Mon Mari, Maud Ventura

Résumé Mon Mari

C’est une femme toujours amoureuse de son mari après quinze ans de vie commune. Ils forment un parfait couple de quadragénaires : deux enfants, une grande maison, la réussite sociale. Mais sous cet apparent bonheur conjugal, elle nourrit une passion exclusive à son égard. Cette beauté froide est le feu sous la glace. Lui semble se satisfaire d’une relation apaisée : ses baisers sont rapides, et le corps nu de sa femme ne l’émeut plus. Pour se prouver que son mari ne l’aime plus – ou pas assez – cette épouse se met à épier chacun de ses gestes comme autant de signes de désamour.

Du lundi au dimanche, elle note méthodiquement ses « fautes », les peines à lui infliger, les pièges à lui tendre, elle le trompe pour le tester. Face aux autres femmes qui lui semblent toujours plus belles, il lui faut être la plus soignée, la plus parfaite, la plus désirable.

On rit, on s’effraie, on se projette et l’on ne sait sur quoi va déboucher ce face-à-face conjugal tant la tension monte à chaque page. Un premier roman extrêmement original et dérangeant.

Un ptit mot sur Mon Mari 

C’est un roman qui me faisait envie depuis sa sortie. Il fait parti de notre catalogue s’il n’en restait que cent. Roman que j’ai d coup dévoré mercredi. Je l’ai commencé sur ma pause déjeuner et je l’ai fini le soir même. Nous allons suivre l’héroïne, traductrice et professeur, elle élève ses deux enfants et met sur un piédestal son mari. Elle scrute chaque geste de son mari, surinterprétant tout. Son mari, est tout pour elle, c’est le centre du monde, le plus beau, le plus intelligent. Et sa plus grande peur est de le perdre…

Un roman jubilatoire, et délicieusement dérangeant

La  jeune femme est dévorée par la passion exclusive qu’elle éprouve pour son mari, cela vire à l’obsession pour cette femme à la beauté froide dont la vie ne reprend qu’au retour de son mari le soir. Friande des conseils et des tests des journaux féminins, elle note tout ce qu’elle trouve sur les secrets des couples qui durent, sur la façon de rendre son mari fou d’elle.. Sans oublier ses nombreux carnets qui la rassurent, ils lui permettent de garder le contrôle!

On va de surprise en surprise, avec une écriture fine et excellemment observée de la vie conjugale. L’auteure a construit son roman sous la forme d’un journal de bord du lundi au dimanche. Il est rempli de micro scènettes du quotidien qui nous font passer par les montagnes russes émotionnelles de l’héroïne. Semaine pendant laquelle les moindres faits et gestes du mari vont être analysés, décortiqués. Une semaine pendant laquelle même les couleurs vont avoir de l’importance…

 » Mon Mari n’a plus de prénom, il est ‘Mon Mari’  il m’appartient. « 

De plus, en tant que lecteur, on se régale de cette folie sans bornes qui monte crescendo. On se régale de ses agissements, ses frustrations. On rit d’elle et de ses manies, on la juge parfois durement, on la condamne sans appel et au détour d’un paragraphe, on se surprend à douter. J’ai adoré être plongée dans cet univers complètement dingue où une semaine en apparence banale est le prétexte d’analyses de plus en plus farfelues. J’ai adoré ce roman pour son humour caustique, ses touches d’ironie, de dérision, ses rebondissements, son final surprenant.

Et pour conclure

Je me suis régalée avec ma lecture. C’est innovant, original et déroutant à souhait. On est sans cesse en train de se demander ce qu’il va se passer. Impossible de le lâcher. J’attendais la fin avec  impatience, voir comment l’auteure allait se dépatouiller. Et je pense qu’elle a choisi la meilleure fin possible. Un roman publié chez L’iconoclaste. C’est une véritable réussite qui est d’autant plus belle qu’elle monte petit à petit, prenant de l’ampleur et avec une fin éblouissante.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge