Juste quelqu’un de bien, Angéla Morelli

Résumé:

À trente-quatre ans, Bérénice n’a plus aucune certitude. Tout ce qu’elle croyait savoir sur la vie a pris l’eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu’elle n’arrive plus à écrire une ligne, alors que l’écriture est sa raison d’être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie  : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au cœur de Paris, et Juliette, son amie d’enfance.
Mais ça ne suffit plus.
Bérénice n’a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu’elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place… aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu’elle vient de croiser et qui ne l’a pas reconnue.

Un ptit mot sur le livre:

Tout d’abord je remercie Mélanie des éditions Harlequin pour l’envoi de juste quelqu’un de bien. Je ne vous cache pas que j’aime beaucoup la plume de Angela et une nouvelle fois cela se confirme. C’est une très belle lecture. Je me suis reconnue à plusieurs reprises avec le personnage de Bérénice. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre, il est aussi drôle que touchant. On passe un excellent moment avec Bérénice et sa famille qui est juste extraordinaire. J’ai ri, j’ai été émue. C’est une magnifique histoire qui nous fait réfléchir sur la vie en général.

Juste quelqu’un de bien c’est l’historie de Bérénice. A 34 ans, elle est à un tournant de sa vie. Toujours célibataire, elle multiplie les amants sans jamais tomber amoureuse.. Elle ne connaît pas grand chose à l’amour jusqu’à cette soirée où elle va faire la rencontre d’Aurélien qui ne va pas la laisser indifférente… Les choses de la vie vont faire que ces derniers vont se quitter de vue mais le hasard va faire qu’ils vont se recroiser. Elle souhaite que les choses changent, ce qui est toujours plus facile à dire qu’à faire. J’ai trouvé son histoire très juste et j’ai été touchée par son évolution. Elle va grandir tout au long du roman pour finir par trouver sa place.

On est happé par l’histoire et par les réflexions et interrogations de Bérénice. Je me retrouve en elle. Alors oui nous n’avons pas la même vie ou le même parcours, mais ses interrogations sont proches des miennes. Sa façon de se protéger des déceptions ressemble à la mienne. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas autant retrouvée dans un personnage. Mais heureusement, Bérénice est bien entourée. Elle peut compter sur le soutien indéfectible des trois femmes de sa vie : Cassandre, sa mère, Moune, sa grand-mère et Juliette, son amie d’enfance.

En ce qui concerne les autres personnages, chacun apporte son lot de tendresse. J’ai adoré Ariane, la grand-mère de Bérénice. Elle m’a fait bien rire avec certaines de ses expressions. Je pense que beaucoup de personnes aimerait avoir une grand-mère aussi géniale avec une répartie qui ne peut vous laisser de marbre. Une grand mère ultra moderne qui vit avec son temps mais conserve un petit côté traditionaliste. Quant à la mère de Bérénice, un brin farfelue mais qui garde les pieds sur terre. Elle a élevé seule Bérénice mais n’a jamais eu d’autres hommes dans sa vie que le père de sa fille, Gilles. J’ai également beaucoup aimé Arthur, le fils d’Aurélien. On a tellement envie de prendre cet enfant dans les bras et de lui donner l’amour pour qu’il reprenne confiance en lui. Il est très touchant.

Et que dire de Aurélien. Par moment je l’ai détesté mais il reste un homme fragile. Mention spéciale pour le Capitaine Haddock, le perroquet de Bérénice, bavard mais toujours à juste propos. Et puis bien sûr n’oublions pas Juliette, l’amie de toujours. Elle est une jeune maman se croit mauvaise mère parce que sa fille pleure tout le temps et qu’elle a bout

Comme je vous le disais plus haut, je suis fan de la plume de Angela. Une fois de plus cela se confirme avec juste quelqu’un de bien. Sa plume est fluide, addictive, captivante et bien sûr pétillante à souhait. Elle a un petit grain de folie qui vous emporte dans un tumulte d’émotions. On passe du gloussement au simple sourire ou encore de  la colère ou la tristesse. Bref, elle sait distiller les émotions comme personne pour nous offrir une histoire douce, belle, drôle et attachante.

Avec Juste quelqu’un de bien, Angela ne nous parle pas uniquement de romance. Elle aborde les thèmes tel que la quête d’identité, la reconstruction de soi. Mais aussi l’envie d’avancer et les valeurs telles que l’amitié, l’entraide sont très présentes. C’est à la fois touchant et rafraîchissant, on reconnait bien la plume de l’auteur avec des personnages déjantés, hors du commun. On retrouve un Paris intimiste très présent dans le récit, avec ses petits paradis derrière les portes cochères, les quartier et les cafés à l’ancienne et familiale où tout le monde se connaît.

Et pour conclure:

Je suis ressortie de cette lecture avec le sourire. Avec juste quelqu’un de bien, Angela Morelli nous partage une tranche de vie de ses personnages. Avec des émotions, des pleurs, des rires et surtout de l’amour. Ce livre est pourtant différent de ce que j’ai pu lire de cette auteure, c’est très intense et plein de vérités, c’est un peu comme ressortir de chez le psy, on est la fois soulagé et complètement chamboulé par tout ce qui a été dit, raconté et vécu. Cette histoire est une belle leçon de vie. Cette histoire peut-être la vôtre tellement elle reflète la réalité

Et pour le commander:

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge