Premières Lignes #145

Premières Lignes

C’est un nouveau rendez-vous sur le blog le dimanche. Et pour une fois depuis quelques semaines je vais le publier dimanche  ;-). C’est un principe me plaît bien. Et je sais que c’est quelque chose que je vais continuer. Souvent dès le départ on sait si on va être dans  l’histoire ou non. Celui de la dernière fois est ici.

Premières Lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Et le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premiers mots d’un roman. Pour se donner une idée du roman qu’on va lire ou que l’on est en train de lire.

Pour ce cent quarante cinquième rendez vous de Premières Lignes, je vous parle du roman que je suis en train de lire et que j’adore. Il s’agit d’une soif de livres et de liberté de Janet Skeslien Charles. Même si je ne l’ai pas fini je ne peux que vous conseillez ce roman.

Premières Lignes 

Paris février 1939

” Les nombres flottaient dans ma tête comme les étoiles dans le ciel. 823. Des nombres qui étaient les clés d’une vie nouvelle. 822. Des constellations d’espoirs. 841. Tard le soir dans ma chambre aussi bien qu’au matin lorsque je sortais acheter des croissants, se succédaient devant mes yeux des séries-810, 840,890. Elles représentaient la liberté, l’avenir. En même temps que les nombres, j’avais étudié l’histoire des bibliothèques en remontant jusqu’aux années 1500. En Angleterre, tandis que Henry VIII s’affairait surtout à trancher des têtes de ses épouses, notre roi François se préoccupait de moderniser sa bibliothèque qu’il avait ensuite ouverte aux lettrés, et cette collection royale avait marqué la naissance de la bibliothèque nationale.

Assise à mon bureau dans ma chambre, je révisais une dernière fois mes notes pour mon entretien d’embauche à la Bibliothèque américaine: fondée en 1920, elle avait été la première de Paris à autoriser au public le libre accès à ses collections, et ses abonnés, dont un quart étaient français, venaient de plus de trente pays. Je me raccrochais précieusement à ces faits et à ces chiffres avec l’espoir que, grâce à eux, je paraîtrais le mieux qualifiée aux yeux de la directrice.”

Vous aimerez aussi

3 commentaires

  1. […] Rose • Lady Butterfly & Co • Le monde enchanté de mes lectures • Cœur d’encre • Les tribulations de Coco • Vie quotidienne de Flaure • Ladiescolocblog • Selene raconte • La Pomme qui rougit • […]

  2. […] Rose • Lady Butterfly & Co • Le monde enchanté de mes lectures • Cœur d’encre • Les tribulations de Coco • Vie quotidienne de Flaure • Ladiescolocblog • Selene raconte • La Pomme qui rougit • […]

  3. […] C’est un nouveau rendez-vous sur le blog le dimanche. Et pour une fois depuis quelques semaines je vais le publier dimanche  ;-). C’est un principe me plaît bien. Et je sais que c’est quelque chose que je vais continuer. Souvent dès le départ on sait si on va être dans  l’histoire ou non. Celui de la dernière fois est ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge