ça a commencé comme ça, Angéla Morelli

51rm9hpgw5l-_sx195_

Résumé:

Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles . Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non, ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu.
Car la jeune mère célibataire presque trentenaire a dû faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Et, malgré la mobilisation de tout le village pour la soutenir dans sa quête, impossible de trouver les fameux fruits au beau milieu de cette canicule qui frappe le Sud-Ouest de la France. Impossible ? Non, pas tout à fait. Car il y a bien quelqu’un qui en a, des figues : Corto, le beau jardinier mystérieux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger.
Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.
Le roman « feel good » de la rentrée !

ce que j’en ai pensé:

Tout d’abord je tiens à remercier Chloé des éditions Harlequin pour l’envoi de ce SP.

Je connaissais la plume de l’auteur, je n’ai pas résister une seconde pour lire celui ci. J’ai tout de suite craqué pour la couverture et je savais que ce livre me plairait. Ça a commencé comme ça c’est un soupçon de confitures, une pincée d’amitié le tout saupoudrez de romance.

Prenez Flore,26 ans, sa fille de 8 ans Célia et son papa, ils vivent tous les trois dans une vieille fermette. Sa mère est décédée lorsqu’elle était encore enfant et elle est encore très touchée par ce deuil. Ajoutez à cette famille: un chien à 3 pattes: Long John Silver, 2 chats Staline et Lénine, des poules Marinette et Delphine. Le tout vit dans un charmant petit village au coeur du sud ouest dans le Lot et Garonne. Flore essaye de joindre les deux bouts pour subvenir au besoin de la ferme, ses journées sont bien remplies de 6h à 22h, de la cuisson des viennoiseries en passant par son travail à la petite supérette du village et la cuisson des confitures. Elle passe ses journées à faire plaisir aux gens, elle leur rend service, elle fait des sacrifices mais reste toujours optimiste. Flore est entourée par sa meilleure amie Fanny, ses voisins mais aussi les habitants du village. Un jour sa meilleure amie aidé de quelques villageois inscrive Flore à un concours pour confectionner la meilleure confiture à base de figues. Elle voit en ce concours enfin le moyen de sortir la tête de l’eau. A priori ce concours s’annonce assez simple mais il se complique lorsque l’on sait que le seul à posséder des figues n’est autre que Corto, le mystérieux mais néanmoins sexy voisin…

Dès les premières pages j’ai accroché avec l’intrigue et les personnages, tous aussi attachants les uns les autres. Avec sa plume Angéla a su les rendre authentiques. Flore,est un personnage qui m’a touché, une amie qu’on aimerait tous avoir. Elle a le coeur sur la main, aussi douce que gaffeuse, une superwoman qui s’occupe de sa fille, de son père et qui adore faire des listes et des apéros avec Fanny, sa meilleure amie.Fanny est un peu fofolle mais sur qui on peut compter, un père un brin loufoque mais qui au fond n’est autre que l’ombre de lui même depuis le décès de sa femme. Et puis il y a le mystérieux Corto. Il est paysagiste et retape une vieille bâtisse. Il grand beau, musclé et tatoué. Mais qui est il vraiment? Flore ,qui depuis sa séparation avec Gauthier le père de fille, n’a pas connu l’amour. Elle sait que Corto ne peut lui apporter que des ennuis mais quelque chose l’attire inexorablement.

c’est un livre feel good qui fait du bien. On est plongé au coeur de ce  village du sud ouest, qui sent bon les vergers et la canicule et l’accent qui chante. Je me suis imaginée vivre dans ce village tant Angéla a réussi à nous transporter là bas. C’est un livre feel good qui fait du bien, avec des gens vrais. On passe par tout un tas d’émotions, c’est aussi drôle que tendre et sexy. Je suis passée du rire aux larmes. Ce roman est un vrai bonheur de lecture, c’est frais et pétillant. A dévorer comme les confitures de Flore.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

2 Comments

  1. Je ne boude jamais un bon feel good. 🙂 Là je lis Un Merci de Trop et Alors Vous ne Serez plus jamais triste. Tu vois, j’aime bien les feel good. 😀

  2. […] ça a commencé comme ça, Angéla Morelli […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge