La dernière traversée, Caroline Pignat

Résumé

Bannie de la résidence familiale en Angleterre, Ellie est embauchée pour travailler à bord de l’Empress of Ireland. Elle est tout de suite attirée par Jim, un jeune homme mystérieux qui travaille comme souffleur dans les fournaises du paquebot. Après un magnifique moment à Québec, la nuit de l’horreur. Les cris, les corps, les eaux si froides… Elle tente de se dire que Jim a survécu au terrible naufrage, mais le nombre de morts ne cesse de croître. Alors lorsque Wyatt Steele, journaliste au New York Times, lui demande de raconter son histoire, Ellie commence par refuser. Mais lorsqu’il lui montre le journal de Jim, retrouvé parmi les débris du paquebot, la jeune femme saute sur l’occasion. Elle veut en savoir davantage sur l’homme dont elle est tombée amoureuse. Le deal est clair : en échange de son témoignage, Steele lui donnera les pages du journal, une par une… 

Un ptit mot sur la dernière traversée

Tout d’abord je remercie Mathieu des éditions Charleston pour l’envoi de la dernière traversée. J’ai toujours été fascinée par l’histoire du Titanic. Alors lorsque j’ai su que ce roman allait retracer l’histoire de L’Empress of Ireland une tragédie dont je n’avais jamais entendu parler, j’ai tout de suite eu envie de le lire. Je l’ai lu il y a quelques semaines, il est donc grand temps de le chroniquer. Ce roman mêle les destins de 3 personnages principaux et permet de ressentir parfaitement la tragédie et la volonté des survivants.

Dans la nuit du 29 mai 1914, l’Empress of Ireland, pris dans la brume dans les eaux glaciales du Saint-Laurent, a percuté un autre navire, le Storstad, et a fait naufrage en… 14 minutes. Seulement 465 personnes sur 1477 ont survécu. L’auteure nous entraîne dans la vie d’Ellie, jeune fille de la haute société, qui s’est retrouvé femme de chambre sur ce bateau, pourquoi ? Quelle est la véritable raison de sa présence ? Le roman alterne entre le temps sur le bateau et le temps après, on revient régulièrement sur la situation sur le navire avant, pendant et après le naufrage.

La dernière traversée c’est l’histoire de Ellie Hardy, miraculeusement réchappée de la catastrophe. Elle  se remémore la vie sur le bateau, ses amitiés. Et surtout les émois que lui a inspiré Jim, employé dans la salle des machines. Interrogée par un journaliste, Ellie révélera peu à peu les raisons de sa présence sur le navire. Et les sentiments qui l’habitent. Ellie vient d’une grand famille anglaise sauf que voilà, elle a été bannie. Pour subvenir à ses besoins, elle doit travailler. Elle a trouvé une place à bord de l’Empress of Ireland, un magnifique paquebot où elle tombera sous le charme de Jim, également employé à bord de ce bateau.

Dans la dernière traversée on va suivre Ellie sur le bateau. Savoir ce qui s’est passé jusqu’au jour où tout aura basculé. Le naufrage aura eu raison de la vie de plus de 1000 personnes, passagers et membres d’équipages confondus, c’est incroyablement déstabilisant de s’apercevoir qu’autant de personnes ont péri sans qu’on le sache, du moins, sans que l’on s’en souvienne comme pour le Titanic.

Les personnages m’ont touchés. Leurs forces de caractère, leurs passés, leurs dévouements pour certains est sans faille et sans limite. Bien qu’elle ait été renié par son père, Ellie reste optimiste, gentille et humble. Son amitié avec Meg et sa rencontre avec le mystérieux Jim vont lui redonner le sourire. J’ai aimé connaître les secrets de Jim, dévoilé au fur et à mesure du roman. Dans la dernière traversée nous sommes les témoins privilégiés de cet amour naissant, même si nous savons que l’inévitable va malheureusement arrivé.

J’ai vraiment adoré suivre le quotidien des employés de l’Empress of Ireland et découvrir la vie d’Ellie. On s’attache beaucoup et très rapidement aux personnages, les principaux comme les secondaires. Je pense notamment à Meg, Bates ou encore à Geraldine. Ils sont bienveillants et intéressants et on aurait envie d’en savoir encore plus sur eux, de les suivre plus longtemps.

Dans la dernière traversée pas mal de thèmes sont abordés.  Plusieurs aspects différents du début du XXè siècle : la place des femmes, la différence de classes, les mœurs de l’époque… J’ai vraiment adoré le personnage d’Ellie qui se transforme lentement. D’une jeune fille aisée sous le joug de sa famille en une femme forte et déterminée. Elle est vraiment au cœur du récit. Mais cela ne nous empêche pas de nous attacher à de nombreux personnages secondaires ! En effet, ces derniers sont vraiment bien décrits et on ressent toute la douleur de la perte de certains du côté d’Ellie.

On se trouve ici au cœur d’un voyage maritime poignant, criant de faits réels. Le récit tient un bon rythme et le dénouement est plein de surprises. J’ai été totalement charmée par cette histoire malgré le fait qu’elle raconte une catastrophe effroyable. L’auteure fait en sorte de nous faire passer par un panel d’émotions différentes de par les nombreux thèmes abordés. Grâce à une plume légère et addictive, l’auteur rend un bel hommage à ce naufrage et ses victimes.  Peu médiatisé et oublié, un roman tiré de fait réel qui va vous chambouler. Attendez vous à être emporté dans cette vague d’émotions et d’amours.

Et pour conclure

La dernière traversée est un condensé d’émotion comme je n’en ai pas lu depuis longtemps. Je n’ai pas réussi à me décrocher de ce roman.  La dernière traversée nous permet de découvrir un événement peu connu tout en nous proposant une belle histoire pleine de tendresse mais aussi dénonciatrice des travers de la société du début du XXe siècle. Si vous aimez les récits tragiques et marquants, les belles histoires d’amour, les romans inspirés de faits réels. Et des personnages qui se relèvent et vont de l’avant après avoir traversé de terribles épreuves, ce livre ne pourra que vous plaire.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “La dernière traversée, Caroline Pignat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge