#Bad amour immortel, Jay Crownover

22181556_1796147073788816_5072789137011581461_o

Résumé:

Elle est sa raison de vivre. Il est sa raison de fuir.
Tuer ou être tué. C’est la loi qui a régi l’enfance et l’adolescence de Nassir Gates. Aujourd’hui, il n’aspire plus qu’à une chose : l’anonymat. Et The Point semble l’endroit idéal pour ça : dans cet enfer d’asphalte et d’acier, personne ne pose trop de questions. Mais le jour où il aperçoit Keelyn Foster sur la scène de ce club malfamé où elle danse à moitié nue, il découvre ce qu’il n’attendait plus : une raison de vivre. Elle est trop jeune, trop innocente, trop vivante pour cet endroit et il se promet de la sauver. Même s’il doit pour cela replonger dans le mode de vie qu’il a fui.
Car, pour faire Keelyn sienne et lui offrir la vie qu’elle mérite, il sait qu’il n’y a qu’une solution : se hisser jusqu’au sommet de la hiérarchie secrète de The Point.

Ce que j’en ai pensé:

Tout d’abord je remercie Mélanie des éditions Harlequin pour l’envoi de ce roman. J’avais hâte de connaître le personnage de Nassir. Cette série est vraiment addictive et si vous ne connaissez pas je ne peux que vous la conseillée. C’est un livre que j’ai en lu en lecture commune avec ma copinaute Marine du blog le Puy des livres.  

Retour à The Point, la ville de tous les dangers où la violence et l’illégalité règne en maître. L’histoire est tellement intense. Il se passe tellement de choses au fil des pages que cette lecture est vraiment addictive, j’ai enchaîné les chapitres pour savoir ce qu’il allait se passer.

Ici, nous sommes avec Nassir LE méchant de l’histoire, dans le sens où c’est lui qui contrôle la majeure partie de The Point. Autant dire que le sombre est partout, le noir une couleur parfaite et le rouge sang qui s’écoule sans attendre. C’est un homme qui gouverne en puissance et qui a moult ennemis dans sa vie. Avec des caractéristiques similaires à celles du diable puisque la noirceur et les massacres le laissent de glace. Nassir est surement le personnage le plus sombre et le plus dangereux de tous les héros déjà rencontrés à The Point. Jay a vraiment prit le temps de nous le faire découvrir pour nous aider au mieux à le cerner. Il mène depuis son plus jeune âge un combat destructeur auquel au fil des années il prend goût. Il est le véritable bad boy par excellence. Lorsqu’il aperçoit une danseuse, Keelyn Foste, dans un club malfamé à moité nue, (c’est son métier) il voit une nouvelle raison de vivre. Il veut qu’une chose la sauver, même si pour cela il doit retourner à sa vie d’avant…Sa relation avec Keelyn va le changer, il va évoluer au fil des pages. Ces deux personnages de caractères font des étincelles ensemble. Et c’est justement l’évolution de cette relation qui est mise en avant.

Keelyn est l’héroïne dans ce tome. Elle a quitté The Point pour aller vivre à Denver. Elle a quitter son boulot de danseuse dans un bar miteux. Nouveau look (pour une nouvelle vie), un nouveau métier, de nouveaux amis et enfin de la sécurité. Elle ne pensait pas que le passé resurgirait dans cette nouvelle vie sous la forme de son ancien patron. C’est une jeune femme forte, jolie et très sexy. Ce que j’aime chez elle c’est qu’elle est très humaine et arrive à détecter les bons côtés des personnes malgré la terreur ambiante. Elle a une force de caractère qui fait qu’elle ne se laisse pas faire et surtout pas face à Nassir. C’est une femme qui veut s’en sortir et son caractère est à la hauteur de cette homme. Keelyn est dure envers elle-même, envers l’image qu’elle veut donner et qu’elle donne. Elle n’est plus complexe qu’il n’y parait. Elle démontre une force de caractère assez impressionnante. C’est une guerrière, elle s’est forgé une carapace pour survivre à son univers et tente de s’affranchir pour ne dépendre plus que d’elle.

La plume de Jay est toujours aussi addictive. Elle utilise un ton percutant et un rythme transcendant où l’on se laisser emporter malgré nous dans The Point, ville réputée pour être l’enfer sur Terre. The Point a beau être empreint à la violence, rare sont les habitants qui arrivent à partir de cet endroit. Elle réussit d’une main de maître à créer de vrais anti-héros imparfaits et méchants ainsi que des héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux et qui mènent leur propre barque seules. L’auteur continue de nous éblouir avec des personnages avec un caractère fort et déterminé. Et que dire de la couverture qui représente Nassir, de dos, bien entendu et qui me plaît au plus point. La série Bad offre dans chacun de ses volumes une histoire saisissante dans l’univers sombre et lugubre de The Point. On y trouve des personnages atypiques, poignants et attachants avec lesquels on baisse la garde tant la plume de Jay est convaincante et palpitante à souhait. Elle excelle à décrire des personnages atypiques qui finissent par tomber dans les bras de l’un et de l’autre. Elle excelle aussi à rédiger des pages brûlantes dès lors que les héros se retrouvent au lit ou sur la banquette arrière d’une voiture. Nassir et Keelyn ont un gros potentiel.  Elle nous plonge dans un récit plein de peurs et de désir mais aussi plein de tendresse.

Et pour conclure:

Mme Crownover nous dépeint un tableau ultra sombre et effrayant sur certains aspects mais elle nous dépeint également une histoire terriblement magnifique. Cette romance m’a littéralement plu et une fois commencer il est difficile de poser ce roman. J’aime cette immersion dans l’univers sombre et inquiétant de The Point et les personnages atypiques, dangereux qui gravitent dans ce monde brutal où l’avenir est plus qu’incertain. Il est pour moi le meilleur des 4 pour le moment. Pour moi c’est un tome plus sombre mais plus prenant aussi. On découvre les diverses facettes de ces personnages, de ce couple improbable qui va montrer des étincelles, des bonnes comme des mauvaises. Des personnages BAD, une ambiance BAD, une plume BAD qui captive et envoûte. En bref une lecture 100% BAD.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge