La sage femme des Appalaches, Patricia Harman

Résumé

Pendant la Grande Dépression des années 1930, dans une petite ville des Appalaches, Patience Murphy exerce avec talent et passion son métier de sage-femme. Déterminée à instaurer un climat de confiance avec ses patientes mais confrontée à la brutalité d’un milieu hostile, marqué par la crise économique et les problèmes raciaux, elle lutte pour apporter la vie et un peu d’espoir au sein des familles.
Dans la veine de La Couleur des sentiments et de Call the Midwife, La Sage-femme des Appalaches dresse le portrait de femmes extraordinaires qui, face aux difficultés, se révèlent être de véritables combattantes.

Un ptit mot sur la sage femme des Appalaches

Tout d’abord je remercie les éditions Charleston pour l’envoi de la sage femme des Appalaches. Ces temps ci l’objectif est de vider ma “vieille PAL”… C’est le genre de roman qui rien qu’avec le titre et le résumé va me plaire. Et bien sûr ça été le cas ;-). Tout est réuni pour passer un bon moment lecture. On se laisse complètement emporter dans cette vie au contact de la terre, très rude, mais qui réserve également de magnifiques moments.

La sage femme des Appalaches c’est donc l’histoire  Patience. A 36 ans, elle est veuve et sous couvert d’un pseudonyme elle est venue vivre dans les Appalaches pour fuir son passé. Son amie et mentor Sophie est décédée en lui léguant la fermette et tout son savoir-faire de sage-femme. Elle a donc repris le flambeau et c’est elle qui accouche les femmes du comté. Plusieurs fois je me suis demandé si ce livre n’était pas autobiographique tant les faits sont décrits avec simplicité. L’auteur est elle même sage-femme et ce livre retranscrit bien l’amour qu’elle porte à son métier.

Nous sommes dans le sud des Etats-Unis, dans les années 30; Période difficile aussi bien économiquement que socialement. On suit avec beaucoup de plaisir la vie de cette sage-femme. Qui il faut bien se le dire a été peu épargnée par la vie. Les personnages sont attachants, on découvre les conditions de travail des sages-femmes. L’auteur décrit le contexte économique avec le crash boursier de 1929 et social ségrégation raciale de l’époque.

Patience est sage-femme dans l’univers très rude des Appalaches, pendant la Grande Dépression. Elle soigne comme elle peut ses patientes. Avec les moyens du bord. Et est payée quand ils le peuvent, et comme ils le peuvent. Mais la jeune femme n’est pas tranquille. Elle cache un lourd secret, qu’elle craint de voir dévoilé. Ajoutez à cela les menaces du Ku Klux Klan, la ségrégation, et sa vie de femme seule, et vous aurez un quotidien pesant…

La sage femme des Appalaches est une histoire avec laquelle on ne s’ennuie pas une seule seconde. C’est un magnifique roman plein d’émotion. L’histoire  que Patience raconte est sous la forme d’un journal intime. Peu à peu on y découvre une femme pleine de courage, de convictions et que la vie n’a pas ménagé. Au fur et à mesure elle nous laisse entrevoir son passé et les chemins qui l’on conduit jusqu’ici. Nous sommes totalement dans l’empathie, tant cette jeune femme que l’on sent blessée par la vie nous semble surtout profondément humaine.

Les scènes d’accouchements sont impressionnantes de réalité parfois. Le rude environnement dans lequel elle pratique, les mentalités rétrogrades et le matériel obstétrique rudimentaire de cette époque dont elle dispose, la rendent d’autant plus méritante et suscite notre admiration. Et j’avoue que pour avoir travailler en maternité et assister à de nombreux accouchements, je peux vous dire qu’aujourd’hui ce n’est plus comme ça et  heureusement 😉

Et pour conclure

La sage femme des Appalaches est un beau roman aux héros attachants, dans les magnifiques paysages des Appalaches. On referme ce livre en ayant l’impression de quitter des amis, des proches. On suit la vie de Patience Murphy, femme courageuse, passionnée, qui exerce le métier de sage femme.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge