Le Libraire de Cologne, Catherine Ganz-Muller

Résumé le libraire de Cologne 

Quand l’amour des livres est plus fort que la haine…
Cologne, Allemagne. 1934.
Poussé à l’exil par les lois anti-juives, le libraire Alexander Mendel est obligé de s’exiler en France avec sa famille. Il confie sa Librairie à son jeune employé, Hans Schreiber.
Par fidélité à son mentor et par haine du régime nazi, Hans décide de se battre, malgré les menaces et les bombes, pour que la Librairie continue à vivre dans cette période tragique.
Le combat d’un libraire, héros ultime d’un pays où règnent la haine et la terreur, qui tente de faire triompher les livres… et la liberté.

Un ptit mot sur le libraire de Cologne

Je me souviens lorsque j’ai travaillé ce roman sur les bons de commandes. Je savais que ce roman allait me plaire. J’avoue que j’aime beaucoup les romans qui traitent de la seconde guerre mondiale. Et pour une fois je suis contente que l’histoire se passe en Allemagne. C’est plutôt assez rare. Et je trouve ça toujours très intéressant. Cette histoire est inspirée d’une histoire vraie issue de la famille de l’auteure, dans laquelle sont mélangées aisément réalité et fiction. Cette Librairie a bien existé. Et lorsque l’on a lu l’histoire, on a bien envie d’aller à Cologne ouvrir les portes de cette librairie…

Nous sommes en 1934 à Cologne. Alexander Mendel juif allemand tient une librairie avec sa femme et leur fille. Mais avec la montée du nazisme en Allemagne, il sait que ce qui attend la communauté juive n’est pas fleurissant… Ils font le choix de fuir vers la France. Il vend alors sa librairie au jeune Hans, 22 ans. Alexander a enseigné à Hans depuis des années, la littérature. Il lui a fait connaître toutes sortes de livres, et partagé son amour des auteurs de tous les pays, de l’Antiquité à ce jour. 

Dès lors garder la librairie est pour Hans son combat. Son combat au quotidien même si ce dernier n’est pas juif, la librairie est un magasin juif et donc vu d’un très mauvais œil de la part des nazisme… Le combat d’un homme pour sauver, au péril de sa vie, la Librairie, les livres, et à travers eux, la liberté de penser. Il veut donner encore et toujours accès à la lecture malgré cette peur au ventre. Une peur qu’il a gardé  durant ces années de la montée du nazisme. On adore Hans. Sa personnalité, son acharnement. Il est doté d’un profond amour pour la littérature, une passion inconditionnelle qui force le respect.

C’est une histoire passionnante, tragique mais aussi pleine d’espoir. Et qui nous plonge depuis l’intérieur de l’Allemagne, de l’accession au pouvoir de Hitler en 1933 jusqu’à la fin de la guerre, au cœur de la terreur nazie. Un texte qui met en avant la la littérature, la culture, la pensée en mettant le livre comme rempart contre la barbarie. Et l’on peut dire que défendre les livres était un acte de résistance… On découvre au fil des pages que tous les allemands n’étaient pas des nazis et ne partageaient pas les idées du Führer… 

Un roman jeunesse qui peut être lu à partir de 14 ans mais en tant qu’adulte il peut également être lu. Le petit plus à la fin du roman. L’auteure reprend une chronologie. De l’arrivée des nazis au pouvoir jusqu’à la fin de la guerre. De plus elle propose un glossaire et revient sur des thèmes qu’il faut hélas encore marteler de nos jours : pogroms, Shoah, déportation, camps…

Les amoureux des livres se reconnaîtront forcément dans les premières pages du roman. Comme Hans nous sentons nos romans, neufs ou non (hein avouez que vous le faites hihihi). Nous nous perdons des heures durant entre leurs pages. Le livre c’est le savoir, c’est la liberté! Lisez ! Pour le bien de l’humanité, lisez !

Et pour conclure

Le libraire de Cologne est un roman que je vous conseille parce qu’il fait parti du devoir de mémoire. C’est le combat d’un homme pour la littérature et son amour des livres. Ce livre est donc un autre moyen de montrer le quotidien de la ville sous le nazisme. C’est un roman que j’achèterai parce qu’il mérite d’être dans ma bibliothèque et dans bien d’autres. Il aurait même sa place dans les CDI voire les programmes scolaires. Un roman publié chez Scrinéo

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge