Un été près du lac, Heather Young

Résumé:

1935. Comme tous les ans, Lucy, Lilith et leur petite soeur Emily viennent passer l’été en famille dans leur chalet, sur les bords d’un lac du Minnesota. 
Mais un matin, Emily est introuvable. Qu’est-il arrivé à l’enfant de six ans ? Nul ne semble le savoir. Et alors que, fou de douleur, leur père se suicidera, Lucy, Lilith et leur mère resteront toute leur vie dans ce chalet, à attendre l’improbable retour de la petite préférée. 
1999. Lucy vient de mourir, léguant le chalet et tous ses biens à sa petite nièce Justine. Un héritage qui arrive juste à temps pour la jeune femme qui doit fuir San Francisco et une histoire d’amour abusive, pour mettre à l’abri ses deux filles. Mais le vieux chalet n’a rien d’une chaleureuse villégiature…

Un ptit mot sur le livre:

Tout d’abord je remercie Claire des éditions Belfond pour l’envoi de un été près du lac. C’est un roman que j’ai dévoré dimanche dernier dans la journée.  il m’a captivé de la première à la dernière page. Dans un été près du lac, Heather Young nous présente le destin d’une famille possédant une petite maison de vacances près d’un lac du Minnesota. Cette famille américaine modèle des années 30 vient chaque année, retrouver ce paysage de carte postale et ses personnages.

Deux époques, plusieurs personnages principaux. D’abord, en 1935 : Lucy, Lilith et Emily vont avec leurs parents passer l’été au bord d’un lac du Minnesota. Un beau jour, Emily est portée disparu… Lucy, Lilith et leur mère vont rester toute leur vie dans ce chalet, espérant un jour avoir des nouvelles de la petite fille. Ensuite, en 1999 : Lucy vient de mourir, et a légué le chalet à sa petite-nièce Justine. La jeune femme va sauter sur l’occasion, quitter San Francisco et son petit ami, se réfugiant avec ses filles dans cette petite maison. Mais il ne sera pas dit que ce sera facile ! le village a décliné, la neige recouvre tout, l’isolement est terrible…

Une alternance entre l’époque actuelle et l’héritage laissé à Justine qui donne un vrai plus à l’histoire. Justine est une femme paumée entre l’éducation difficile de ses filles, Mélanie et Angela, et une emprise toxique de sa mère.  Et le passé de ce dernier bel été près du lac relaté par Lucy nous emporte dans la nostalgie d’une chronique familiale. Avec un été près du lac on se retrouve au milieu de personnages féminins forts, mais abîmés par la vie. On découvrira pourquoi au fur et à mesure. Je dois dire que les révélations finales m’ont fait bondir. Le chemin qu’elles ont parcouru a été très dur, mais cela ne les a pas brisées.

J’ai beaucoup aimé la mise en scène des personnages notamment en ce qui concerne la dualité entre les époques et les coutumes. Il y a aussi cette ambiance pesante et malsaine qu’on ressent durant toute l’histoire. Mais qu’on a du mal à définir avec une fin réellement explosive qui nous dévoile tout dans les moindres détails, même les plus inattendus. Bien que certains pans soient prévisibles, d’autres sont impossibles à déceler et je me suis laissée surprendre. J’ai beaucoup aimé l’histoire de 1935, mais surtout l’ambiance qui s’en dégage à la base.

L’écriture est fluide, assez descriptive à certains moments, ce qui nous aide à visualiser les ambiances et les lieux. J’ai trouvé que le style était réellement bien adapté à chacun des personnages. Nous laissant une empreinte de chaque personnalité à travers le vocabulaire ou encore les expressions. Un talent indéniable émane de cette auteure, qui m’a agréablement surprise.

Ce roman est tout simplement bouleversant. un récit à deux voix : Lucy raconte ses vacances au bord du lac et Justine découvre lentement le passé de sa famille. Menée comme une fresque familiale , il met peu à peu en place une enquête, pour enfin découvrir ce qui est arrivé à Emily. Les personnages, très mystérieux se dévoile peu à peu, mettant au jour leurs failles, leurs forces et leurs faiblesses. Je suis quelque peu sans mot devant tous les événements qui ont touché plus d’une génération de la famille Evans. Les retours en arrière permettent aussi de donner une dynamique au livre.

Et pour conclure:

J’ai adoré ce livre. Il a tous les ingrédients : des femmes attachantes, fortes, mais avec leurs fragilités, des drames. Mais aussi une ambiance familiale parfois oppressante, des révélations bouleversantes qui surprennent. Sans oublié de l’amour familial, une montée en puissance du récit, graduellement, etc… et pourtant ce n’est pas du déjà-vu. C’est tellement bien écrit , bien conté que l’on en redemande. Un roman à découvrir absolument ! J’ai vraiment adoré cette histoire pleine de mystères sur une petite famille d’apparence paisiblement bourgeoise.

En bref je vous conseille Un été près du lac pour passer un très bon moment lecture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire sur “Un été près du lac, Heather Young

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge