La chanson du rayon de lune, Tonie Behar

Résumé la chanson du rayon de lune

ENTRE 1860 ET 2020, UNE PLONGÉE ROMANESQUE DANS LES COULISSES DU MONDE DE LA MODE

1860. Joséphine est une « grisette », une des milliers de petites mains qui travaillent dans les coulisses du monde du linge et de la mode. Douée pour créer des petits bijoux fantaisie, elle rêve de pouvoir ouvrir son propre commerce. Mais à une époque où le mariage est une étape incontournable de la vie de femme, elle sait qu’il lui faudrait épouser un homme riche pour sortir de sa dure condition d’ouvrière payée six sous de l’heure.

2020. Amanda est une entrepreneuse dont la marque de bijoux cartonne. Féministe engagée, végétarienne, concernée par l’environnement, elle tente de développer son entreprise en accord avec ses convictions. Mais, même aujourd’hui, est-il possible de vivre une histoire d’amour complètement en dehors des schémas patriarcaux ? Liées par un immeuble parisien, une bague mystérieuse appelée le rayon de lune et des lettres longtemps oubliées, ces deux femmes réussiront-elles à vivre comme elles le souhaitent et à suivre leurs aspirations ?

Un ptit mot sur la chanson du rayon de lune

Tout d’abord je remercie Laure et les éditions Charleston pour l’envoi de la chanson du rayon de lune. J’avais hâte de retrouver la plume de Tonie. D’ailleurs si vous n’avez pas lu si tu m’oublies, je vous le conseille. Merci également Tonie pour ta gentille dédicace. La chanson du rayon de lune est un roman que j’ai lu presque d’une traite tant il est addictif. Cette histoire c’est deux histoires en une. C’est deux femmes, deux époques mais un même lieu: un appartement parisien…

Dans un premier temps nous découvrons Amanda. Elle rêve de pouvoir dessiner et créer ses nouveaux bijoux devant un joli feu de cheminée. Mais celle qu’elle a dans son appartement est condamnée…Elle contacte alors un ramoneur pour la remettre en service. Et elle trouve par hasard dans sa cheminée murée des lettres de la correspondance entre une certaine Joséphine et un certain Antoine. Ainsi qu’une superbe bague, le rayon de lune, bague aussi belle que mystérieuse et qui sera plus ou moins le fil rouge de l’histoire.

Amanda vit au 19 Boulevard Montmartre dans un bel appartement où elle se sent bien. Working girl passionnée par son boulot dans lequel elle fabrique des bijoux. Elle travaille avec son amie Bettina et l’on peut dire que leur entreprise se porte bien. Côté caractère elle peut sembler fragile ou manipulable dû à sa relation toxique avec Alexandre… Ce dernier est manipulateur, arrogant et imbu de sa personne! Et plus on en apprend sur lui, plus on le déteste. Mais un évènement va venir bousculer la vie d’Amanda… Cette dernière va devoir élucider un mystère qui l’entoure et apprendre que les apparences peuvent être trompeuses… Une petite enquête aux allures de cosy mystery comme j’aime.

Quant à Joséphine elle évolue dans le 19 ème siècle. Epoque où la femme n’est rien et n’a aucun droit, sauf celui de se marier et d’élever les enfants. Elle a fuit la Normandie où son père la destinait à un mariage dont elle ne voulait pas. Elle vit dans une petite chambre de bonne au 19 bis Boulevard Montmartre qu’elle partage avec Grisette sa petite chatte. Et fabrique des bijoux qu’elle vend à ses amies et qui lui permettent d’arrondir ses fins de mois.

Les lettres de Joséphine et Antoine m’ont passionnées. Leur amour résiste aux épreuves, au temps, aux mœurs de la société. C’est une magnifique histoire d’amour éternelle et inconditionnelle. Antoine m’a fait versé ma petite larme (sensible je suis) lors de sa dernière lettre. J’avoue avoir eu un coup de coeur pour l’histoire de Antoine et Joséphine. Et c’est presque à regrets qu’on les quitte. 

J’ai adoré être plongée dans le Paris des années 1860, le Paris des romans de Zola, les grands boulevards, les charrettes tirées par les chevaux, la lueur des bougies, la vie différente entre les riches et les pauvres. Joséphine, femme avec du caractère et qui sait ce qu’elle veut. De grisette à l’atelier de Mme Adèle, elle va petit à petit évoluer et vivre une partie de son rêve. Et même si tout n’est pas toujours facile, dans cette époque où les femmes ne sont rien elle a décidé de vivre comme elle l’entend et on ne peut que l’admirer. On aime également le lien qui se tissait entre Amanda et Joséphine au fur et à mesure de la lecture des lettres du coffret.

Avec la chanson du rayon de lune, l’auteure aborde avec brio l’évolution de la condition de la femme dans notre société. Et elle met en valeur des femmes entreprenantes, courageuses, inspirantes et déterminées. Bref tout ce que j’aime dans les romans. Joséphine, au cours du XIXe siècle est le symbole de la femme qui se bat pour ses idéaux et ses rêves. Quant à Amanda, femme accomplie, libre et cheffe d’entreprise, en est aussi une belle représentation. Et puis bien sûr on adore également la convivialité de cet immeuble au 19 bis Boulevard Montmartre que l’on va connaître sous deux époques bien différentes.

Et pour conclure

Coup de coeur pour ces deux femmes. Malgré les siècles qui les séparent Joséphine et Amanda se ressemblent. Tout est réunit dans ce roman pour passer un bon moment. Suspens, romance, histoire familiale, l’auteure nous surprend et ça on adore! Ce roman est une plongée formidable dans les grisettes de Paris.Entre amour et trahison, les deux histoires qui se jouent ont plus de points communs qu’il n’y paraît. C’est un très beau portrait de femmes, que ce soit celui de Joséphine ou d’Amanda. Des femmes déterminées, ambitieuses et fortes, bref tout ce que j’aime!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge