés qui se créent, parfois les conflits, les retrouvailles. Bref ça pourrait être notre quartier.

L’histoire prend un autre tournant lorsque l’on découvre la vérité… On découvre cette vie de quartier et ses habitants sous un autre regard. Des gens ordinaires à la vie banale et qui sous la plume de Virginie, deviennent des personnalités extraordinaires par la force de leurs émotions et de leurs sentiments. C’est magnifique, doux, poignant. Et je dirais même plus une grande bouffée d’oxygène . La vie les a séparés mais le projet de destruction de leurs maisons réforme leur groupe et leur redonne une seconde jeunesse.Ces octogénaires prêts à faire les 400 coups pour sauvez leurs maisons. Et qui mettent des années de rancœurs de côtés et qui unissent leurs forces. Enfin du moins celles qui leurs restent.

J’ai été touchée aussi par cette Marceline, femme de caractère qui dit ce qu’elle pense qui nous raconte ses bonheurs, ses malheurs … sa vie. Une vie que l’on pourrait très bien avoir vécu ou tout du moins nos grands-parents. Quand nos souvenirs viendront danser  est mené tambour battant, le rythme est à la fois rapide et léger. Et le récit ne souffre d’aucune perte de vitesse, d’aucune longueur. De l’amour, de l’amitié et des peines de cœur.  Mais aussi des coups durs! La vie, la vraie. Celle sur laquelle on se retourne une fois très vieux. Et qui vit dans nos souvenirs , dans nos cœurs, dans nos esprits .

Et pour conclure

Quand nos souvenirs viendront danser est une petite pépite. Un énorme coup de cœur. Ce roman fait parti de mon top 5 de mes lectures de l’année. De vraies montagnes russes d’émotions. Ces émotions qui vous font vous sentir vivant. Ce roman est un hymne à l’amour. Des personnages authentiques et attachants que sont ces Octogéniaux. On partage leur vie, leurs émotions, on a l’impression d’être avec eux. Et les mots sont si justes sur la vie et le temps qui passe. Sans oublié les émotions et les épreuves traversées. J’ai les yeux plein de larmes et le cœur qui bat si fort. Plein de gratitude pour la tendresse et la douceur que l’auteure nous offre. Merciiii Virginie pour ce merveilleux roman!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

1 Comment

  1. ça donne trop envie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge