Celles qui restent, Samuelle Barbier

Résumé Celles qui restent 

Celles qui restent est une histoire de sœurs. De femmes. De liens si puissants que les rompre bouleverse tout.
Clara est l’aînée, la sage, l’exemple à suivre. Celle qui fait tout comme il se doit, quitte à grincer des dents en se forçant à sourire.
Constance est la cadette. Si discrète, qu’on en oublie qu’elle existe… jusqu’à ce qu’elle décide de cesser d’exister en se jetant du haut d’un pont.
Lucy est la benjamine. Celle qui rit trop fort, parle trop fort, vit trop fort. Parce qu’elle a peur qu’on l’oublie.

Mais il y a aussi Marielle, qui elle, n’a ni soeur, ni frère, ni enfant, tout juste un vieux chien obèse. Celle qui a consacré sa vie aux autres pensait arriver au bout de son chemin dans l’indifférence, jusqu’à ce qu’un ange vêtu d’un manteau rouge se jette d’un pont, juste devant elle, et remette tout en question.

Un ptit mot sur celles qui restent

Tout d’abord je remercie Elodie des éditions Hugo New Roman pour l’envoi de celles qui restent. Lorsqu’elle m’a proposé ce nouveau roman de Samuelle Barbier je n’ai pas hésité une seule seconde. J’avais adoré la sirène et le scaphandrier. L’auteure nous reviens avec un merveilleux roman qui ne nous laisse pas indifférent. Un roman que j’ai lu depuis quelques temps mais j’avais du mal à écrire cette chronique avec ce roman si touchant.

Dès les premières pages de Celles qui restent j’ai eu les larmes aux yeux, larmes que j’ai eu quasiment tout le roman… Une chronique pas facile à écrire pour ne pas vous spoiler l’histoire. C’est l’histoire de trois sœurs: Clara,Constance et Lucy.  Elles sont unies par les liens du sang mais aussi par les liens du cœur. Jusqu’au jour où Constance décide d’en finir avec la vie… Et puis c’est aussi l’histoire de Marielle, qui vit seule mais dont la vie sera liée à sa façon aux trois sœurs…

« Je sais qu’elles vont m’en vouloir. Comment pourrait-il en être autrement ? Elles me verront comme une lâcheuse, ni plus ni moins. Mais, au fond de moi, je suis persuadée qu’elles m’aimeront, où que je sois, quoi que je fasse. »

Clara, une vie réglée comme du papier à musique, Lucy la benjamine, beaucoup plus fêtarde, n’a pas forcément de but dans la vie. C’est un peu l’opposé de Clara. Mais le décès de leur sœur va remettre tout un tas de chose en cause. Et puis il y  a Marielle, qui n’a rien pu faire fasse au geste de Constance. Sans oublié Antoine, gendarme et amis d’enfance des sisters qui sera là pour constater ce qui s’est passé… Ce drame va bouleverser leur vie à jamais… Chacun va comprendre que la vie est plus courte qu’on ne le croit, ils ne veulent plus en perdre une seule seconde 😉 Ce malheur permet à celles qui restent de se rapprocher davantage et de resserrer les liens familiaux.

Avec une plume tout en pudeur, l’auteure aborde le thème du deuil et de la reconstruction suite à la perte d’un être cher. Un être qui a choisit d’en finir avec la vie. Un roman chorale qui reprend les différentes étapes du deuil. Chacune réagit différemment à la perte d’un être cher. L’auteure a réussi à nous dépeindre, à travers Clara et Lucy, deux manières différentes de vivre l’après. Elles vont être en colère, se poser beaucoup de questions, sombrer dans la tristesse… Sans forcément le montrer, car chacune a un rôle vis-à-vis de l’autre.

C’est une histoire belle pleine d’émotions, les larmes coulaient parfois toute seule. Mais c’est une lecture arc en ciel parce que malgré les pleurs qui coulent sur vos jours, vous ne pouvez vous empêcher de sourire. Et les souvenirs de leur enfance n’y sont pas pour rien. Ces femmes sont à la fois fortes et détruites par la situation, elles ont un besoin irrépressible de comprendre pour pouvoir avancer…

« La nostalgie du passé, ça n’avance à rien. Les regrets non plus. Il faut regarder toujours devant, vers l’avenir, sinon l’avenir se fera sans nous. »

Et pour conclure

Avec Celles qui restent, Samuelle Barbier nous signe un roman plein de tendresse, de douceur, de pudeur. Elle met des mots sur des maux. C’est une histoire de femmes mais aussi une histoire de vie. Un roman plein d’espoir.

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Il est magnifique ce livre.

  2. […] Celles qui restent, Samuelle Barbier […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge