Quoiqu’il arrive, Laura Barnett

Résumé:

En 1958, Eva a dix-neuf ans, elle est étudiante à l’université de Cambridge et amoureuse de David, un acteur follement ambitieux. En chemin pour un cours, son vélo roule sur un clou. Un homme, Jim, assiste à la scène. Que va-t-il se passer ? Ce moment sera déterminant pour leur avenir commun.
Un point de départ, trois versions possibles de leur histoire : le roman suit les différents chemins que les vies de Jim et d’Eva pourraient prendre après cette première rencontre. Des vies faites de passion, de trahisons, d’ambition et sous-tendues par un lien si puissant qu’il se renforce au fil du temps. Car, quoi qu’il arrive, Eva et Jim vivront une magnifique histoire d’amour.

Un ptit mot sur le livre

Tout d’abord je remercie les éditions Livre de poche pour l’envoi de quoiqu’il arrive. Je continue à dépoussiérer mes chroniques! Des livres lus et jamais chroniqués. Je vais en voir le bout bientôt ;-). Pour en revenir au roman, ce livre est juste énorme. L’auteur va imaginer , à partir d’une même scène , trois histoires différentes qu’elle alterne , de 1958 à nos jours , avec les mêmes personnages .

Quoiqu’il arrive c’est donc l’histoire de Eva , et David qui sont étudiants . Elle aimerait devenir écrivain, et lui très charismatique , aspire à devenir acteur . Un jour le pneu du vélo d’Eva ,éclate et dans la rue , il y a Jim (étudiant en Droit) qui aimerait bien faire peintre comme son papa décédé . Jim va t-il porter secours à Eva ?
A partir de là , trois versions vous sont proposées:
– 1/ Eva quitte David et épouse Jim . Elle réussit sa carrière , lui devient prof …
– 2/Eva épouse David mais toute sa vie repensera à Jim , …
– 3/Eva épouse David , ils divorceront et elle épousera Jim …

Les trois versions alternant à chaque chapitre. Et je ne vous cache pas qu’au début j’ai eu un peu de mal à m’habituer à toutes les versions, à toutes ces facettes de Jim et Eva. Pourtant, j’ai beaucoup aimé, cette façon de voir les choses, un élément peut changer une vie du tout au tout. L’auteur fait une palette d’histoires de Jim et Eva, quand l’amour est présent, quelque soit les choix initiaux. Et les chemins de la vie peuvent donner tellement de possibilités mais qu’au final, il n’y a qu’un amour véritable.

Quoiqu’il arrive est la scène vivante des sentiments qui changent de couleur selon les événements, les protagonistes et le fait du jour qui rend impossible tout basculement en arrière. Mais l’auteur s’amuse, étonne le lecteur qui démêle les nœuds de cette pelote des jours, et cherche à voir au travers du jeu de l’écrivain ce qu’il adviendra de Jim et d’Eva. C’est un roman, un vrai, une fiction travaillée dans l’art des sens et des vérités inaltérables.

Je salue la performance de jongler entre trois histoires, s’entremêlant, se rejoignant parfois, divergeant souvent. Et de mener à bien l’évolution, le parcours et le destin de chacun…
A construction atypique, lecture originale. L’histoire d’une vie de 1958 à 2014 est un énorme travail. Alors quand trois se chevauchent il s’agit d’un tour de force! En choisissant cette forme difficile, l’auteur à compris la nécessité d’utiliser des alternatives pour étoffer ses personnages et leur apporter une crédibilité. Tout est méticuleusement pensé, mesuré, ce qui peut parfois dérouter le lecteur. Et je crois que c’était aussi une façon pour l’auteur d’insister sur des aspects immuables de la vie. Qu’importe comment nous la vivons. Ne s’est-on jamais posé la question du « et si » ? Et si j’étais parti(e) ? Et si j’étais resté(e) ? Et si je l’avais épousé(e) ? Et si je l’avais quitté(e) ? etc.

On prend beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman original et enlevé qui réussit le pari de ne jamais perdre son lecteur en chemin. Même s’il faut accepter en début de chapitre de ne pas savoir immédiatement de quel version il s’agit. Une vie, proposée comme un triptyque à découvrir, une idée très très alléchante. Nous regardons l’évolution d’Eva, Jim et David, de leur entrée dans l’âge adulte jusqu’à leurs vieux jours. Et c’est, à mon sens, ce qui rend cette histoire intéressante et riche. Elle nous propose autant de ramifications possibles pour chacune des variantes et une vision sur le long terme des décisions prises par les trois personnages principaux.

Et pour conclure

Dans quoiqu’il arrive, Laura Barnett écrit avec une habilité diablement efficace. Elle explore ce cheminement de vie, ce destin qui s’en mêle, où le début et la fin semblent écrits. Et où ne ne restent à remplir que les lignes du milieu. Quoiqu’il arrive c’est le portrait de la vie que nous livre l’auteure. Une vie belle, une vie cruelle, faite de heurts et de peines, faite de joies et de bonheurs, une vie de fidélité, de dévotion, d’infidélités et de ressentiments, mais une vie d’amour.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge