Frère d’âme, David Diop

Résumé

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom.

Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne. 

Un ptit mot sur Frère d’âme

Je ne connaissais l’auteur que de nom. Mais ayant eu le Goncourt des lycéens,  je ne pouvais pas passer à côté de Frère d’âme. Un roman à la beauté époustouflante. Il nous plonge au cœur de la terreur, dans les tranchées de la Grande Guerre, vues par un tirailleur sénégalais. Une plongée dans l’enfer des tranchées grâce à une langue merveilleuse. Un conte cruel et magnifique. Ce livre est indispensable

Frère d’âme c’est l’histoire de Alfa, tirailleur sénégalais jetés dans l’enfer des tranchées pour sauver la mère Patrie. Alfa et Mademba, son frère d’âme. Et ils combattent ensemble. Mais Mademba  tombe , blessé à mort sous les yeux d’Alfa, son presque frère…  Et il a supplié Alfa Ndiaye de l’achever. Mais il est resté sourd à ses supplications. Resté seul vivant, Alfa Ndiaye parle d’amitié, raconte et se souvient…Il est celui à qui on demande de jouer au sauvage pour effrayer l’ennemi et qui le devient pour avoir vu mourir son plus que frère. Son courage et sa bravoure, ses actions d’éclat en solitaire, sa veine de s’en sortir vivant étonnent et effraient. Ses compagnons le pensent tabou, le craignent, le fuient, il est le Sorcier.

Frère d’âme évoque les tirailleurs sénégalais dans les tranchées. Et dans un style assez singulier, l’auteur évoque sans tabou mais sans voyeurisme non plus, la cohabitation dans l’armée française. C’est surtout l’histoire de deux jeunes déracinés , dans la fleur de l’âge, promis à la mort, confrontés à une culture inconnue et à un soleil qui même au zénith est pale.

L’auteur nous plonge dans le monde cruel de la guerre. Et personnage principal Alfa vient de perdre son plus que frère. Et en même temps la raison. Entre culpabilité et souffrance psychologique, tout est raconté en détails. Un roman très original sur la guerre. Où l’auteur redonne la voix à ces 135 000 les soldats issus des colonies françaises d’Afrique de l’Ouest qui se sont battus pour une France qui les ignorait.

Alfa raconte son enfance sénégalaise, confie le traumatisme de la guerre, l’horreur de la mitraille et des obus qui tombent. Mais parle d’amour aussi alors que lui, le « sorcier-soldat » ne respire plus que l’odeur de la mort. Dans ce roman Alfa se confesse dans une sorte de délire qui illustre la descente dans la folie de ce tirailleur sénégalais. L’auteur nous plonge dans la tête de ce soldat, nous fait suivre ses pensées. J’ai préféré la deuxième partie qui se déroule à l’arrière du front qui nous fait découvrir les failles de cet homme et ses souffrances.

J’ai été happée par cette histoire. Et par cet homme anéanti par la douleur et je n’ai entendu que sa détresse et sa douleur. Un livre que je ne suis pas prête d’oublier! Un hommage à ces hommes. Une vérité sur les conséquences et traumatismes de la guerre. Et une réalité sur la barbarie et les massacres, et ce par le biais de ce roman d’une force incroyable qu’il faut évidemment lire.

Et pour conclure

Frère d’âme est un roman  coup de poing. Raconté à la première personne, ressuscitant les soldats africains de la guerre de 14/18. Ces tirailleurs sénégalais qui ont vécu la même horreur que nos poilus, et dont on garde peu de traces du calvaire subi. Magnifique livre qui vous prend aux tripes (au sens propre et figuré). Et vous plonge sur le champ de bataille de cette Grande Guerre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge