L’irrésistible histoire du café myrtille, Mary Simses

Résumé

Ellen Branford, ravissante avocate new-yorkaise, se doit d’exaucer le vœu qu’a formulé sa grand-mère avant de mourir : retrouver son amour de jeunesse et lui remettre sa dernière lettre. Ellen part sur la route, pour s’arrêter à Beacon, petite ville côtière du Maine. Alors qu’elle explore les lieux, elle manque de se noyer – une mésaventure qui fait d’elle une célébrité locale et la pousse littéralement dans les bras d’un certain Roy. Et tandis qu’elle lève le voile sur le passé de sa grand-mère et qu’elle poursuit sa quête, Ellen comprend qu’elle n’aura pas assez d’un séjour de vingt-quatre heures. Mais lorsque son fiancé vient jusqu’à Beacon à sa rescousse, la jeune femme doit repenser la vie qu’elle veut vraiment avoir…
Une irrésistible comédie romantique qui prône les plaisirs d’une vie simple.

Un ptit mot sur l’irrésistible histoire du café myrtille

Tout d’abord je remercie Filipa des éditions Nil pour l’envoi de  l’irrésistible histoire du café myrtille. La couverture donnait vraiment envie de découvrir cette histoire. Et j’ai passé un bon moment avec cette histoire toute mignonne. Une belle romance, une intrigue addictive sans pour autant être originale, une histoire agréable avec des personnages attachants.

Avec l‘irrésistible histoire du café myrtille nous voilà embarquée avec Ellen, jeune et brillante avocate new-yorkaise… Parce qu’elle avait promis à sa grand-mère mourante de retrouver et de donner une lettre à son amour de jeunesse. Ellen va devoir séjourner à Beacon, petite ville côtière. Comment cette pure citadine ,va arriver à survivre dans ce bled? Ellen va mettre entre parenthèses son quotidien de fiancée et d’avocate over-bookée pour faire un saut dans le Maine. Et en même temps un saut dans le temps, dans le passé secret de sa grand-mère.

Hayden, son fiancé, avocat comme elle dans un grand cabinet, et membre d’une famille influente, ne peut l’accompagner. C’est donc seule qu’elle se rend dans le Maine afin de remettre une lettre de sa grand-mère adressée à son amour de jeunesse, Chet Cummings.

Le charme de Beacon va opérer sur Ellen. Elle va peu à peu délaisser son grand train de vie au profit des petites choses simples que la vie peut offrir. Ce qui ne devait qu’être un court séjour va se transformer en expédition qui vont l’amener à retracer le passé de sa grand-mère et à revoir ses projets d’avenir. Un roman qui ressemble un peu à certains films que j’adore regarder le samedi après midi. Où la vie toute tracée bascule souvent sur une simple rencontre. Chacun écrit le roman de sa vie.

L’irrésistible histoire du café myrtille est un roman fait l’effet d’un muffin à la myrtille. C’est à dire sucré et réconfortant. Son héroïne Ellen est incontestablement le point fort du récit, elle est drôle malgré elle, maladroite, un peu bêcheuse sur les bords au début du récit. Mais elle se révèle par la suite extrêmement sensible et touchante.Une agréable écriture fluide , un tendre petit roman revisitant tous les codes de la comédie romantique… Plusieurs sujets différents seront évoqués dans le roman comme le snobisme, les préjugés, les différentes classes sociales.

On apprécie les personnages attachants. Mais aussi le choc des cultures. n sourit, on rit au décalage du comportement des protagonistes. Sans oublié le combat de coqs que se livrent Roy le nouveau soupirant de Ellen et Hayden, son fiancé .

Et pour conclure

L’irrésistible histoire du café myrtille est une jolie histoire de famille. Doublée d’une romance sympathique, d’une écriture efficace font de ce roman une bien agréable lecture, optimiste et happy end.  Je recommande aux fans du genre. Un agréable moment de lecture page après page … en toute simplicité mais très authentique.
On a l’impression d’y être tant les détails des paysages, des sons ou des odeurs sont si bien retranscrits.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge