L’amant, Marguerite Duras/ Kan Takahama

Résumé l’amant

La narratrice, c’est l’autrice elle-même. Elle a 15 ans et vit en Indochine avec sa mère, veuve et ses deux frères. Pensionnaire dans un lycée pour étudier les mathématiques, elle ne rêve que de devenir écrivain. Sur le bac qui traverse le fleuve séparant son lycée de sa pension, elle fait la connaissance d’un riche chinois. Ils tombent éperdument amoureux et commencent une relation faite d’amour et d’argent qui durera un an et demi durant lequel ils se verront régulièrement. Marguerite devra faire face à la honte, la peur, la jalousie et parvenir à trouver sa place au sein d’une famille où il est difficile de s’imposer.

Un ptit mot sur l’amant

Tout d’abord je remercie Léa de Rue de Sèvres pour l’envoi de l’amant. Je l’ai reçu en version numérique pour cause de confinement. C’est un roman que j’avais lu lorsque j’étais au lycée et je crois qu’il est même toujours dans ma bibliothèque. Je prends de plus en plus de plaisir à lire des BD/romans graphiques. J’étais donc curieuse de découvrir cette adaptation. Et en  tournant la dernière page, une envie furieuse nous prend de relire le roman.

Dans l’amant nous sommes sur les bords du Mékong, une jeune fille blanche et un jeune chinois vont faire fi des préjugés des années 30 en vivant une histoire d’amour intense. C’est histoire du passage de l’enfance à l’état de femme à travers une histoire de découverte des sens et d’amour. Et elle raconte sa jeunesse en Indochine en période des colonies à travers ce roman. Et vivant avec sa mère et ses deux frères, Marguerite Duras entre en pension pour suivre ses études. Marguerite fait la connaissance d’un jeune et riche chinois. Celui-ci est à la fois intrigué et attiré par la jeune fille…

À ses côtés, elle s’émancipe, s’extirpe d’une condition sociale difficile, de relations tourmentées avec sa mère, violentes avec son frère aîné. De plus elle renverse les interdits en fréquentant un asiatique, un rentier, un homme expérimenté, elle la blanche, la pauvre, l’adolescente. C’est un roman d’initiation, d’un amour compliqué, de différence d’âge, de milieu, de race, de culture.

Kan Takahama s’est vraiment approprié l’oeuvre. Le dessin est juste magnifique. Entre le manga et la bande dessinée. Le trait est fin et donne vie aux personnages. Et bien sûres les couleurs sont très soignées, une palette de couleurs très douces. Donc bravo Kan d’avoir d’avoir réussit à mettre sa personnalité tout en respectant l’oeuvre de Duras. La qualité est au rendez-vous. De plus cette adaptation donne un souffle nouveau au roman. La bande dessinée baigne dans une tendre mélancolie, une nostalgie qui étreint le cœur de la narratrice.

Dans la préface, Kan Takaham est allée sur les traces de cet amour et de leurs protagonistes. A Ho Chi Minh Ville, voir les lieux où est née cette histoire. L’école fréquentée par Marguerite, son pensionnat, sa maison, celle du chinois sur la rive du Mékong. Et qu’elle retranscrit merveilleusement, tout comme l’atmosphère chaude et moite. Fermez les yeux un instant, on s’y croirait vraiment.

Et pour conclure

Pari osé que d’adapter ce roman en roman graphique. Mais pari est totalement réussi. C’est une adaptation magnifique, pleine de finesse. Et bien évidement je conseille à tous ceux qui vont apprécier ce roman graphique de se plonger ensuite dans le roman, pour en retrouver toute la magie par la plume de l’auteure.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. […] Tout d’abord je remercie Léa des éditions Rue de Sèvres pour l’envoi de Miss Charity l’enfance de l’art. J’avais lu le roman il y a quelques années. Et j’avais donc hâte de voir ce que l’adaptation allait donner. Ce que je peux dire c’est que j’ai envie de relire le roman hihihi. Vous le savez je prends de plus en plus de plaisir à lire de la bande dessinée. Je sais que j’en ai encore quelques unes à découvrir. Et la dernière que j’avais lu est l’adaptation du roman de Marguerite Duras, l’amant. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge