You Know I’m No Good, Jessie Ann Foley

Résumé You Know I’m No Good

Mia fait partie de ceux que l’on appelle les ” adolescents à problèmes “. Mauvaises notes, soirées arrosées, garçons… Du moins, elle le réalise quand, après qu’elle a frappé sa belle-mère en plein visage, son père l’envoie à la Red Oak Académie, un foyer thérapeutique pour jeunes filles au fin fond du Minnesota.
Là-bas, Mia commence à affronter son passé tumultueux, en compagnie de sa psy mais aussi de ses camarades, qui traînent toutes leur lot d’erreurs en tout genre. Rapidement, une chose la chagrine : si les filles du foyer étaient des garçons, leur sort serait-il le même ?
Suite aux révélations qui la poussent de plus en plus à questionner la façon dont la société traite les femmes, Mia baisse la garde. Saura-t-elle accepter de se rendre vulnérable au point d’être perçue du monde telle qu’elle est vraiment ?

Un ptit mot sur You Know I’m No Good

Tout d’abord je remercie Jessica et Marion des éditions Hugo New Roman pour l’envoi de You Know I’m No Good. J’avoue que j’aime beaucoup la collection New Way. Même si ma dernière lecture de cette collection a été une petite déception. Une nouvelle fois ce Young Adult fait passer un message fort et qui nous fait réfléchir…Une fois ouvert il est très difficile de s’en détacher. Mais je pense que cette histoire peut être compliquée pour certaines personnes..

You Know I’m No Good c’est l’histoire de Mia. Mia est une adolescente que l’on qualifie d’ado à problèmes: sèche les cours, boit de l’alcool, elle est loin de l’élève modèle. Elle ne s’entend pas avec sa belle mère au point d’en être violente avec elle… Mais cette fois ci c’est la goutte qui fait débordé le vase. Mia va être envoyée à Red Oak, un internat thérapeutique au fin fond du Minnesota. Une école uniquement pour les filles à problèmes… Mia va donc suivre un programme très précis et faire la rencontre de Vivian, psychologue qui va l’aider à affronter ses démons, ouvrir cette boîte de Pandore qu’elle avait enfouie… ( je ne vous en dit pas plus pour ne pas spoiler mais ces moments de psychanalyse sont très forts.)

Mia va rencontrer des jeunes femmes aux parcours et aux histoires de vies compliquées et déroutante. Et l’on ne peuw que s’attacher facilement à toutes ces filles de Red Oak. Mia est une héroïne qui m’a vraiment touchée. Ses émotions sont tellement bien retranscrites que j’ai eu très souvent les larmes aux yeux. Son histoire personnelle est vraiment bouleversante Mia a vécu des choses difficiles, des drames se sont produits dans son enfance… On se prend d’affection pour Mia, cette adolescente en colère contre le monde. Au cours de sa thérapie, Mia va apprendre petit à petit à se valoriser, à se reconstruire et à ne plus se voir comme un parasite.

L’auteure aborde des thèmes très forts dans ce roman young adult tel que: les violences sexuelles, le viol, la confiance en soi, la mutilation, l’alcool ou encore la drogue. Les chapitres courts donnent du rythme à l’histoire. La plume de l’auteure est addictive, puissante et sincère. Elle nous fait réfléchir, nous heurte, pour mieux nous recoller par la suite. Ce roman m’a vraiment percuté et où il est question de guérison, de rédemption, mais aussi d’acceptation de soi et d’amitié.

Et pour conclure

You Know I’m No good est un roman  fort qui ne nous laisse pas indifférent.C’est un livre autant destiné aux adultes qu’aux adolescents. Ce livre nous livre un joli message d’espoir, de soutien vers toutes celles et ceux qui auraient subi des événements similaires. De tous les New Way que j’ai pu lire, celui ci restera parmi l’un de ceux qui m’ont le plus touchés.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge