La malédiction de la zone de confort, Marianne Levy

Résumé:

Rose a (presque) tout pour être heureuse. Après 763 auditions infructueuses elle a enfin décroché son premier grand rôle dans la série télé de l’année. Elle peut compter sur le soutien d’une joyeuse bande et d’un fiancé imaginaire avec qui elle assure vivre, enfin, une relation équilibrée. Son unique manque ? Un précieux recueil de poésie médiévale dont elle a besoin pour calmer son émotivité pathologique.

Ben n’a (presque) rien pour être heureux. En panne d’émotions, le scénariste et auteur de polars n’arrive plus à écrire une ligne. Il se noie dans un quotidien sinistre qu’il dissimule mal à ses deux seuls amis. Son unique réconfort ? Les mails hystériques d’une dingue qui lui réclame un bouquin comme une naufragée, une bouée au milieu du Pacifique. Ils étaient faits pour ne PAS se rencontrer. Probabilité qu’ils vivent un jour heureux ensemble : nulle. Probabilité qu’une probabilité soit fausse : non négligeable. Et si la vie déjouait les algorithmes ?

Un ptit mot sur le livre:

Tout d’abord je remercie Marianne Levy et les éditions Pygmalion pour m’avoir proposé son roman. C’est toujours un plaisir de lire des auteurs que l’on connait. Et avec Marianne on se suit sur les réseaux sociaux depuis le début. Avec Marie Vareille se sont les deux premières auteurs que j’ai lu.  La malédiction de la zone de confort est une comédie romantique fraîche et mais surtout très agréable à lire.

Quel plaisir de lire de nouveau la plume de Marianne. Pourtant j’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire. Puis au fil des pages, je me suis prise d’affection pour Rose et pour Ben. Ces deux personnages qui au départ ne devait pas se rencontrer. Pourtant, la vie va faire en sorte que leurs chemins se croisent pour nous embarquer dans une histoire passionnante et addictive. Deux personnages bien différents, deux personnes qui ne semblent rien avoir en commun si ce n’est la poésie médiévale

Rose est une jeune actrice qui décroche enfin un premier grand rôle dans une série télé très attendue. Elle a presque tout pour être heureuse, une meilleure amie toujours prête à la soutenir. Sans oublié un fiancé imaginaire datant d’il y a quelques siècles prêt à tout pour elle. Mais elle n’a plus ce fameux recueil de poésie médiévale qui lui manque tant. Ben lui est auteur et scénariste de polars en manque d’idées, dont le quotidien est plutôt monotone et terne. Il n’est pas vraiment très heureux autant le dire, sa seule petite distraction sont les mails d’une dingue hystérique lui réclamant un bouquin de poésie médiévale. Et pour une fois cela fait du bien d’avoir un mec doté d’une maladresse adorable, qui a un mal fou a exprimé ses sentiments et qui arrive tout de même à vous charme.

Avec des personnages aussi attachants que hauts en couleur, la malédiction de la zone de confort a tout de la comédie romantique idéale. Tout au long de son roman Marianne réussit à allier douceur et humour. Mais aussi tendresse et piquant avec une écriture rafraîchissante et addictive. J’ai aimé sa façon d’amener son histoire, de jouer avec les sentiments et les failles des gens. C’est simple, l’auteur a réuni tous les ingrédients nécessaires pour que l’on passe un excellent moment de détente. Entre situations cocasses et hallucinantes, quiproquos, humour. Mais aussi référence cinématographique, moments attendrissants et passion on n’a pas le temps de s’ennuyer un seul instant.

Avec la malédiction de la zone de confort c’est aussi l’occasion de faire un petit tour en coulisses. De découvrir un peu les dessous d’une série et d’y croiser la diva capricieuse, le réalisateur un peu bizarre et le rescapé de la télé-réalité. Si vous cherchez une comédie romantique drôle, un brin déjantée, moderne, absolument pas gnangnan, qui vous fera glousser et sourire, truffer de petites références aux comédies romantiques. Ne cherchez plus j’ai le titre qu’il vous faut: la malédiction de la zone de confort.

Et pour conclure:

La malédiction de la zone de confort est un vrai roman doudou qui fait du bien. Il  donne le sourire et qui nous emporte dans son onde positive. Je ne peux que vous conseiller chaudement de rencontrer Rose et Ben. Je suis sûre qu’ils ne vous laisseront pas indifférents. J’aime ces lectures dont on ressort le cœur léger et le sourire aux lèvres! Rose et Ben semblent ne rien avoir en commun, pourtant. Au fil des pages, un lien se crée, une relation prend forme et on craque pour ces deux-là. Pour être heureux, il faut savoir sortir de sa zone de confort.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “La malédiction de la zone de confort, Marianne Levy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge