T’as qu’à maigrir! Mo Gadarr

Résumé t’as qu’à maigrir 

Challenge n°1- (Se) changer
Slim a une vie qui pourrait paraître idyllique : un boulot qu’elle aime, une petite fille adorable, un mec beau comme un dieu ainsi qu’une amie à la personnalité de dingue qui est toujours là pour elle. Seulement, Slim a aussi un appétit redoutable, le tour de taille qui va avec, une maladresse systématique et un terrible manque de confiance en elle.
Quand son compagnon la quitte du jour au lendemain, elle est déterminée à le reconquérir, quitte à remettre en question ce qu’elle est : une femme ronde. Quitte aussi à supporter et accepter l’aide de son coach, Ulrich, un véritable connard de première.
Entre son challenge et les épreuves que la vie lui réserve, Slim pourra-t-elle tout encaisser sans se perdre elle-même ? Doit-on maigrir pour être heureuse ?

Un ptit mot sur t’as qu’à maigrir!

Tout d’abord je remercie Célia et les éditions Fyctia pour l’envoi de t’as qu’à maigrir. J’avais découvert l’auteure avec Black Feelings que j’avais adoré. Après le sujet fort du harcèlement scolaire, elle nous revient avec un thème fort une nouvelle fois: le surpoids mais aussi l’acceptation de soi dans une société qui prône la minceur…

T’as qu’à maigrir c’est l’histoire de Slim. Du jour au lendemain son quotidien, pourtant idyllique, vole en éclat quand son mari lui annonce qu’il la quitte… Parce que oui Slim est loin d’avoir la taille des mannequins de magazine. Certes elle est grande mais surtout obèse mais jusque là ça n’avait jamais posé de problèmes à Grég, alors pourquoi maintenant… Et lorsque sa fille de 4 ans lui dit « T’as qu’à maigrir » elle se lance dans un régime pour reconquérir Greg…

Elle va alors s’inscrire dans le club de sport de son beau père. Elle entame un programme sportif et nutritionnel. Faire un régime est déjà compliqué en soit, mais avec tous les bouleversements qui surviennent dans la vie de Slim, sa vie ne sera pas facile tous les jours. Slim va faire la rencontre de Ulrich qui sera son coach. Un homme j’avoue qui est intriguant. Bon je vous avoue qu’au départ il peut paraître un peu violent dans ses propos, il parle sans filtre mais au final c’est parfois un mal nécessaire…J’ai vraiment hâte de le découvrir et je suis certaine que  son passé doit avoir un impact sur la personne qu’il est!

Ce qui est certain, c’est que Slim n’aurait pu imaginer que son coach bouleverserait autant ses certitudes sur elle… Mais au fil de ses kilos qui s’envolent c’est sa vie d’avant qui part aussi. La vie de Slim prend une tournure qu’elle n’aurait pas soupçonné… Pages après après pages, on va suivre Slim qui nous livre ses doutes, ses envies, ses rêves, son rapport avec la nourriture et son corps. Elle ouvre une part d’elle-même qui nous bouleverse. Slim est un personnage vraiment très touchant dans sa lutte contre l’obésité et ses kilos indésirables.  Au fil des pages, nous sommes confrontés à la réalité. c’est à dire la place des obèses dans notre société, et le mal que cela peut faire.

Alors attention, l’auteure ne nous fait pas l’apologie de la minceur hein!  Elle nous fait vivre le parcours difficile de cette maman qui a perdu l’amour de sa vie et qui risque de perdre bien plus. C’est avant tout une histoire de reconstruction.

Cette histoire parlera, sans aucun doute, de manière forte, à toutes ces femmes qui souffrent de leur apparence, du regard de la société et des codes esthétiques qu’elle impose. Je ne suis pas obèse mais je sais que j’ai des rondeurs et que ce n’est pas toujours facile lorsque je dois me mettre en maillot sur la plage ou alors le débardeur de sport que je porte fait ressortir mes rondeurs. Mais voilà je suis comme ça, je ne ferais jamais une taille 36 et je l’accepte.  Et puis comme dirait Amel Bent « J’ai des formes et des rondeurs ça sert à réchauffer les cœurs ».

Et pour conclure

Ce roman est une belle surprise. J’ai hâte de lire le tome 2. L’auteure traite avec justesse d’un sujet de société. On aime la touche d’humour qui donne un côté feel good au roman malgré le sujet grave abordé. Slim parlera à chaque femme, jeune-femme, jeune-fille ou petite fille de ce monde. Son histoire peut être celle de n’importe qui. En tout cas n’hésitez pas à découvrir les écrits de Mo Gardarr, ils en valent le détour.

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Il me tente beaucoup ! 🙂

  2. J’ai adoré, tellement hâte de lire le deuxième tome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge