#Orion ainsi soient les étoiles, Battista Tarantini

Résumé

NE TOMBE PAS AMOUREUSE DU DIABLE, LEO…
Première danseuse de la compagnie, premier rôle dans un ballet, Leo Kats est sur le point d’atteindre le sommet de sa jeune carrière : elle sera Nikiya dans la Bayadère qui se jouera à l’Opéra de Sydney. Les années de travail, intenses et douloureuses, ont porté leurs fruits, mais la jeune femme est fébrile et encore trop peu confiante à l’aube de sa consécration. 

Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s’invite au Temple, l’école de danse de la compagnie, pour y créer un ballet irrévérencieux. Dès la première seconde, Orion veut Leo, lumineuse, parfaite et docile. Un combat s’engage. Obsédé par la jeune femme, Orion tente de la convaincre de danser pour lui afin de mener à bien d’obscurs projets.

Un ptit mot sur #Orion ainsi soient les étoiles

Tout d’abord je remercie Morgane des éditions Hugo New Roman pour l’envoi de #Orion ainsi soient les étoiles. Je n’ai pas encore lu Heroes mais je vais y remédier. Et donc je découvre la plume de Battista que j’ai eu le plaisir de rencontrer au Festival New Romance. Elle nous avait parler de Orion et j’avais donc hâte de le découvrir. Alors la danse classique et moi ça fait deux. Mais en lisant #Orion ainsi soient les étoiles j’ai plié, piqué, sauté, les deux pieds dedans, sans aucune hésitation car je savais que je ne serai pas déçue du voyage.

#Orion ainsi soient les étoiles c’est l’histoire de Léo danseuse classique. Elle vient d’être nommée première danseuse pour deux ballets. En tant que première de la classe c’est la concrétisation. Mais un certain Orion Atlay, débarque alors dans sa vie. C’est un ancien danseur étoile devenu chorégraphe. Il exige de travailler avec elle! Léo ne pense pas être à la hauteur. Mais Orion a trouvé sa danseuse et ce sera Léo ou personne…

Voilà le décors est planté! Bon j’avoue au départ Léo a été un peu agaçante je l’avoue. Malgré tout elle s’affirme au fil du roman. Plus on avance dans notre lecture et plus on se demande ce qu’elle cache, ce qu’elle ne veut pas que l’on découvre. La danse s’est toute sa vie. Elle donne tout, comme elle l’a appris, jusqu’à faire abstraction de la douleur… Léo est une jeune femme ambitieuse. Elle a une idée depuis enfant, poursuivre une voie de danseuse que sa mère lui a ouverte enfant. La danse est son refuge, son exutoire, son but, sa souffrance, sa vie.

Quant à Orion c’est clairement l’opposé de Léo. Là où elle paraît timide, lui semble totalement fou. Un personnage très mystérieux, autoritaire. Lui aussi j’avais envie de lui mettre des baffes. Mais ce que j’ai aimé chez lui c’est qu’il veut bousculer Léo, l’a révélé, lui montrer qui elle est vraiment. J’ai beaucoup aimé la façon, dont doucement mais surement on découvre les noirceurs d Orion, comment Léo tombe dans ses noirceurs avec lui!

Comme l’impression que tout au long du roman le bien et le mal s’oppose, s’affronte. Un lien particulier s’installe entre Léo et Orion. Il pousse notre héroïne à aller plus loin que la perfection et la performance. Ses méthodes sont discutables et comme je le dis plus haut il semble fou! Mais on sent bien qu’il reste passionné par la danse. Et honnêtement je n’ai pas réussi à le détester même s’il a des attitudes pur ça. Ce roman s’est des émotions intenses pour deux êtres torturés et passionnés. La danse comme toile de fond qui nous montre que c’est un art aussi  fascinant, que difficile et exigeant.

#Orion ainsi soient les étoiles  nous plonge dans l’univers de la danse et du ballet. Si j’ai été un peu perdu au départ avec les termes techniques, je me suis vite fait au vocabulaire. Bon j’ai été un peu cherché aussi sur internet 😉 J’ai adoré que le roman soit découpé comme un ballet:  des actes, des entractes, et ce schéma est parfait pour l’histoire. On oublie pas les retours en arrière pour un peu mieux comprendre les personnages.

Et pour conclure

#Orion ainsi soient les étoiles c’est du mystère, de l’intensité, de la passion, du désir. Mais aussi de la souffrance, De la douleur, l’envie de réussir. A cela vous ajouter de l’amour des découvertes et j’en passe et vous obtenez un cocktail assez intense je vous avoue. Quand l’ombre rencontre la lumière ça donne ce roman. La danse classique côtoie les étoiles. On découvre l’envers du décor, la part sombre à la beauté des ballets! J’ai hâte de découvrir le tome 2!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

3 Comments

  1. […] Ainsi soient les étoiles: Batistta Tarantini […]

  2. […] éditions Denoël avec le nouveau roman de Katarina Bivald! Pour le reste la suite tant attendu de Orion et de Internationnal Guy. Sans oublié le nouveau roman de KA Tucker à paraître chez Hugo New […]

  3. […] les étoiles ne meurent jamais. j’avoue que j’avais passé plutôt un bon moment avec le premier volet. j’avais hâte de découvrir la suite des aventures de Orion et Léo. Cela avait été une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge