Bienvenue au motel des pins perdus, Katarina Bivald

 

Résumé

On meurt tous un jour… pas forcément dès le premier chapitre ! C’est pourtant ce qui arrive à Henny. Mais elle se refuse à quitter notre monde sans avoir accompli une dernière tâche : retrouver, réconcilier et rendre heureux ses anciens amis. Drôle, farfelue et émouvante, Henny est l’amie qu’on rêve d’avoir à ses côtés… vivante de préférence !

Un ptit mot sur bienvenue au motel des pins perdus

Tout d’abord je remercie Maria Luisa des éditions Denoël pour l’envoi de bienvenue au motel des pins perdus. Ce fut une jolie surprise dans ma boîte aux lettres. J’avais découvert la plume de Katarina avec la bibliothèque des cœurs cabossés et le jour où Anita envoya tout baladé. J’ai donc été ravie de retrouver sa plume. C’est une idée assez originale que de raconter cette histoire avec le point de vue d’un personnage mort.

Bienvenue au motel des pins perdus c’est l’histoire de Henny. Simple observatrice qui, comme nous, voit la vie des autres personnages, les suit mais ne peut en aucun cas interagir avec eux, sinon en sens unique. Fantôme de son état depuis qu’elle s’est fait renverser par un camion, dès le début du roman. Je ne spoile pas c’est dans le résumé 😉 Entre le monde des vivants et des morts, il ne lui reste plus qu’à errer dans les rues de la petite ville au beau milieu de l’état de l’Oregon. Donc plutôt que de disparaître, celle-ci continue de penser et d’être tel un fantôme. Invisible, elle devient alors spectatrice de ses propres funérailles et de ce que devient la vie à Pine Creek.

L’histoire  qui tourne autour des amis d’Henny mais aussi de cette ville plutôt conservatrice. L’auteure nous propose une galerie de personnages hétéroclites et attachants confrontés au regard, souvent peu bienveillant, des autres.On y aborde largement le thème LGBT et l’acceptation par les autres, une transgenre timide, un père de famille accusé d’alcoolisme, et un ancien explorateur fasciné par les pierres. L’auteure traite des sujets un peu difficiles avec pas mal de légèreté et d’humour.

On se laisse porter par l’écriture, par la simplicité de cette histoire et par la douceur qu’elle m’a livrée. L’intrigue se concentre principalement sur ce motel « Motel des pins perdus » et sur une ville, dans laquelle soit les gens restent pour y vivre, soit la fuit dès que possible. C’est une histoire d’amitié et d’amour, avec de l’humour, de la solidarité et surtout de la réconciliation. Un motel aux allures de refuge qui est ouvert à tous et permet à certain, par le biais de rencontres de revoir leur façon d’agir ou de penser, de se dépasser, de s’améliorer.

Et pour conclure

Bienvenue au motel des pins perdus est une bonne lecture mais rien d’extraordinaire. Avec des faux airs de romans feel good, ce livre offre une approche très humaine des relations qui évoluent dans le temps. Il y a quelques longueurs mais  j’ai apprécié cette excursion à Pine Creek.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge