Les règles de l’amitié, Lily Williams

Résumé les règles de l’amitié 

Au-delà d’une grande histoire d’amitié, un sujet important pour les jeunes filles, abordé en toute subtilité !
1ère règle de l’amitié : SE SERRER LES COUDES
2ème règle de l’amitié : LANCER UNE RÉVOLUTION

Pour Abby, Brit, Christine et Sasha, la coupe est pleine.
Le lycée de Hazelton est toujours à sec. De tampons, de serviettes.
D’adultes qui les écoutent, aussi.
Remontées contre une administration qui fait passer le football avant la santé de ses élèves, elles veulent changer ça, ensemble. Mais la tâche n’est guère aisée, surtout entre les maths, le sport et les amours ! Heureusement, elles sont complices et tentent de se soutenir même quand elles ne sont pas d’accord. Les quatre amies vont devoir apprendre à coopérer afin de donner le meilleur.

Mais comment faire entendre sa voix quand tout le monde s’en tamponne ?

Un ptit mot sur les règles de l’amitié

J’aime de temps en temps lire des bandes dessinées jeunesse. J’avais adoré Miss Charity. Ici on part dans un tout autre thème. Les règles de l’amitié  m’a  tout de suite attirée. C’est tellement rare de retrouver ce sujet qui est encore bien tabou aujourd’hui. Une bande dessinée qui ose enfin s’attarder ce tabou des règles et qui ne devrait pas l’être! Un one shot jeunesse qui décline la couleur rouge comme un arc en ciel: le rouge de la colère, le rouge de la vie, le rouge des cœurs amoureux!

« Le lycée a les moyens de payer des tenues à l’équipe de football, mais il nous demande de payer cinquante centimes des tampons qu’ils ne sont même pas fichus de fournir? »

Dans les règles de l’amitié, on va suivre quatre copines, adolescentes. Abby, Christine et Brit, trois amies de longue date et  puis Sasha, nouvelle dans l’établissement. Quelques jours après la rentrée des classes, catastrophe elle se retrouve à avoir ses règles avec un jean blanc… Mais que faire? Heureusement elle va pouvoir compter sue ces trois nouvelles amies pour lui venir en aide. Et pour ainsi dénoncer la précarité en matière de protection périodique dans les établissements scolaires.

Ce roman graphique aborde une large palette des problèmes rencontrés à l’arrivée des règles: comme les protections, l’endométriose. Sans oublier le regard des autres et autre précarité menstruelle. Abby, artiste et féministe veut changer des choses. Et elle va demander des protections gratuites pour les filles du lycée. Pendant toute l’année scolaire, seule ou avec ses amies, elle s’investit, réfléchit et mène bien sûr des actions pour se faire entendre. Elle tient un blog sur internet, où elle parle de tout ça et de ce qui la révolte.

Brit, déterminée, douce et coquette, qui souffre d’une maladie inconnue  et rêve d’en trouver l’antidote. Vous découvrirez en lisant cette BD… mal dont on commence à parler.?Quant à Christine, qui vit avec sa grand-mère, un brin garçon manqué et plutôt studieuse. Et puis Sasha, la nouvelle venue dans ce lycée, qui va tenter de s’intégrer mais qui va faire devoir faire face à certaines moqueries… Parce que oui encore aujourd’hui les règles c’est tabou. Ça concerne la moitié de la population mais on n’en parle pas.

Sous couvert d’une histoire d’amitié en milieu scolaire, les auteures abordent sans chichi ce sujet délicat des menstruations. Des interrogations que leur première survenue suscite, des désagréments qui les accompagnent bien souvent, de leurs symptômes fluctuants d’une personne à l’autre. On y parle aussi les non-dits qui entourent cette affaire, autant à travers l’absence de réaction de la mère de Sasha à l’annonce des premières règles de cette dernière ou par la tendance du personnel administratif du lycée à esquiver le problème…

j’ai adoré ce roman graphique! Une fois de plus, j’adore les ouvrages qui permettent de libérer la parole. Des thèmes fort sont abordés: la sexualité, de féminisme ou encore le harcèlement scolaire. Un texte plein de bienveillance. Un grand merciiii aux auteures de parler, enfin, des règles. En toute simplicité, en utilisant les bons mots, ceux qui permettront de comprendre que nous n’avons, évidemment, pas à avoir honte de nos règles. Mettre des mots sur certains maux.

                            

Et pour conclure 

Une bande dessinée totalement dans l’air du temps. Volontairement décomplexé, Les règles de l’amitié constitue une super lecture, très intéressante et profitable pour celles ou ceux qui s’interrogent sur ce phénomène pourtant bien naturel. Une seule chose : Il faut la mettre dans tous les CDI de toutes les écoles de France et d’ailleurs ;-). Une bande dessinée à retrouver chez les éditions Jungles.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  1. Je l’ai lu et j’ai moi aussi beaucoup aimé ! En effet à mettre dans tous les CDI, collèges et lycées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge