Motel Lorraine, Brigitte Pilote

résumé:

1977. Sonia, diseuse de bonne aventure, fuit Montréal avec ses deux filles, Lou et Georgia, pour trouver refuge à Memphis, dans la chambre 306 du motel Lorraine, inoccupé depuis ce fameux 4 avril 1968 où Martin Luther King y a été assassiné. Elles partageront leur destin avec la sublime Alabama, Jacqueline Smith, femme de chambre au Lorraine, Grace DePriest, directrice de la chorale d’une petite église baptiste, ou encore Lonzie, le repris de justice devenu photographe.
Mais comment trouver sa place dans cette ville encore divisée par des tensions raciales ? À l’approche du Carnaval du coton, les secrets et les peines vont peu à peu se dévoiler.
Chacun à sa manière, ces personnages aux destins croisés incarnent le rêve d’égalité pour lequel le révérend King a donné sa vie.

Un ptit mot sur le livre

Tout d’abord je remercie les éditions Michel Lafon et Net Galley pour ce roman. Motel Lorraine est un livre que je voulais lire depuis sa sortie. La couverture et le résumé m’ont tout de suite attiré. Lire Motel Lorraine c’est s’exiler dans une période de l’Histoire américaine essentielle à travers des personnages étranges et une narration originale qui gagnent à être connue !

Avec Motel Lorraine, nous sommes plongés  à Memphis, haut lieu de la cueillette du coton par les esclaves, symbole de la lutte pour les Droits civiques. Nous sommes en 1977. Sonia, diseuse de bonne aventure, fuit Montréal avec ses deux filles, Lou et Georgia. Elle trouve refuge à Memphis, dans la chambre 306 du Motel Lorraine.  Cette chambre, inoccupée depuis ce fameux 4 avril 1968 où Martin Luther King y a été assassiné. Elles vont y partager leur destin avec Alabama, Jacqueline Smith, femme de chambre au Lorraine. Mais aussi Grace DePriest, directrice de la chorale d’une petite église baptiste, ou encore Lonzie,  repris de justice devenu photographe pour son ami Aaron. Et chacun à sa manière, ces personnages aux destins croisés incarnent le rêve d’égalité pour lequel le révérend King a donné sa vie.

Ce roman est assez incroyable car il nous permet de nous projeter dans les années 70. J’avoue que j’ai beaucoup aimé être plongé dans cette époque. Dans cette ville de Memphis, dans le tourbillon de Martin Luther King qui est peut-être l’un des personnages les plus importants de cette histoire. Avec ce Motel Lorraine qui vit des lendemains difficiles après la mort en son sein de ce héros des temps modernes. Par ailleurs, le roman est rythmé par les chapitres courts donnant la voix à chaque personnage. De ce fait les pages se tournent toutes seules. Et le roman se lit du coup assez vite. Et nous les suivons en mode chorale mais également sur divers époques. D’ailleurs, ce qui peut être déroutant, nous ne suivons pas forcément un ordre chronologique.

Nous avons des personnages aux caractères différents. Que ce soit Sonia, Lou et Georgia sont mère et filles. De plus, chaque chapitre parle d’un personnage dont le destin s’entrecroise avec celui des autres. On suit Georgia, Lorraine et Jacqueline, la femme de ménage du Motel. Mais aussi une multitude de personnages secondaires, trop peut-être. Cependant, les chapitres sont tantôt à la première, tantôt à la troisième personne. Et j’avoue cela m’a un peu déstabilisé. J’ai une préférence pour les récits à la première personne. Et c’est plus facile pour s’identifier et s’attacher aux personnages.

J’ai beaucoup apprécié découvrir la vie de chacun.  J’ai eu l’impression à certain =s moments d’être à leur côté. Et voir comment l’auteur arrive à tisser son récit pour faire en sorte que tout soit lié. Cette entrelacement de vie m’a beaucoup plus surtout que cela à lieu dans les années 70. Une période à laquelle j’aurai aimé vivre. De plus, c’est le moment où la ségrégation touche à sa fin. Et que les mentalités commence à changer. Motel Lorraine est une véritable quête initiatique, le destin de personnes incroyables, qui n’ont rien en commun en apparence. Mais qui ont pourtant un impact sur chacun. C’est un monde où le rêve américain est au centre tout. Et où la mort de Martin Luther King est omniprésente dans les mémoires.  Elle représente même un véritable guide.

Et pour conclure

Motel Lorraine est un roman qui ne laisse pas indifférent. De plus, les personnages sont attachants et ne manqueront pas de vous marquer. C’est un roman atypique au cœur de l’Amérique des années 70. Une plongée dans ce pays où doucement la fin de la ségrégation commence à être acceptée. Et ce roman choral nous permet de suivre les personnages sur une longue période. Et de voir un peu quel sens chacun d’entre eux donne à sa vie.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge