Le bonheur n’a pas de rides, Anne-Gaëlle Huon

51+xEx7OOgL.jpg

Résumé:

Paulette a 85 ans, un caractère bien trempé, et pas toute sa tête. Enfin, à ce qu’elle prétend.Lorsqu’elle se retrouve bien malgré elle la nouvelle pensionnaire de l’Auberge de Monsieur Yvon, elle n’a qu’une obsession : en partir ! Mais c’est sans compter sur l’étrange fascination que les autres habitants et leurs secrets vont bientôt exercer sur elle.

Que contiennent ces lettres mystérieuses trouvées dans la chambre de Monsieur Georges ? Qui est l’auteur de ce carnet abandonné dans la bibliothèque ? Une chose est certaine : Paulette est loin d’imaginer que ces rencontres vont changer sa vie et peut-être, enfin, lui donner un sens.

Un ptit mot sur le livre:

Je remercie Anne-Gaëlle et Marilyne de City Editions pour l’envoi de ce roman. J’avais découvert la plume de Anne Gaëlle avec Buzz. Venant de tourner la dernière page, je dois dire que j’ai passé un agréable moment. Ce roman est une lecture qui fait du bien. Je dirais même une leçon de vie et de tolérance. Une fois fini j’ai eu la nostalgie des personnages comme si je venais de dire avoir à des amis . C’est un livre qui doit voyager. On  le prête, on le met dans les mains des autres. « Tiens, lis le, ça va te tirer des sourires et quelques larmes, te faire du bien en somme ». Anne-Gaëlle nous emmène à la campagne suivre les aventures d’une mamie qui rêvait d’une maison de retraite grand luxe sur la Riviera. Elle se retrouve dans une auberge au milieu de nul-part. Allez en route, allons découvrir Paulette.

« L’amour vient sans préméditation, sans courbe mathématique, sans statistique. Il fuit les inventaires, la logique, se complaît dans l’irrationnel et se nourrit de mystère. » 

Dès que nous ouvrons le bonheur n’a pas de rides , nous nous immergeons dans la vie de Paulette, grande dame octogénaire, un caractère bien trempé, qui s’apprête à rejoindre, à son corps défendant, une maison où l’on prendra soin d’elle au quotidien…Paulette, 85 ans, a un plan tout défini pour parvenir à ses fins et partir dans la maison de retraite de ses rêves dans le Sud de la France. Elle fait celle qui perd la tête, qui devient sénile pour que son fils l’y envoie, sauf que la destination n’est pas celle qu’elle attendait et elle termine dans une auberge de campagne. Bien décidée à quitter cet endroit au plus vite, rapidement, elle se fait rattraper par sa curiosité, et même son obsession pour les autres pensionnaires. A peine arrivée, elle rêve d’en partir !
Comment va-t-elle s’y prendre ? Son vœux sera-t-il exaucé ? Comment va-t-elle être accueillie et quelles seront ses relations avec les autres occupants ? Quels rôles vont-ils jouer ? Et si sa vie allait changer du tout au tout… Allez savoir! Je vous invite à vous plonger dans ce roman.

J’ai vraiment eu l’impression de partager le quotidien des pensionnaires hauts en couleur de cet établissement. J’ai éprouvé de la peine au moment des adieux. le temps d’une intrigue, ils ont occupé une grande place dans ma vie et c’est, à mon sens, une grande force de ce roman. le processus d’identification est à son comble, si j’ose m’exprimer ainsi. C’est l’histoire également de celle des autres personnes, ce qui fait un roman dense, car on suit plusieurs personnages à la fois. C’est la très grande force de ce roman, impossible de trouver la lecture lassante ou ennuyeuse ! L’auteure, grâce à un style fluide, partage avec le lecteur tout ce qu’il se passe au quotidien dans cette auberge. Je suis passée par toutes les émotions : j’ai ri, aimé, détesté, approuvé, méprisé, versé des larmes tout au long de l’aventure. J’ai adoré le début avec Paulette qui est drôle, qui a du caractère et qui fait tourner les autres en bourrique. On la découvre peu à peu à travers les pages. Mais c’est surtout à la fin où elle se dévoile vraiment, plus en profondeur. Paulette, cette mamie de 85 ans ne recule devant rien . Pour parvenir à ses fins, quitte à en faire des tonnes pour que son fils l’envoie dans sa maison de retraite de rêves. Alors quand elle échoue dans cette auberge au fond de la campagne, tous ses espoirs disparaissent. Mais alors que notre tendre mamie est décidée à mener la vie dure aux autres pensionnaires, elle ne peut finalement que porter un intérêt à chacun d’eux. Il n’y a pas d’âge pour se faire des amis. Pour retrouver le bonheur et pour vivre pleinement comme on le souhaite et Paulette nous le prouve !
Elle est accompagnée et multiples personnages haut en couleur. Ils sont attachants malgré qu’ils soient un peu caricaturaux. Ils forment tout de même une belle bande de joyeux lurons avec laquelle on ne s’ennuie pas.
Si le ton est léger au début, surtout basé sur l’humour, ça bascule dans la deuxième moitié du livre dans l’émotion. C’est un hymne à l’amitié, à l’importance d’être ensemble et surtout une véritable démonstration quant à la nécessité de faire attention à son prochain. C’est un roman qu on trouvera plaisir a relire et qui nous rappelle qu il n y a pas d âge pour le bonheur et pour profiter de chaque instant.

La lecture est très agréable, la plume fluide, les chapitres courts avec des pages qui se tournent presque toutes seules. Un bon moment avec légèreté et de bons sentiments.J’avais peur de certaines questions restent sans réponse. Mais non tout est résolu.

Et pour conclure:

Une belle leçon de vie. Des personnages attachants, drôles, agaçants parfois mais tellement humains. Les sentiments s’entremêlent et c’est toute la force de cette histoire.  La fin réserve quelques belles surprises. Un bel happy end sans trop en faire.Un roman avec des personnages vrais qui nous ressemblent. le partage, le bonheur des choses simples, la convivialité, bref la vie comme on la connait dans un écrin de nature. Tous les sentiments et les états de la vie sont abordés avec pudeur mais vérité. Paulette et les pensionnaires de l’auberge de Monsieur Yvon n’attendent plus que vous, alors installez-vous tranquillement et confortablement, ils tiennent à partager avec vous un très bon moment.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “Le bonheur n’a pas de rides, Anne-Gaëlle Huon

  1. J’ai adoré ce livre il nous emmène dans une belle histoire qui nous rappelle qu’ il ne faut pas délaisser nos anciens et nous prouvés qu’il n’y a pas d’âges pour trouver le bel amour tout en légèreté et subtilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge