La femme au manteau violet, Clarisse Sabard

résumé la femme au manteau violet

2018. La vie de Jo vole en éclats suite à ce qui ne semblait être qu’un banal accident sans gravité ; pourtant, un scanner révèle qu’un anévrisme risque de se rompre à tout moment. Le neurologue lui laisse le choix : elle peut être opérée, mais les risques sont importants. Persuadée qu’elle va mourir, Jo se réfugie chez Victor, son grand-père. Ce dernier va lui montrer un pendentif qu’il a reçu d’Angleterre quelques années plus tôt, avec pour seule explication ce mot griffonné sur une feuille : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. » Victor lui révèle que Gabriel était son frère aîné, décédé lorsqu’il était enfant. Jo décide de se rendre à Ilfracombe, dans le Devonshire, afin d’aider son grand-père à résoudre ce mystère, et surtout, de réfléchir à la décision qu’elle doit prendre…

1929. Charlotte et son mari, Émile, quittent leur vignoble d’Épernay pour un voyage d’affaires à New York. Sur place, la jeune femme s’éprend de Ryan, un mystérieux homme d’affaires. Lorsqu’il se rend compte de cette trahison, Émile entre dans une rage folle, la frappe et la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte se rend compte que son mari est parti ; pire, il lui a pris tous ses papiers. Elle est effondrée : son fils de quatre mois, Gabriel, est resté en France, et sans papiers, elle ne peut pas le rejoindre…

Un ptit mot sur la femme au manteau violet

Tout d’abord je remercie Laure et Caroline des éditions Charleston pour l’envoi de la femme au manteau violet. Mercii Clarisse pour la dédicace 😉 J’ai découvert la plume de Clarisse avec les lettres de Rose. L’un de mes romans préférés parmi tous ceux que j’ai lu. Il va d’ailleurs faire l’objet d’une relecture très prochainement ;-). Et depuis j’attends chaque roman de l’auteure avec impatience. L’impression que le nouveau roman est meilleur que le précédent. C’est une nouvelle fois le cas avec celui ci. On le sent beaucoup plus personnel.

La femme au manteau violet c’est d’un côté l’histoire de Jo. Elle apprend, suite à un accident, qu’elle a un anévrisme qui peut rompre à tout moment. Elle va alors se réfugiée chez son grand père persuadée qu’elle va mourir. Ce dernier lui confie alors un médaillon qu’il a reçu quelques années auparavant et provenant d’Angleterre. Jo décide donc de se rendre dans le Devonshire et découvrir ce que cache ce médaillon. Et puis d’un autre côté nous suivons l’histoire de Charlotte. Elle vient passer quelques jours à New York avec son mari pour les affaires. Mais elle tombe sous le charme d’un certain Ryan… Son mari découvrant qu’il a été trompé, il laisse Charlotte à New York sans papier ni affaires… La vie de cette dernière va prendre une tout autre tournure….

Dès les premières pages nous sommes plongés dans le roman. Et honnêtement l’histoire est tellement addictive qu’il est difficile de poser le roman. Hop on embarque dans ce New York des années 30. Et c’était un vrai plaisir de découvrir l’envers du décors dans ce New York. Une ambiance est jazzy comme j’aime, on rencontre des gangsters, on découvre la prohibition, le racisme…Et l’on découvre tout cela à travers l’histoire de Charlotte. Femme que j’ai adoré découvrir. Son histoire m’a profondément touchée. On en peut qu’être admirative face à ce qu’elle a vécu. Charlotte est une héroïne comme je les aime. Aussi bien courageuse que déterminée. Et qui n’abandonne jamais et qui décide de prendre son destin en main.

Quant à Jo elle m’a un chouilla moins touchée que Charlotte. Bon il faut dire que la barre est haute avec Charlotte;-) Elle travaille en tant que thanatopractrice. Un métier bien étrange pour une jeune femme aussi pétillante! Mais c’est une une jeune femme généreuse, affable, franche, douce, drôle et bienveillante. Honnêtement on aimerait bien la compter parmi nos amies. Et la relation qu’elle entretient avec Adeline et Adrien nous le prouve. Bravo Clarisse d’avoir intégré une partie de ta vie dans celle de Jo.  On se rend compte que cela lui tient à cœur d’en parler dans ce roman. Ces deux femmes sont un exemple de courage et de persévérance. On en peut que les admirer.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. La belle amitié entre Curtis, Norma et Charlotte. Un trio qui restera soudé malgré les épreuves. On aime également découvrir Doris et son petit fils Gavin dans cette ferme anglaise. Tous on un rôle dans cette belle histoire. Et au fil des pages les morceaux du puzzle s’imbriquent les uns aux autres.

On retrouve avec plaisir ce qui caractérise la plume de Clarisse. C’est à dire des secrets de famille, l’humour,le côté historique mais aussi les émotions. J’ai bien évidement versé quelques larmes. Un voyage incroyable dans l’histoire de deux femme que l’on découvre en alternant passé et présent comme sait si bien le faire Clarisse. Je suis totalement fan de la manière dont elle parvient à nous immerger dans chaque époque ou chaque situation, tant au niveau des décors, des ambiances que des relations sociales. Toutes les deux sont des femmes de caractère qui doivent faire des choix… Bref tu l’as compris ce roman est un coup de cœur.

Et pour conclure 

De la France à l’Angleterre, en passant par New York, Clarisse nous raconte l’histoire de deux femmes: Jo et Charlotte. C’est une histoire d’amitié, de maternité, de destin mais surtout d’amour. Ce roman est également une ôde à la vie. Parce que malgré les obstacles, les ennuis, les problèmes rien n’est plus important que d’être en bonne santé et de vivre pleinement. Et surtout de profiter des bonheurs simples. N’hésitez à pas à découvrir qui est la femme au manteau violet, j’espère que’elle sera vous toucher autant que moi.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. […] Une histoire qui sent bon le soleil, le citron et le  café! Après avoir voyager dans un New York des années 30, j’ai pris la direction du sud de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge