Simone Veil ou la force d’une femme, Annick Cojean

Résumé Simone Veil ou la force d’une femme

Annick Cojean est grand reporter au Monde. Au fil de sa carrière, elle a croisé Simone Veil à plusieurs reprises. D’une rencontre à l’autre, une relation singulière s’est installée entre Simone Veil et la journaliste.
Une relation de femmes au-delà des fonctions.
Un portrait subjectif, délicat et parfois surprenant de la femme au-delà de l’héroïne.

Un ptit mot sur Simone Veil ou la force d’une femme

Alors j’avoue que Simone Veil est une femme que j’ai toujours admiré. Dès qu’un livre ou bande dessinée sort je me sens obligée de l’acheter hihihi. J’avais beaucoup aimé Simone Veil l’immortelle .Dans cette nouvelle BD on n’apprend bien évidement rien de nouveau mais on prend toujours autant de plaisir à lire ou relire l’histoire de cette femme incroyable.  C’est un bien bel hommage à cette grande dame. Une BD à la portée de tous car il est indispensable de connaître cette femme de courage et ses combats.

Annick Cojean journaliste qui a côtoyé Simone Veil, elles ont tissé un certain lien. Et cela rend la lecture et le récit beaucoup plus vivant. Et grâce à ses rencontres, ses articles, un livre déjà, elle était très bien placée pour nous rappeler qui était cette femme au courage et à la volonté extraordinaires. Tous les moments forts de sa vie sont évoqués mais sans rentrer trop dans les détails. Son enfance à Nice, sa déportation à Auschwitz, la mort de sa mère et de sa sœur Milou. Sans oublié sa loi sur l’IVG, sa présidence à la tête du Parlement européen, son retour en temps que ministre des affaires sociales, de la santé et de la ville en 1993 dans le gouvernement Balladur.

« Elle était magnifique et elle était complexe. Elle était combative, constamment indignée, et les conversations avec elle pouvaient être heureuses et déstabilisantes. Car elle ne cédait rien. Elle portait haut une exigence de morale et d’éthique héritée de ses parents. Et exécrait toute idée de renoncement, de capitulation et de démagogie. Elle revenait de si loin… »

L’originalité de cette BD biographique est de raconter, avec pudeur et délicatesse la vie de Simone Veil en nous présentant tous les combats de cette femme brillante. Tellement engagée et combative, prête à lutter contre toutes les injustices. Et notamment celles envers les femme tout en nous faisant entrer dans l’intimité et la vie personnelle de celle-ci. Une bande dessinée qui devrait être dans les CDI des collèges et des lycées. Une BD à lire et à faire lire.

Les illustrations de cette bande dessinée sont magnifiques. Dessinées avec de nombreux détails, les traits sont expressifs soit en sépia pour le moment présent ou en noir et blanc quand Simone Veil ou la journaliste replongent dans le passé. De plus les vignettes et les bulles sont très aérées, le dates et heures toujours indiquées. C’est soigné, précis et très lisible.

Et pour conclure

Cet album émouvant qui retrace bien la force, le courage et les engagements de cette femme exceptionnelle. De plus, il se termine par la copie de l’article rédigé par Annick et publié le 2 juillet 2017 dans « Le Monde », cf la photo ci dessus. Une bande dessinée que vous pouvez retrouver chez Steinkis/Plon.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. […] Simone Veil ou la force d'une femme, Annick Cojean […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge