Les Hauts de Hurlevent, Emily Brontë

Résumé Les Hauts de Hurlevent

Lorsque Mr Earnshaw ramène d’un voyage un enfant abandonné, Heathcliff, les réactions de ses enfants évoquent les orages qui s’abattent sur le domaine des Hauts du Hurlevent. Le fils Hindley n’accepte pas cet enfant sombre et lui fait vivre un enfer. La fille, Catherine, se lie très vite à lui, d’un amour insaisissable et fusionnel. Tous trois grandissent, dans cet amas de sentiments aussi forts qu’opposés. Heathcliff devient un homme sans scrupule, qui jure de se venger des deux hommes ayant empêché le déploiement de son amour : Hindley, le frère ennemi, et Edgar, le mari de Catherine. La destruction de ces deux familles et de leurs descendances constitue alors son seul objectif. Dans les paysages sauvages et immuables des landes du Yorkshire, les déchirements sont nombreux, et cohabitent dans une passion extrême et des tourments destructeurs…

Un ptit mot sur les Hauts de Hurlevent

Tout d’abord je remercie Jessica et Hugo Poche New Romance pour l’envoi de Les Hauts de Hurlevent. Un roman que j’avais découvert au lycée et dont je suis heureuse de l’avoir relu à Noël. Merci Hugo de republier quelques classiques de la littérature. L’impression de me replonger dans mes années d’études. C’est dur, sombre, violent parfois effroyable… Mais qu’est ce que c’est beau ! L’amour, la haine, la vengeance, la violence, la colère remplissent les pages de ce superbe roman.

Heathcliff, Catherine, les landes austères balayées par les vents… bienvenue dans les Hauts de Hurlevent. L’auteure nous dépeint des amours passionnées dans ce qu’elles peuvent avoir de plus tempétueux et de plus destructeur. Heathcliff, un jeune garçon adopté par les Earnshaw, devient rapidement le souffre-douleur de Hindley, le fils de la famille. Une situation aggravée par la mort du père mais compensée par les sentiments que partagent Catherine, la sœur du tourmenteur, avec Heathcliff. Mais cette dernière décide d’épouser Edgar, un riche héritier… Un choix qui mènera Heathcliff à se consacrer à une vengeance visant les deux hommes qui ont empêché la réalisation son amour….

Dès le début j’ai été emporté dans ma lecture. Comme si mes souvenirs de cette histoire revenaient au fur et à mesure.  C’est une histoire d’amour, de haine, de vengeance, de jalousie, une histoire où on n’en sort pas indemne. La lande anglaise dans laquelle évoluent les personnages offre un paysage sauvage, indomptable et parfois hostile. A cela on ajoute le froid et la rudesse ambiante ce qui créent un climat ombrageux, propice aux amours tumultueuses que connaîtront Catherine Earnshaw et Heathcliff.

Heathcliff, personnage mystérieux et charismatique. Alors on l’aime, on l’adore, on le vénère et on le déteste, on le méprise. Et on en a peur à la fois. Ce sentiment évolue de façon subtil tout au long du roman où l’on voit ce personnage pitoyable se transformer petit à petit en un monstre odieux. C’est un personnage fascinant, et je crois qu’il représente la plus grande réussite de ce roman.

Les personnages sont détestables à souhait.  Emily Brontë nous décortique l’âme humaine avec précision et nous offre le portrait d’un homme torturé et rongé par le chagrin qui engendra la colère et la haine à la limite du supportable pour lui et son entourage .Jamais un amour impossible n’aura été si fort et si beau. Ce qui fait l’âme de merveilleux roman de la littérature anglaise, c’est avant tout le caractère de ses personnages, qui suintent de regrets et de rancœur, les liens sombres qui les relient les uns aux autres.

Un livre qui vous marquent et de ceux qui doivent faire partie d’une bibliothèque familiale.

Et pour conclure

Les hauts de Hurlevent  est un chef-d’oeuvre de la littérature anglaise du 19 ème siècle. Il est incontournable, merveilleusement bien écrit et captivant. L’amour qui lie Heathcliff et Catherine est le ciment de ce roman si oppressant. Une histoire d’amour, de haine et de vengeance qui vous emporte quelle que soit l’époque, quel que soit votre âge. C’est l’amour dans toute sa folie et toute sa cruauté. Des êtres qui s’aiment et se déchirent. Intemporel je vous dis, et incontournable.

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Mon prochain classique, sans aucun doute.

    1. j’avoue j’ai été contente de le relire des années après!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge