Les gratitudes, Delphine De Vigan

Résumé les gratitudes

Je suis orthophoniste,travaille avec les mots et avec le silence. Les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus, et ceux qui resurgissent, au détour d’un prénom, d’une image, d’un mot.Avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences. 
Et la peur de mourir. 
Cela fait partie de mon métier.
Mais ce qui continue de m’étonner, ce qui me sidère même, ce qui encore aujourd’hui, après plus de dix ans de pratique, me coupe parfois littéralement le souffle, c’est la pérennité des douleurs d’enfance. Une empreinte ardente, incandescente, malgré les années. Qui ne s’efface pas. »

Michka est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole. Autour d’elles, deux personnes se retrouvent : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé de la suivre.

Un ptit mot sur les gratitudes

Tout d’abord je remercie Elise des éditions JC Lattès pour l’envoi de les gratitudes. J’avais beaucoup aimé le précédent roman de Delphine avec Les loyautés. Un aller vers Valence en train et hop je refermais la dernière page de ce livre. Ce roman a été un coup de cœur. Delphine nous embarque avec sa plume et ses mots. Des mots et le ton justes pour nous parler de la vieillesse et de la perte d’autonomie. J’ai pris énormément de plaisir à lire ce roman d’une traite. Il est court, et l’écriture de Delphine de Vigan est toujours aussi agréable.

« Vieillir, c’est apprendre à perdre »

Les gratitudes c’est d’abord l’histoire de Michka est une vieille dame qui ne peut plus rester seule. Elle doit quitter sa vie et s’installer là où on va vivre lorsque la vieillesse frappe trop fort à la porte et entre dans nos vies par effraction. Une vieille dame dont les mots trébuchent, se heurtent, se mélangent. Elle est à la fois tendre, intelligente, sensible, un peu maladroite. De plus elle constate qu’il est douloureux de ne plus pouvoir courir, marcher, se pencher, se baisser. Douloureux aussi de perdre la mémoire, les mots. Et puis c’est aussi l’histoire de Marie, la petite voisine devenue femme, toujours présente, tellement précieuse. Jeune femme dont elle a pris soin lorsque celle-ci était une enfant livrée à elle-même. Et enfin, Jérôme, orthophoniste qui va tenter de l’aider à retrouver ses mots qui peu à peu se font la malle…

J’ai beaucoup aimé aussi l’humanité de l’orthophoniste, Jérôme, et la tendresse de Marie envers celle qui l’a aidée à vivre. Sa gratitude. Cet homme fait plus qu’aider Michka à ne pas perdre, il lui offre énormément. Michka est une femme attachante. On découvre peu à peu la vie passée de la vieille dame et celle de la jeune Marie qui lui rend régulièrement visite. Michka est assez lucide pour nourrir des regrets, ceux de ne pas avoir su ou pu dire merci à des personnes qui l’ont jadis beaucoup aidée…Page après page je suis attachée à ces personnages, j’ai beaucoup d’affection pour eux. Un trio que l’on suit tout au long de ces pages et ce trio là, je peux vous dire qu’ils nous emmène loin dans les émotions…

Un formidable roman

Les gratitudes donne envie de chérir les anciens et rappelle que, certaines fois, il est trop tard pour dire les choses. Avez-vous dit merci, aujourd’hui ? Avec le cœur ? Pas un merci de politesse, un vrai. Et combien de fois disons nous « merci » mécaniquement: des milliers de fois. En revanche, la gratitude se manifeste par des mots,des gestes… A travers son roman, l’auteure nous parle de cette forme de reconnaissance ou de dette qui nous lie les uns aux autres. Et aux blessures de l’enfance, aux souvenirs, aux mots et aux non-dits, aux secrets de famille et j’en passe. C’est rempli d’émotions, de merci, de mots, d’échanges drôles, émouvants, bref de gratitudes..

Et pour conclure

Dans les gratitudes, l’auteure traite à nouveau un sujet lourd, délicat et émouvant, avec des touches autobiographiques, qu’elle traite avec subtilité et légèreté. Un roman qui nous touche au plus profond. Marie et Jérôme nous racontent Michka. Une vieille dame attachante, attendrissante, troublante. Un magnifique roman, court, tout en délicatesse mais percutant, que je n’oublierais pas de suite. Ce roman est un hymne à la vie et au bonheur simple.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge