Monsieur, EL James

Résumé

LONDRES, 2019. Le séduisant Maxim Trevelyan a toujours mené une vie facile. Riche aristocrate, il n’a jamais travaillé et a rarement dormi seul. Et lorsque la tragédie frappe, son existence est bouleversée. Maxim hérite du titre, de la fortune et des domaines familiaux, avec toutes les responsabilités que cela implique. Un rôle auquel il n’est pas préparé. 
Mais son plus grand défi est de lutter contre son irrépressible attirance pour une jeune femme au passé trouble, dénuée de tout, qui vient d’arriver en Angleterre. Fasciné par cette mystérieuse musicienne, aussi discrète que belle, Maxim voit son désir se transformer en amour ; un sentiment qui lui est encore inconnu. 
Qui est vraiment Alessia Demachi ? Maxim peut-il la protéger du péril qui la menace ? Et comment réagira-t-elle, lorsqu’elle découvrira que lui aussi cache des secrets ? 

Du cœur de Londres aux Cornouailles sauvages en passant par la beauté austère des Balkans, Monsieur est un thriller érotique qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Un ptit mot sur Monsieur

Tout d’abord je remercie Élise et les éditions JC Lattès pour l’envoi de Monsieur. Je ne vois cache pas que lorsque j’ai su que EL James sortait un nouveau roman j’étais tout excitée. Oui je fais partie de ces personnes qui ont aimé/adoré pour ma part Fify Shades. Donc forcément celui ci je l’attendais avec impatience. Je l’ai lu en lecture commune avec ma copine Marlène du blog le monde enchanté de mes lectures. Vous pouvez d’ailleurs retrouver son avis ici. Et j’avoue c’est toujours plaisant quand on peut échanger en court de lecture. Bon je ne vous cache pas que je suis un peu mitigée dans ma lecture. Pourtant l’intrigue avait carrément du potentiel mais qui a été, je trouve mal exploitée…

Monsieur c’est l’histoire de Maxime Trevelyan. A 28 ans on peut dire qu’il a plutôt une vie facile. Mais une tragédie vient frapper sa famille. Il va se retrouver à hériter d’un titre mais aussi de tout ce qui va avec: la fortune, les terrains… Et puis côté femme, on peut dire qu’il a toujours celle qui désire dans son lit. Jusqu’au jour où il croise le regard de sa nouvelle femme de ménage, Alessia. Jeune femme très discrète et qui cache bien des secrets… Et puis Monsieur Maxim lui fait chavirer le cœur. Et lui, Il est fasciné par cette jeune femme, mais tout ne va pas être facile entre eux…

Alessia est une jeune femme qui m’a touché de par son histoire. Elle a fuit l’Albanie ( les conditions sont loin d’être sympa). Et elle se retrouve à Londres où elle se retrouve à travailler comme femme de ménage. Elle apparaît assez naïve au départ. Mais très souvent j’ai eu envie de la réconforter. Elle évolue au fils des pages. Alessia est très discrète, méfiante même. Elle se cache et ne tient pas à attirer l’attention sur elle, elle est vêtue de vêtements récupérés, de bottes trouées. Elle ne demande jamais rien. On découvre son histoire personnelle et ce qu’elle a vécu.  Là encore, lorsque l’on apprend quelque chose sur son passé et qui est intéressant, la suite redevient répétitive et on reste là dessus… C’est dommage.

Quant à Maxim je reconnais que j’ai eu du mal à m’attacher à lui. Au début je ne l’ai même pas aimé du tout. Puis hop d’un coup d’un seul, il se transforme en prince charmant pour sa belle. C’est un peu gros il faut bien le reconnaître. Mais ça le rend un peu trop lisse en comparaison avec les premiers chapitres. L’auteure aurait pu faire durer le suspens justement et l’adoucir au fil des pages. Il se débat moralement avec sa nouvelle position. Position qui engendre tellement de changements dans sa vie. Une fois de plus nous n’avons qu’un soupçon de cet aperçu de cette nouvelle vie.

Mais heureusement qu’il y a de temps en temps quelques rebondissement qui ont su me tenir en haleine si je puis dire. Chacun d’eux a ses combats. Et c’est la vie que la jeune femme fuit qui va accélérer leur isolement et donc leur rapprochement à tous les deux.

E.L James explore les différences sociales

Au premier abord, Maxim et Alessia n’ont clairement rien en commun. Tandis qu’elle vit en banlieue dans un tout petit appartement, lui réside sur Chelsea. Il roule en jaguar, elle se déplace en train. Rien ne prédestinait ces deux là à se rencontrer. Hormis peut être le piano. Et pourtant Alessia va se retrouver à faire le ménage chez Monsieur. Maxim tombe sous le charme de sa femme de ménage en blouse, fichu sur la tête, culotte rose et bottes trouée. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine 😉 Mais une fois de plus, c’est un peu gros à mon goût.

J’avoue que lorsque j’ai lu le résumé (même si je savais que j’allais le lire), cette histoire avait tout pour me plaire. Londres, les Cornouailles, une histoire d’amour. Bref en apparence tout était,a priori, réuni. Mais je dois vous le dire j’ai trouvé qu’il y avait bien trop de longueurs et de répétitions. J’aurais aimé que l’auteure nous fasse un peu plus rêver avec les Cornouailles plutôt que d’avoir des pages et des pages de sexe. A croire qu’il n’y avait rien d’autre à faire. L’auteure a voulu mettre la romance en avant mais au détriment d’autres choses. C’est dommage. Car honnêtement  avec les différence sociales des personnages, les lieux, ce qu’ils ont vécu l’un et l’autre, l’auteure aurait pu approfondir les histoires personnelles aussi bien celle de Maxim que celle d’Alessia.

Tout se résous bien trop vite à mon goût alors que l’auteure aurait pu faire durer le suspens. Moins de longueurs, de répétition et de pages de sexe mais plus développer leurs vies, familles… Tout cela est bien trop rapide et facile et c’est dommage. Car leur histoire est assez prenante au départ et on prend plaisir à les découvrir tous deux mais l’ensemble reste sans surprises. Mais ce n’est que mon avis personnel. Je sais que certaines ont beaucoup aimé. Et que même si vous lisez cette chronique faites vous votre propre opinion.

Et pour conclure

Vous l’aurez comprit, je suis assez mitigée sur cette lecture de Monsieur qui est sans grande surprise. Il y a trop de longueur et de répétitions. La romance prend, à mon goût, toute voir trop de place au détriment de l’intrigue qui aurait pu être mieux développée. Par contre j’ai adoré partager ce moment avec ma copine Marlène et j’espère que nous nous referons des lectures communes 🙂

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

1 Comment

  1. […] DÉCOUVREZ L'AVIS DE MA COPINE CORALIE LES TRIBULATIONS DE COCO […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge